Deux réalités : consensuellement

Bonjour, mes chers enfants préférés ! Je sais que beaucoup d’entre vous se demandent pourquoi des civilisations hautement développées ont accepté une expérience aussi cruelle et inhumaine à l’égard de personnes qui vivaient autrefois sur la Terre de la Cinquième Dimension – dans un véritable Paradis.

Et surtout, comment ont-ils pu passer un accord avec la civilisation dracoreptilienne, qui se trouvait à un niveau de développement bien inférieur au leur.

En fait, tout n’est pas si clair.

Cette expérience n’était pas seulement dans l’intérêt des Dracoreptiliens, mais aussi dans celui d’autres civilisations, notamment les Pléiades, Andromède, Sirius et Arcturus.

Après tout, ce sont eux qui vous aident principalement en ce moment, en surveillant de près la situation sur Terre et en intervenant chaque fois que l’humanité est en danger.

La raison en est qu’ils ont eux aussi souffert d’une telle expérience, car ils l’ont acceptée en grande partie pour leurs propres besoins.

La modification du génome humain n’impliquait pas tant de “couper” certains brins d’ADN liés aux chakras supérieurs de l’homme en vue d’une immersion plus profonde dans le monde matériel, que d’introduire partiellement en lui certaines qualités tirées des génomes de ces civilisations.

Il s’agissait de la création d’une sorte d’être parfait “combiné” – une image collective, portant les propriétés de plusieurs civilisations à la fois, chacune d’entre elles ayant ses propres caractéristiques.

Et cela s’est fait dans un but d’enrichissement mutuel de l’expérience : vos frères de raison ont donc décidé de se “reproduire” avec des Terriens, et cela s’est fait d’un commun accord avec eux.

Au début, cette expérience a été assez réussie, car seuls quelques brins d’ADN ont été modifiés.

Mais ayant maîtrisé la technologie qui leur était fournie, les Dracoreptiliens allèrent encore plus loin, désactivant progressivement un par un les brins d’ADN humain jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que deux, abaissant ainsi pratiquement les vibrations de l’homme à leurs propres vibrations.

Mais ils n’ont pas désactivé les chakras supérieurs de l’homme et les corps subtils correspondants, qui continuaient à porter en eux l’étincelle divine, même dans cet état de réduction maximale.

Ainsi, bien que les corps subtils de l’homme, autrefois peu nombreux, aient été comprimés à l’extrême, ils ont conservé, sous certaines conditions, tout comme les chakras humains, leur capacité à revenir à leur état initial et à remplir leur fonction originelle de connexion entre la conscience et le plan subtil, ce qui a permis à l’homme de se développer spirituellement même dans le monde dual créé artificiellement pour lui.

Nous nous arrêterons là aujourd’hui.

Le Père-Absolu, qui vous aime immensément, vous a parlé

Marta


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 17690 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !