Cogiito – Courrier des lecteurs : la situation dramatique des aides-soignants en France

Témoignage de ce que je vis au quotidien dans ce pays de fous. Bonjour monsieur Jandrok et à votre compagne Dame Louloute,

JE VOUS ÉCRIS CE MESSAGE POUR VOUS TÉMOIGNER DE MA SITUATION QUE J’ESTIME ÊTRE DRAMATIQUE.

Je sais que je ne devrais peut-être pas me plaindre car des gens en France et à l’étranger sont bien plus dans la merde que moi mais toutefois, ce que je vis au quotidien depuis maintenant deux ans n’est vraiment pas du tout réjouissant, loin s’en faut.

Pour commencer, je suis un ancien aide-soignant ayant exercé à domicile pendant de très nombreuses années à la fois comme aide-soignant et comme auxiliaire de vie auprès de personnes handicapées puis auprès de personnes âgées.

Avant la pseudo-crise du Covid, la situation professionnelle qui était la mienne ne cessait de se dégrader à cause des choix de la direction de l’entreprise qui m’employait.

JE PENSE QUE CES DÉCISIONS MALENCONTREUSES SONT À METTRE EN RELATION AVEC LES LOIS SCÉLÉRATES PRISES PAR MACRON ET HOLLANDE AVEC LES LOIS TRAVAIL, LES ORDONNANCES TRAVAIL AINSI QUE DANS UN ENSEMBLE PLUS GÉNÉRAL À LA PHILOSOPHIE CRIMINELLE DE CE GOUVERNEMENT DE CRAPULES ET DE SUPERS TRAÎTRES À LA NATION.

Les mesures anti-sociales et anti-économiques consistaient à ne pas nous revaloriser les indemnités kilométriques en sachant que nous devions parcourir des centaines de kilomètres chaque jour pour aller d’un domicile à un autre, les fausses promesses de nous faire passer d’un temps partiel à un temps complet et de nous sectoriser pour réduire le nombre de kilomètres à parcourir chaque jour avec nos voitures personnelles, la mise en place par la suite de voitures de service supprimant de facto les temps de trajets comme temps de travail entre chaque intervention et de ce fait réduisant notre salaire comme à une peau de chagrin, la mise en place de voitures de service essence nous obligeant en plus à faire l’avance à chaque fois du carburant pour aller au travail et que nous devions payer de notre poche, nous devions donc à la fin du mois présenter les notes de frais pour nous faire rembourser seulement à 75% et étrangement, nous n’étions jamais remboursés à 75% ( déjà que ça aurait dû être remboursé à 100% pour ne pas être lésé) mais bien souvent à 50% et parfois même à 25% et on nous riait au nez quand nous faisions des réclamations.

J’ajoute aussi à cela que le mouchardage et les cabales étaient encouragés par les “chefs” et la direction pour instaurer un climat de peur et de division de manière à ce que tout le monde ait peur de tout le monde dans l’unique but d’empêcher des mouvements de contestation et les potentielles grèves.

Pour en revenir au salaire, avant la mise en place des voitures de service, avec un temps partiel imposé, nous obtenions difficilement un salaire de 1200 Euros net par mois et après, la plupart d’entre nous, avec la mise en place des voitures de service, nous nous sommes retrouvés avec l’équivalent d’un smic d’il y a 17 ans en arrière, c’est à dire avec tout juste 900 Euros net par mois.

UN VÉRITABLE SCANDALE CETTE ENTREPRISE ( ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF QUI FAIT DU FRIC SUR LE DOS DES SALARIÉS ET QUI PREND LES CLIENTS POUR DES CONS).

Je ne m’attarderais pas sur les mutuelles que l’on paye pendant des mois à fond perdus et que quand on cherche à en bénéficier, on se rend compte que l’on est toujours pas affilié à la fameuse mutuelle et qu’on est forcément mal remboursé.

Je ne m’attarderai pas non plus sur les accidents du travail qui ne sont même pas pris en compte par nos supérieurs et que des pressions sont exercées pour nous empêcher de faire passer les accidents du travail pour des accidents du travail de crainte qu’il y ait par la suite des représailles ( horaires pourries, feuille de route avec de très longs itinéraires, dénonciations calomnieuses etc…).

