Dr. Schavi – Assis dans le cercle de médecine avec le calumet de la paix

Dans les communautés des peuples indigènes (également appelés « Amérindiens »), il existe un processus spirituel qui consiste à s’asseoir ensemble de manière circulaire, à avoir une discussion spécifique sur un sujet nécessaire, à parvenir à un accord, puis à fumer un « calumet de la paix » composé de certaines herbes.

Cela revenait à créer une « constitution » – un accord sur la manière dont une communauté ou une nation serait organisée et gouvernée.

Ce rituel n’est pas seulement curatif pour la situation qui s’est produite, mais c’est aussi une façon merveilleuse de faire appel au GRAND ESPRIT (SOURCE) pour une protection et une guidance continues contre toute disharmonie.

Parfois, certaines danses sont également exécutées en chantant des sons sacrés.

Il y a longtemps, lorsque les Européens ont envahi les terres des peuples indigènes, l’exécution de ces rituels était « interdite », tout comme le fait de parler les langues indigènes.

Dans de nombreux cas, on donnait aux indigènes des couvertures malades, on leur offrait de l’alcool en guise de plaisanterie (que l’on appelait « eau de feu »), on les opprimait et on les supprimait de bien d’autres manières, pour finalement les emmener dans des endroits appelés « réserves ».

Nous avons tous vu ces histoires transposées dans des drames télévisés, comme la série des années 1950 « The Lone Ranger », qui était le dernier survivant de son régiment de rangers et qui a été guéri et aidé par un indigène connu sous le nom de « Tonto » – un terme très irrespectueux qui se traduit en fait par « stupide ».

Tonto a chevauché avec « The Lone Ranger » en l’aidant à combattre les hors-la-loi dans l’Ouest sauvage.

Il y a eu d’autres programmes télévisés mettant en scène des indigènes appelés « Peaux-Rouges », mais ils étaient toujours les « acolytes » d’un héros américain.

Ces autres programmes ont été « Wagon Train », « Cheyenne », « The Rifleman », etc.

Calumet de la paix

Chacun d’entre eux montrait les indigènes comme étant soit indomptés et vicieux, soit s’américanisant et aidant la population anglo-américaine dans ses modèles culturels.

Il y avait aussi la contre-vérité selon laquelle les indigènes scalpaient leurs ennemis. C’était en fait l’inverse.

La vérité, c’est que cet événement horrible est né avec les Français qui sont arrivés dans le soi-disant « Nouveau Monde ».

Ceux qui étaient les membres barbares de ce groupe ont scalpé les indigènes !

Il y a, bien sûr, d’autres horreurs de l’histoire.

Des Africains ont été capturés loin de leur patrie africaine, emmenés par la « porte du non-retour », placés sur des bateaux et mis en mer, puis réduits en esclavage aux États-Unis.

Examinons brièvement d’autres histoires terribles.

L’Allemagne nazie détestait les Juifs et ceux que l’on appelait à l’époque les « Nègres ». Lorsque Jessie Owens (qui n’avait pas le droit d’être dans le même hôtel que les athlètes « blancs ») a remporté une médaille d’or dans chacune de ses épreuves olympiques dans les années 30, Adolf Hitler a été scandalisé.

Cependant, même si nous remontons à l’Antiquité, nous constatons que certains rois kémétiques (appelés « pharaons » en grec) n’étaient pas exempts de discorde.

Dans certaines dynasties, les gens devaient travailler dur et n’étaient pas autorisés à se rendre dans les temples pour prier afin que des structures massives puissent être construites sur ordre royal.

Cependant, corrigeons une erreur, même dans cette histoire ancienne.

Certificat d’esclave

Les premiers soi-disant « Juifs » à arriver à Kemet étaient les « Habiru » (terme dont dérivent les « Hébreux ») qui sont venus d’un pays appelé « Libu » dans le nord-est de l’Afrique au 19e siècle avant J.-C. (« Avant l’ère commune » – certains utilisent les lettres B.C. qui pour eux sont « Avant le Christ ») parce qu’ils étaient victimes d’une famine dans leur pays.

Ils ont demandé des terres pour élever leur famille et leur bétail. Cela leur a été accordé.

Ils furent escortés jusqu’à une partie de Kemet appelée « Mem », aujourd’hui connue sous le nom de « Le Caire » en langue arabe.

Lorsque les « Habiru » sont arrivés à Kemet, les pyramides étaient déjà debout depuis 4000 ans !

Vous ne pouvez pas construire quelque chose qui est déjà debout lorsque vous arrivez.

Pensez-y la prochaine fois que vous verrez le film oscarisé « Les dix commandements » !

Pensez-y par rapport à l’histoire qu’on vous a racontée (et qu’on enseigne encore à vos enfants dans de nombreux cas) à l’école.

Les rois (connus sous le nom de « Nesu ») qui étaient les principaux bâtisseurs de pyramides, Khufu, Khafre et Menkara (connus en grec sous le nom de Cheops, Chephren et Mycerinius) étaient gentils et aimés par les citoyens.

De plus, les architectes, les ingénieurs et les artistes qui ont construit et décoré les pyramides appartenaient à la classe des prêtres – des initiés du « Kem Sesasta » (« Mystères puissants ») qui détenaient plusieurs « degrés » dans ce système : Le « Sia Tememu » (« Sagesse Divine des Mortels »), le « Sia Sekhemu » (« Sagesse Divine des Maîtres »), et le « Sia SaRa » (« Sagesse Divine des Fils de la Lumière »).

Gizeh

Testez vous. Comment vous sentez-vous après avoir lu ce qui précède ? En colère ? Déprimé ? Avez-vous envie de riposter par un débat ? Avez-vous les connaissances nécessaires pour débattre des questions présentées ou vous contenterez-vous de donner une opinion égocentrique ?

Ressentez-vous plutôt un sentiment de paix parce que la confirmation a été écrite de ce que vous avez connu par vos études et vos voyages ou par ce que vos aînés ont partagé avec vous ?

Vos fréquences électriques de pensée couplées à vos fréquences magnétiques d’esprit peuvent donner lieu à une expérience – bonne ou désagréable.

Il n’y a rien de tel que le manque de connaissances.

Fréquence vibratoire

Il y a une honte à ne pas vouloir la connaissance car comme l’enseigne un vieux proverbe : « La connaissance est comme un jardin ; si elle n’est pas cultivée, elle ne peut être récoltée ».

Comme nous le savons aussi, la connaissance est un pouvoir.

Il existe un autre vieux proverbe qui dit : « La vérité fait mal ».

En effet, de nombreuses personnes cherchent à se cacher des vérités historiques qui peuvent concerner leurs propres ancêtres ou les impliquer directement.

Ainsi, on invente des histoires selon lesquelles les « autres » devaient être contrôlés parce que, par exemple, ils étaient des sauvages ou que les « envahisseurs » ne voulaient pas faire de mal.

Ils cherchaient seulement à être des « missionnaires » et à apporter la « religion » à ceux qui ne croyaient pas en « Dieu ».

Debout pour la vérité

Il existe aujourd’hui (et il en a existé dans le passé) des personnes courageuses qui, après avoir étudié et voyagé, disent la vérité sur les mauvais traitements infligés par l’humanité à ses semblables.

L’histoire des peuples indigènes et les autres brefs récits historiques ci-dessus ne sont que quelques exemples des mauvais traitements infligés par l’humanité aux autres membres de l’humanité.

Tous les peuples de la planète Terre/Gaia ont un modèle ancestral de pensées, de sentiments, de paroles et d’actions disharmonieuses envers les autres.

Quiconque affirme que son héritage ethnique, culturel ou racial particulier n’a jamais été à l’origine d’une disharmonie envers d’autres personnes à l’extérieur (et à l’intérieur) de son ethnie, de sa culture ou de sa race, dit une contre-vérité.

Tant que l’on n’affronte pas les vérités de l’histoire humaine des temps anciens et de l’époque actuelle, la guérison ne peut avoir lieu.

La LUMIÈRE donne à chacun la possibilité de connaître le passé, de nettoyer le présent et de se préparer à un avenir paisible, aimant, sain et abondant.

Tout cela, cependant, implique le PARDON.

Nous devons tous pardonner à ceux qui nous ont manqué de respect, maltraités et assujettis.

