Des poursuites contre Pfizer. La surmortalité ne peut plus être cachée. Les gouvernements complices

La journaliste australienne Maria Zeee et la lanceuse d’alerte américaine Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer, rapportent que le procureur général du Texas, Ken Paxton, poursuit Pfizer ! et que le gouvernement néo-zélandais a admis qu’il avait participé à la suppression des données initiales sur les décès survenus depuis la vaccination.

De plus, ils ne connaissent même pas les maladies et handicaps que les vaccins ont également causés, qui sont multiples: 2 à 10 fois plus élevés que les décès. Ceci est très utile pour tous ceux qui veulent faire la même chose, c’est à dire poursuivre Pfizer et leur gouvernement.

Cliquez sur ce LIEN, si vous ne voyez pas la vidéo.

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18569 Articles
L'amour comme but ultime !