J’en ai informé à plusieurs reprises l’inspection du travail notamment en haut lieu et ils n’ont jamais agi pour défendre les salariés.

Je sais de source sûre que des directives gouvernementales, à l’époque où Muriel Pénicaud était ministre du travail, ont été transmises aux différentes Direccte partout en France pour ménager les patrons et les entreprises au détriment des salariés.

DES PRESSIONS ONT ÉTÉ EXERCÉES CONTRE CERTAINS INSPECTEURS DU TRAVAIL UN PEU DE PARTOUT EN FRANCE POUR LES EMPÊCHER DE PROTÉGER LES SALARIÉS CONTRE DES PATRONS VOYOUS.

Je ne vous cache pas que j’ai été traité comme un moins rien non seulement par mes supérieurs, certains collègues de travail ( les lèches culs) et par des clients odieux qui partent du principe que comme nous enlevons de la merde et bien de la merde nous en sommes.

Mes droits de l’Homme ont été piétinés pendant deux ans et demie dans cette boîte. A la fin de l’année 2019, j’ai contracté une gastrite sévère qui s’est transformée en ulcère à l’estomac. J’étais allé voir un gastro-entérologue pour faire un examen gastroscopique et une coloscopie. Je crois être tombé sur un incompétent et un boucher car quand je me suis réveillé, j’ai craché pour la première fois du sang et ça ne m’était jamais arrivé auparavant lors de tels examens.

Peu de temps après, j’ai en plus de ça fait un burn-out, j’avais des idées morbides qui m’ont complètement envahi. J’avais envie d’en finir avec la vie alors que j’ai toujours été un battant et que j’avais traversé de dures épreuves dans ma vie que j’avais toujours surmontées.

Je tiens pour responsables de cette situation toutes les personnes qui m’ont pourri la vie au travail.  Je me suis donc mis en maladie pendant des mois et des mois pour essayer de me retaper et pour guérir.

Ensuite, il est arrivé ce qui arrivé avec cette histoire de Covid. J’avoue qu’au départ, j’ai eu peur comme tout le monde car la situation était inédite et qu’en plus de ça, je craignais pour ma vie étant donné que je suis emphysémateux.

QUAND J’AI REPRIS LE TRAVAIL À LA FIN DU MOIS DE MAI 2020, J’AI COMMENCÉ À AVOIR DE SÉRIEUX DOUTES SUR LE NARRATIF DE CE QUE L’ON NOUS DISAIT À LA TÉLÉVISION ET DE CE QUE JE POUVAIS VOIR SUR LE TERRAIN.

J’ai eu certes des patients qui sont morts mais pas l’hécatombe de portée biblique que l’on nous annonçait en permanence à travers les médias.

En reprenant le travail fin mai 2020, j’ai bien-sûr appliqué des mesures pour me protéger et protéger mes patients puis, j’ai pris mes congés annuels durant le mois de juin 2020 et quand je suis retourné au travail fin juin et début juillet 2020, j’ai parfaitement compris que cette histoire de Covid n’était que de la poudre aux yeux.

J’ai continué à appliquer des règles d’hygiène inhérentes à la base à ma profession d’aide-soignant mais plus du tout dans les proportions délirantes qui nous étaient imposées depuis le début. Au cours de l’été 2020, j’ai pris conscience de plus en plus que je n’avais aucune valeur aux yeux des gens pour qui je travaillais.

Je continuais à souffrir de ma gastrite et le stress n’a rien fait pour arranger les choses. J’ai donc sur les conseils d’une collègue de travail avec qui je m’entendais bien de négocier une rupture conventionnelle avec mon employeur. J’ai contacté un délégué syndical pour être assisté lors des négociations afin qu’il n’y ait pas d’entourloupes et bien-sûr qu’il y en a eu et il a fallu se battre pour obtenir cette rupture. Mes supérieurs n’arrêtaient pas de se tromper dans le remplissage des imprimés comme si ils avaient eu l’intention de saboter la rupture conventionnelle. Mal leur en aurait pris car j’avais constitué un lourd dossier à charge à leur encontre et si je n’avais pas obtenu gain de cause, je les aurais assigné devant la juridiction des Prud’hommes et je pense que j’aurais gagné, ça leur aurait coûté plus cher la sauce que le poisson comme on dit chez nous.

J’ai donc été licencié dans le cadre d’une rupture conventionnelle pour pouvoir obtenir le chômage. J’ai donc fait le nécessaire dans ce sens et je me suis tout de suite mis en ordre de marche pour essayer de faire une reconversion professionnelle dans un autre domaine. Autant étrange que cela puisse paraître, j’ai opté pour le domaine de la thanatopraxie.

Je ne voulais plus travailler auprès des vivants mais auprès des défunts car je voulais conserver cette approche scientifique et technique liée au corps humain. Je passe sur certains détails avec Pôle emploi où je peux dire qu’ils ne m’ont pas aidé et qu’ils même mis des bâtons dans les roues malgré ma soif de réussir et mon opiniâtreté.

Je devais passer un concours pour entrer en école au mois de juin 2021 mais ce dernier est tombé à l’eau du fait de la soi-disant crise Covid. Ils ont recruté les futurs élèves seulement sur dossier et ma candidature n’a pas été retenue. ça a été à postériori un mal pour un bien car au mois de juillet 2021, notre super président a fait sa déclaration installant l’obligation vaccinale pour toutes les personnes travaillant dans les secteurs médicaux, para-médicaux, médico-techniques etc…

D’une certaine façon, j’ai pu échapper à cette obligation vaccinale et je peux toujours bénéficier de mon chômage pour pouvoir survivre. Je tiens à vous dire que je ne suis pas du tout anti-vaxx car durant le mois de mai 2021, je suis allé voir mon généraliste pour lui demander si il pouvait me vacciner contre le DT polio dans le cadre d’un rappel étant donné que j’avais été vacciné la dernière fois au début de l’année 2011.

Normalement, les rappels se faisaient tous les dix ans et là, il m’a dit à ma plus grande surprise que ça marchait par tranche d’âge maintenant. Il m’a dit de repasser dans deux ans et demie. Il a même ajouté que dans la dose vaccinale que j’avais eue, il y avait aussi le vaccin contre la coqueluche. Chose que j’ignorais totalement.

En ce qui concerne, les vaccins contre le Covid, j’ai tout de suite décelé l’arnaque et cela déjà en 2020 quand on nous annonçait la sortie du vaccin russe Spoutnik V. Un vaccin qui sort trois ou quatre mois après le début d’une épidémie, ça sent forcément le coup fourré. Ensuite, j’ai vu venir sur le marché européen les vaccins germano-anglo-américains: Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson and Johnson Jansen et là, c’est pareil. Des vaccins sortis des labos au bout de même pas un an d’épidémie et mis sur le marché pour vacciner les gens massivement sans que l’on ait suffisamment de recul, ça m’a paru louche.

J’ai travaillé à une époque dans l’industrie pharmaceutique comme opérateur de production pour fabriquer des vitamines de synthèse et des médicaments et bien je peux vous assurer qu’avant de mettre sur le marché des produits destinés à la santé humaine ou animale,

ON FAIT TOUTE UNE BATTERIE DE TESTS PENDANT UNE PÉRIODE DE DIX ANS SUR HÉLAS DES ANIMAUX EN LABORATOIRE ET QUE DÈS L’INSTANT QU’IL Y A UNE MERDE, EN PRINCIPE TOUT EST ARRÊTÉ SI ON SUIT À LA LETTRE LES PROTOCOLES.

Suite au discours du 12 juillet 2021, je suis allé manifester avec ma mère pour protester contre toutes ces mesures scélérates qui piétinent totalement la morale la plus élémentaire, l’éthique médicale, le serment d’Hippocrate, le code de déontologie, les lois nationales, la Constitution française, les Droits de l’Homme et du Citoyen, la jurisprudence, les conventions internationales dont notamment le Code de Nuremberg.

Je vous avoue que je n’y suis pas allé tout le temps car ça représente un coût non négligeable mais que j’ai aussi des problèmes de santé ( ma fameuse gastrite qui me fait de plus en plus mal). En effet, je vis un calvaire car je souffre de plus en plus au point parfois de me tordre de douleur. Je serre les dents et j’essaie malgré tout de garder le moral pour ne pas flancher complètement. Avec la décision de Macron de m’empêcher d’aller à l’hôpital pour rencontrer un spécialiste pour me faire soigner, Macron a scellé mon sort.

JE PENSE QUE SI JE CONTINUE À NE PAS ÊTRE SOIGNÉ DE FAÇON ADÉQUATE, JE SUIS UN CONDAMNÉ À MORT EN SURSIS.

Je prends des gélules qui me soulagent à peine, je fais un régime qui me soulage à peine, je fais de l’acupuncture qui me soulage à peine, je me fais masser le ventre par ma kinésithérapeute et ça me soulage à peine. J’essaie de ne pas me stresser car le stress est facteur de problèmes gastriques et j’essaie de ne pas me mettre en colère non plus car mon problème pourrait aussi s’aggraver. Je suis complètement désespéré car on me refuse des soins dont j’ai besoin et en plus de ça, Pôle emploi se rappelle à mon bon souvenir pour que je retrouve un travail rapidement.

Comment pouvoir travailler quand on est épuisé parce que l’on a mal et que l’on se tord parfois de douleur?!!!

Nous sommes entourés d’êtres totalement inhumains, insensibles, moqueurs et rieurs comme le triste sire qui est à la tête de notre pays. Le cynisme a été érigé comme règle absolue auprès de millions de Français. Quand on essaie de leur parler, ils se foutent littéralement de notre gueule car ils ne se sentent pas concernés. Ils vont vous répondre:

” AH BON, TU AS MAL À L’ESTOMAC ET AUX INTESTINS! BEN MOI, JE SENS RIEN.”

Vous avez parfaitement raison Monsieur Jandrok quand vous affirmez que nous avons atteint un haut degré de dégueulasserie en France et que nous arrivons au hit parade sur cette planète.

J’ai été élevé correctement par mes parents et dans mon for intérieur, je n’ai jamais supporté l’injustice et l’oppression. J’ai toujours aidé mon prochain. Quand j’étais jeune, j’allais donner du pain et des croissants à des clochards à Marseille quand je faisais mes études. J’ai toujours rendu des tas de services à toutes sortes d’individus notamment des gens en panne sur la route, des gens faisant du stop, des personnes accidentées ne sachant pas rédiger un constat etc… J’ai fait du l’humanitaire à l’étranger à l’époque où la Pologne était pauvre et où la Roumanie était misérable.

J’ai été pompier volontaire et j’ai fait du secourisme. ça m’a permis d’ailleurs de sauver un jeune de 17 ans qui était en train de s’étouffer dans son vomis  quand j’étais assistant d’éducation dans un lycée. J’ai par la suite fait une formation d’aide-soignant et j’ai par la suite travaillé auprès de personnes handicapées et là, j’ai sauvé aussi des gens notamment un monsieur atteint de la Chorée d’Huntington qui était en train de mourir de faim…

LA LISTE EST LONGUE ET LA COUPE POUR MOI EST PLEINE.

Je suis rempli d’amertume à voir que je ne suis plus un citoyen dans mon propre pays.

Je ne suis plus rien du tout et ça, ça correspond bien à l’état d’esprit de Macron et de son gouvernement de salopards. Dixit Macron:

” Dans une gare, vous croisez des gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien”.

Donc, pour ce monsieur, je ne suis rien du tout, je ne vaux rien et je peux mourir. Dans le passé, des gens pensaient comme Macron. On les appelait les bourreaux. Je pense bien évidemment aux SS et aux éléments collaborateurs qui tuaient surtout des gens à l’est de l’Europe car ils les considéraient comme de la vermine, des moins que rien.

Des millions de Juifs, de Tsiganes, de Polonais, de Russes ont été massacrés de la pire façon car ils n’étaient rien aux yeux de leurs bourreaux. Je pense aussi aux victimes de l’Holodomor, des millions de paysans ukrainiens morts de faim et déportés dans les goulags de Sibérie au nom de la politique de collectivisation des terres.

Les hommes de la Guépéou les considéraient aussi certainement comme des moins que rien.

Pour moi, Macron est un monstre et des millions d’abrutis sont là à lui faire des courbettes et des ronds de jambe, à bien lui lécher le cul et à bien lui cirer les pompes.

TOUS CES GENS QUI COLLABORENT ÉTROITEMENT AVEC MACRON NE VALENT PAS MIEUX QUE LES COLLABOS DE L’ÉPOQUE DE L’OCCUPATION.