Cela n’implique pas d’accepter un manque de respect, des mauvais traitements ou un asservissement continuels. Au contraire ! Cela implique d’être prêt à dire la vérité sur les bonnes choses de l’histoire, mais pas à se vautrer constamment dans la boue et la fange du passé sale.

Cela implique d’être fier des réalisations merveilleuses et justes de nos ancêtres, mais de ne pas se reposer sur les lauriers des anciens, mais de poursuivre leurs réalisations.

Il est temps de « fumer le calumet de la paix » et de permettre à cette planète d’être le « cercle de médecine » au sein duquel nous vivons tous en harmonie avec toute la nature, y compris l’humanité, car nous sommes aussi la nature.

Cela empêchera également une Troisième Guerre mondiale de se produire, qui tente de commencer avec la situation en Russie et en Ukraine et les sanctions européennes qui en découlent.

La Nouvelle Lune de mars 2022 en Poissons tropicaux et en Verseau sidéral est un excellent moment pour faire la paix avec le passé et pour déclarer un bel avenir.

Aum Shanti Aum

Allumez une bougie et de l’encens. Imaginez la Terre/Gaia dans la lumière de la Source, et voyez des personnes représentant toutes les ethnies (races, cultures) que vous pouvez imaginer se tenant la main en cercle, souriant et remplies de PAIX, d’AMOUR, de JOIE, de SANTÉ et d’ABONDANCE.

Entendez-les chanter « AUM SHANTI AUM » qui se traduit par : « OH DIVIN, PAIX, OH DIVIN ».

Sentir le doux parfum des fleurs qui s’épanouissent et des arbres verts. Entendez le gazouillis des oiseaux, les aboiements des chiens, les rires des enfants.

Vous aurez imaginé le NOUVEL AGE D’OR, et il est dit que « Tout ce que l’esprit peut concevoir et croire peut être réalisé ».

Ne vous fâchez pas pour le « lait renversé » métaphorique et proverbial du passé. Essaieriez-vous de récupérer du lait littéralement renversé sur le sol et de le boire ?

Bien sûr que non ! L’une des nombreuses raisons pour lesquelles notre planète a encore besoin de tant de LUMIÈRE est qu’une grande partie de l’humanité refuse de se libérer des programmes anciens, blessants et générateurs de colère.

Cela maintient des blocages dans les cellules qui sont des archives.

Cela maintient le système nerveux en ébullition.

Bien sûr, nous ne voulons pas ignorer le passé, car si cela est fait, en particulier pour ceux qui ne connaissent pas les vérités du passé, alors des contre-vérités continueront à être dites par ceux qui refusent de venir à la LUMIÈRE.

Ce qui doit se produire, c’est que, comme cela a été dit, nous devons faire le travail de Pardonner par la prière, la méditation et la visualisation.

Il peut être difficile de libérer instantanément les douleurs du passé, car certaines expériences ont été très violentes sur le plan physique, mental et émotionnel.

Cependant, le GRAND ESPRIT-SOURCE – LA PRÉSENCE INFINIE – LE TOUT – est là pour nous câliner dans un amour chaleureux et guérisseur.

Pleurez si vous le devez.

Il y a un dicton qui dit que « les ancêtres viennent sur la rivière de nos larmes ».

Maintenant, respirez profondément.

Dites doucement à ceux qui vous ont fait du mal ou à vos ancêtres : « JE VOUS PARDONNE ».

Le pardon

Rappelez-vous, l’une des écritures du monde dit : « La vengeance est à moi, dit Dieu ; je rendrai la pareille » (Sainte Bible).

Aussi, rappelez-vous, Yeshoua Ha Messiah a dit une fois : « Pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Le SAINT QU’RAN dit : « Il y a une barrière que tu ne dois pas franchir ». En d’autres termes, il existe une relation de cause à effet – bonne ou mauvaise – connue sous le nom de « karma ».

Récitez des prières, des mantras, des affirmations.

Nous sommes assistés par des Avatars, des Sages, des Prophètes, des Saints, des Dévas, des Devis, des Anges et des Maîtres Ascensionnés – tous les aspects d’une même SOURCE.

Restez dans la LUMIÈRE !

FUMEZ LE CALUMET DE LA PAIX !

A’HO !


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.