Cogiito – Le plus grand assureur américain, “Prudential Financial”, met officiellement fin à l’exigence du vaccin COVID… que sait-il qu’il ne dit pas ?

Par Ethan Huff : À partir du 6 juin 2022, les employés ne seront plus tenus de présenter une preuve de “vaccination” contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) pour entrer dans les locaux du géant de l’assurance Prudential Financial.

La société, qui est le plus grand assureur américain, a annoncé par voie de communication interne qu’à compter du 6 juin,

elle “élimine l’obligation de vaccination contre le COVID-19 pour ses employés, les vendeurs, les entrepreneurs et les visiteurs qui souhaitent entrer dans les locaux de Prudential”.

“Cette décision a été éclairée par de multiples facteurs, notamment les conseils des autorités de santé publique, la confiance dans nos autres protocoles de sécurité et les taux de vaccination élevés parmi nos employés”, ajoute le mémo.

“Elle s’aligne également sur les politiques de vaccination en vigueur dans la plupart des entreprises et des lieux couverts à travers les États-Unis, y compris un grand nombre de nos pairs de l’industrie.”

Les employés de Prudential sont toujours “fortement encouragés” à se faire vacciner, mais ils ne seront pas pénalisés ou limités de quelque manière que ce soit s’ils choisissent de refuser (ce qui, selon beaucoup, aurait dû être le cas depuis le début).

Les nouvelles règles s’appliquent également aux entrepreneurs et aux visiteurs du bâtiment Prudential.

“c’est à croire que Prudential ne voit pas beaucoup d’avantages dans les vaccins Covid à ARNm “, écrit Alex Berenson sur son Substack.

“Mais qu’est-ce qu’ils en savent ? Ils ne sont que la plus grande compagnie d’assurance vie et santé américaine en termes d’actifs (deuxième en termes de polices souscrites). Ce n’est pas comme s’ils avaient beaucoup de données à vérifier.”

Prudential sait-elle que les personnes entièrement vaccinées tombent malades et meurent en masse ?

Peut-être Prudential a-t-elle eu vent du rapport de la compagnie d’assurance OneAmerica révélant que les demandes d’indemnisation pour décès ont augmenté d’environ 40 % depuis que les vaccins ont été administrés.

disponible sur la boutique de cogiito.com

Les données montrent que l’augmentation de la consommation d’injections s’accompagne d’une augmentation des décès.

La société Prudential est probablement au courant et ne veut pas être prise dans la tourmente du retour de bâton qui pourrait survenir dès qu’une masse critique de la population découvrira l’arnaque.

Le problème est que, jusqu’au 6 juin 2022, Prudential aura été un co-conspirateur du fascisme médical.
Après tout, la plupart des employés de l’entreprise sont probablement déjà vaccinés à cause de ses politiques actuelles et passées.

“Ils savent”, a-t-il été posté sur le Substack de Berenson à propos de la situation.

“Les données sur ceux qui ont pris le vax et ceux qui ont pris le vax et les boosters s’aggravent tout comme on l’a vu au Royaume-Uni.”

“Maintenant, mon ami, un vrai croyant qui suit la ligne du Parti démocrate et de Big Pharma se vantait devant moi la semaine dernière qu’il avait reçu le rappel et qu’il ‘se sentait bien’. Je savais qu’il ne fallait pas dire quoi que ce soit sur le booster car cela ne ferait que le pousser à l’obtenir plus rapidement.”

Ce même commentateur a ajouté que son ami s’est énervé en entendant la nouvelle d’une étude européenne montrant que la mortalité toutes causes confondues n’est pas réduite par les injections. Et maintenant, cette personne a la grippe de Fauci, bien qu’elle ait reçu toutes les injections recommandées.

“Je ne suis pas si sûr qu’ils le sachent”, a répondu un autre. “Je travaille pour une compagnie d’assurance-vie et les cadres supérieurs semblent assez peu conscients de ce qui se passe.”

Quelqu’un d’autre a raconté l’histoire de sa belle-sœur quadruplée qui a maintenant le COVID pour la deuxième fois, malgré toutes ces injections. Cette femme aurait déclaré qu’elle est toujours reconnaissante d’avoir été vaccinée et stimulée, car “sinon, cela aurait été bien pire.”

“C’est une femme de 35 ans en bonne santé et il lui a fallu plus de 3 semaines pour se remettre la première fois”, a ajouté le commentateur. “Je suis presque sûr que si elle n’avait pas reçu vaccin, le Covid aurait été une promenade de santé pour elle la première fois et elle aurait été immunisée et ne l’aurait pas eu une 2e fois en moins de 5 mois.”

Vous trouverez d’autres informations sur la plandémie à l’adresse suivante Pandemic.news.

Publication originale et sources


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.