Aya : A travers le rêve éveillé

Précieux bien-aimés ! Du plus profond de mon âme et de mon cœur de cristal, je vous adore ! Je comprends la douleur que beaucoup perçoivent ! En ces moments, je vais décomposer certains aspects pour vous aider à guérir et à changer de perspective.

Lorsque vous éprouvez de la douleur, sachez que c’est le moment de vous souvenir de ce que je vais partager. Presque toute croissance spirituelle est précédée par la douleur. Dans cette densité de réalité perçue, avancer dans la dualité comporte des tremplins de défis qui agissent comme des catalyseurs de croissance.

Certains des êtres les plus gentils et les plus forts portent des cicatrices qui ne peuvent être vues. Comme vous le savez, vous n’êtes pas une personne avec un nom. Tu es une âme sacrée dont la conscience divine est le témoin de ta vie. Ton rêve éveillé. Cette âme sacrée est la force divine qui est appelée par de nombreux noms.

Ton âme a une origine qui était la pureté de cette essence. Pour cette raison, vous êtes la vie elle-même. Tu es tout. La conscience relie toutes les formes de vie. Vous vivez une expérience en tant qu’être humain doté d’une identité. Votre cerveau agit comme un conduit pour la conscience alors que vous  » vivez, bougez et avez votre être  » en Dieu.

Les pensées ne sont pas locales. Elles sont simplement des constructions de pensées qui se développent à partir d’expériences passées. Vous êtes ici pour croître et vous développer dans votre conscience individuelle et vous éveiller à la connaissance de vous-même comme étant connecté à la Source et à tous les autres.

Vous faites partie du collectif. Le champ holographique infini du pouvoir et de l’amour ! L’âme a accès à tous les traumatismes et expériences que vous avez vécus sur Terre dans tous les rêves éveillés. Beaucoup ressentent des douleurs émotionnelles et physiques liées à ces traumatismes. Il s’agit de problèmes refoulés qui n’ont pas été abordés et auxquels il est inconfortable de faire face.

Les éruptions cutanées, les douleurs dorsales, les maux de tête, la dépression et bien d’autres aspects se poursuivent pendant le rêve éveillé. Comment faire face à ces choses ? D’abord, vous réalisez que  » vous  » êtes l’observateur. L’âme, le soi-dieu, la conscience, c’est  » toi « . La fausse identité fait mal. Pas l’âme. Alors DEVENEZ votre âme.

Sachez qu’il est scripturaire de dire « Tu es Dieu ». Jésus l’a enseigné. Il n’est pas arrivé pour créer une religion. Il a compris qui il était au niveau le plus profond et a enseigné aux autres leur pouvoir. ‘ Vous ferez les mêmes choses que moi et de plus grandes encore. Vous pourriez essayer de dire ceci : « Je constate que je souffre ».

Vous êtes l’âme-dieu-soi qui regarde à travers des yeux humains. Enlevez la force vitale, il n’y a plus personne ! Votre corps est une projection de la conscience qui est nécessaire pour expérimenter cette réalité spatio-temporelle. Sinon, il n’y aurait pas de perceptions sensorielles, pas de dégustation d’aliments, pas de naissance de bébés ou la liste infinie des choses que font les humains.

Vous, Mes Précieux Bien-aimés, êtes plus puissants que vous ne pouvez le savoir en ces moments ! Laissez tomber la douleur et arrêtez de chercher les souvenirs qui se sont estompés. Ils n’existent pas maintenant. Ne créez pas l’énergie à nouveau par des pensées. Laissez-les partir ! Laissez-vous aller ! Soyez libre ! Tu es fort et puissant ! Rien ne peut nuire à ton âme !

Si je pouvais vous entourer de mes bras et vous murmurer que vous êtes de l’amour pur, ce serait vrai ! Accrochez-vous à la vérité ! Bientôt vous ne connaîtrez que la lumière de votre véritable état d’être !

EN EEKE MAI EA !
Je t’aime tellement !

AYA~Déesse de Taygeta


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.