En ce qui me concerne, je suis bien obligé d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour moi. Je ne veux pas mourir et je veux continuer à vivre. Je refuse le chantage de Macron qui consiste soit à se faire injecter des poisons pour accéder à l’hôpital et au bout du compte c’est la mort ou alors à les refuser ces poisons mais on peut mourir à la maison à cause du refus de soins. Je refuse de vivre sous un joug, je refuse de vivre sous la botte d’un régime répressif à la fois fasciste et bolchévique où en plus de ça, je suis forcé de dire que nous sommes encore en démocratie sous peine de me faire traiter de tous les noms par tous les collabos du système que je croise tous les jours que Dieu fait.

Je vais donc devoir prendre la fuite, m’échapper, m’évader de ce gigantesque asile de fous qu’est devenue la France. Je vais partir à l’étranger pour demander à des gens normaux et charitables de me soigner et de m’aider à m’en sortir. Je vais aussi demander l’asile politique car ma vie est menacée en France et je ne supporte plus ce cynisme de la bande de pourris qui nous dirige. Ce Macron qui ose dire:

” QUE CEUX QUI DISENT QUE LA FRANCE EST UNE DICTATURE, QU’ILS ESSAIENT LA DICTATURE”.

Oui, je n’ai pas peur de dire que la France est devenue une dictature à cause de toutes les mesures de merde que vous avez prises monsieur le président. Pas besoin que la France ait des goulags pour que ça soit forcément une dictature. En RDA, il n’y avait pas de goulags mais c’était pourtant une dictature. En France, il y a beaucoup de partis politiques, on va me rétorquer que donc il y a un pluralisme et le respect de toutes les sensibilités politiques et bien moi, je répondrai comme en RDA. En RDA, il y avait plusieurs partis politiques dont notamment la CDU est-allemande mais bien-entendu, ils étaient tous contrôlés par le parti-Etat, c’est à dire le SED comme en France avec LaRem. Macron est un dictateur et une crapule.

J’ai pour habitude de dire qu’il y a trente ans en arrière, on avait le Général Pinochet à la tête du Chili et bien, nous, en France, nous avons actuellement à la tête du pays; le général Pinocchio. La France est à fois une république bananière et un pays fasciste/bolchévique.

NOUS SOMMES LA RISÉE DU MONDE ET NOUS NE REPRÉSENTONS PLUS LES VALEURS D’AUTREFOIS.

A partir du 1er janvier 2022, Macron va devenir le président de l’Union européenne pendant 6 mois, Dieu sait le mal qu’il va encore faire contre les Français, contre les autres peuples européens et contre les autres peuples dans le monde. En plus de ça, il veut absolument une guerre contre la Russie car la Russie est dans une certaine mesure l’antithèse de la Macronie. La Macronie est parfaitement le contraire de la Russie. Macron va certainement jouer au Napoléon de poche avec ses “amis” allemands qui veulent prendre une revanche avec tout le monde en Europe et au delà des frontières européennes. Macron pense qu’il sera le nouveau Napoléon alors qu’il ne sera simplement que le Kapo du nouveau gouvernement allemand.

Voilà monsieur Jandrok et dame Louloute, j’espère que je n’ai pas été trop long mais expliquer certaines choses ne peut pas toujours se résumer en deux ou trois phrases. Je tiens aussi à vous remercier pour votre travail de qualité, pour votre travail de lanceur d’alerte, d’éveilleur de consciences, de résistant, de dissident au système. Je tiens aussi à vous féliciter pour votre courage car dans ce combat, on peut craindre le pire pour nos vies. Je tiens aussi par ce message à vous souhaiter un bon réveillon pour vous et votre dame Louloute et aussi à l’avance une bonne année 2022 et une bonne santé pour vous et dame Louloute.

Je vais vous demander aussi s’il vous plaît de ne pas publier mon témoignage car je souhaite garder l’anonymat. Vous pouvez éventuellement évoquer ma situation lors de l’une de vos prochaines capsules. J’espère que vous pouvez comprendre ma position car je me sens menacé et étant malade, je suis en état de vulnérabilité. Vous pouvez bien entendu me contacter sans problème par mail pour correspondre avec moi. Je vous réitère de nouveau mes sincères remerciements pour tout ce que vous faites au quotidien depuis pas mal de temps.

Pour conclure ma lettre: Que Dieu nous vienne en aide, Amen!

Anonyme

L’article original sur :


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.