Clif High – Comutare – Dynamique d’altération mutuelle

Par Clif High : Le 19 février, les algorithmes de mon moteur de réduction des émotions prévoient une valeur d' »intensité » en hausse. Cette métrique prévue se situe au sommet de la fourchette des valeurs d’attributs d’intensité telles qu’elles se sont exprimées.

Cet attribut « intensité » est ce que vous ressentez lorsque vous absorbez les événements en termes d’émotions et d’expressions corporelles.

L’attribut « intensité » comporte, dans son ensemble de définition, des mots tels que « excitation », « frémissement (d’anticipation) », « battement de sang (dans les tempes) », et bien d’autres de nature similaire.

Tous les attributs émotionnels ont un ou plusieurs emplacements corporels, et/ou processus, en tant que corrélats, ou centre de perceptions, qui semblent localiser dans le corps, ces effets qui, en somme, définissent l’attribut.

Par exemple, nous avons tous ressenti l’impact de la peur dans nos tripes.

Il en existe d’autres, comme la transpiration abondante, la dilatation des pupilles, etc., mais la peur, en tant qu’émotion, a un « centre » dans l’abdomen chez l’homme.

Toutes ces localisations perçues par la perception physique sont entièrement dues aux nombreuses vrilles qui relient tous les principaux organes, les glandes du corps et le crâne, par le biais du système nerveux vagal.

Le 19 février, les algorithmes de mon moteur de réduction des émotions prévoient une augmentation des valeurs d' »intensité ».

Cela mérite d’être répété car les valeurs d' »intensité » vont dominer la pensée collective humaine pendant un certain nombre d’années.

Le principal modificateur d’aspect autour duquel les valeurs d’intensité se regroupent est la « transformation ».

Cet ensemble de « transformation » est défini par les deux aspects du processus, c’est-à-dire mutare/mutation (ou altération de soi par un processus extérieur), ainsi que comutare/altération mutuelle, dans lequel le processus extérieur est lui-même altéré par la transformation.

Puis, transformé, le processus se réinitialise, et se répète.

Le 19 février nous fait commencer par une prévision de valeur d' »intensité » croissante dans les algorithmes de mon moteur de réduction des émotions.

Les valeurs numériques et leurs modèles de croissance suggèrent que ce processus de transformation intense ne sera ni court, ni superficiel, et bien qu’intense, il sera aussi un profond bouleversement de l’humanité au cœur de notre collectif.

La prévision est faite à partir d’une collection de formes infinitives de verbes dynamiques associés à l’ensemble des descripteurs de « transformation ».

Cette collection croissante d’infinitifs suggère que le processus ne sera pas prévisible dans sa durée.

Nous ne serons pas en mesure de voir la fin depuis le début.

Nous parlons de décennies, ou de siècles.

Il n’est pas possible de le savoir maintenant.

Le 19 février nous donne le coup d’envoi.

Rien n’échappera à cette transformation de l’Humanité.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.