Cogiito – Lettre aux Ukrainiens

Par Jean-pierre Aussant, le 11 mars 2022 : Chères Ukrainiennes, chers ukrainiens, je sais que vous êtes un peuple en souffrance et je prie tous les jours pour que cette guerre cesse, car toute victime est une victime de trop.

Pour autant, en tant que membre de la Sainte Église Catholique, je suis tenu, en toute circonstance, de dire la vérité. Je propose donc que nous examinions ensemble, les vraies raisons de votre mise en esclavage.

1) La déchristianisation de l’Ukraine (génocide culturel). Qui est responsable, Poutine ?

2) La légalisation du meurtre des enfants-à-naître, ce sont les Russes du Donbass qui sont responsables ?

3) La légalisation du « contre Dieu et nature » mariage homosexuel, c’est à cause de l’invasion de la Crimée par les Russes ?

4) Votre « torchon de soumission » (masque) que depuis deux ans vous êtes obligés de porter pour vous protéger d’une pandémie imaginaire, c’est Poutine qui vous l’a imposé ?

5) La vaccination quasi obligatoire à partir de produits qui utilisent dans leur processus de fabrication des lignées de cellules embryonnaires, c’est à cause des chars russes ?

6) Le président, que vous avez porté au pouvoir, Mr Zelensky, qui n’est pas de confession chrétienne et qui pense donc que Jésus-Christ n’est ni le Messie d’Israël ni le Fils de Dieu mais un charlatan qui se prend pour le Fils de Dieu, c’est à cause de Poutine ?

Non mes amis, votre asservissement n’est pas le fait de Poutine mais est le fruit pourri de votre mauvais choix initial. Au lieu de lutter contre votre déchristianisation imposée, non pas par votre grand frère russe, mais par la dictature maconnique mondiale satanique et leur «bobonnes à tout faire » que sont les ONG qui, du reste, pullulent dans votre pays, vous vous êtes laissés séduire par les sirènes trompeuses du politiquement correct européen. La voilà, la vraie cause civilisationnelle de votre mise en esclavage.

Ô mes amis Ukrainiens, surtout n’interprétez pas mes mots comme une forme d’arrogance de ma part, car j’ai bien conscience que les pays de la communauté européenne, dont la France est hélas membre, sont tous plus infectés les uns que les autres par cette culture de mort. Non, interprétez plutôt mes paroles comme une ultime supplique et mise en garde qu’au-delà de votre peuple j’adresse à mon propre pays, la France, mais même aussi au monde entier.

Chères Ukrainiennes, chers Ukrainiens,

refusons d’être des esclaves participatifs, ne nous laissons pas manipuler par cette immonde dictature mondiale dont le but ultime n’est rien d’autre que l’effacement du christianisme sur terre ; donc in fine faire de l’être humain l’esclave du démon.

Jean-Pierre Aussant

Publication originale


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.