Dr. Schavi – Énergies plus importantes : Des mises à niveau accrues !

Les vents solaires circulent entre 500 et 600 kilomètres par seconde (km/s) à l’approche du mercredi 15 juin 2022. Les éruptions solaires sont dans les premiers niveaux de la « Classe C » avec une éjection de masse coronale qui est sortie de notre Soleil et qui envoie des activations à notre champ planétaire.

Le nombre de neutrons est toujours considéré comme « élevé » et l’indice KP indique que les champs de la Terre/Gaïa sont « instables » (pour rappel, les indices KP sont soit « calme », « instable », « tempête » ou « sévère »).

La magnétosphère est entourée d’énormes particules de plasma qui se pressent.

Pression de la magnétosphère
15 juin 2022

Des avis de chaleur ont été émis pour 25 États des États-Unis, avec des températures atteignant les 100 degrés et une forte humidité. De telles températures et une forte humidité sont inhabituelles à cette période de la fin du printemps, juste avant le début de l’été, et n’ont pas été observées depuis de nombreuses années.

D’autres pays connaissent également des phénomènes météorologiques inhabituels. Alors que notre planète tourne et oscille sur « son » axe et qu' »elle » (ainsi que l’ensemble du système solaire) s’élève à travers la ceinture de photons au début du vortex complet qui compte un total de 12 vortex, les molécules planétaires tournent plus vite dans le processus de nettoyage qui se produit dans la création,

et un chemin plus clair est tracé pour la réception d’une plus grande LUMIÈRE afin d’améliorer l’ADN planétaire.

Il en va de même pour la vie végétale, les animaux et l’humanité, car ce que la Terre/Gaia expérimente, la création sur « Elle » l’expérimente également.

Le Grand Soleil Central est également à l’œuvre, bien sûr, car il donne la « direction » au Soleil de notre système solaire, qui envoie ensuite le message à la Terre/Gaïa, puis à nos systèmes nerveux et à nos vaisseaux physiques.

Lorsque les énergies cosmiques sont plus importantes, lorsqu’elles sont plus intenses, les mises à niveau de notre ADN et l’effacement de nos archives cellulaires sont plus importants.

Nous devons nous rappeler que l’évolution (pas en termes de théorie darwinienne) se produit sous pression. Il y a des codes implantés dans notre ADN comme des graines plantées dans le sol, et ils « germent ».

Il y a encore un autre phénomène à prendre en considération pendant que nous voyageons à travers le « re-birthing » transformateur, et il nous est présenté par le scientifique cosmique Philip Sedgwick, et il est connu comme LE GRAND ATTRACTEUR.

On pense qu’il s’agit d’un point dans le cosmos qui est plus grand que la « Voie lactée », et qu’il a une masse de plus de 1 000 trillions de soleils !

La Voie lactée depuis l’Antarctique

Notre système solaire se précipite vers elle à 2,2 millions de kilomètres par heure.

C’est un champ électromagnétique massif de radiations, et sa gravité déforme la LUMIÈRE.

C’est une énorme force énergétique qui se trouve derrière ce qu’on appelle la ZONE D’ÉVITEMENT.

D’autres scientifiques pensent qu’il s’agit peut-être d’un grand superamas de galaxies.

Il envoie d’énormes flux de LUMIÈRE dans la conscience planétaire et humaine et est un puissant transmetteur d’informations.

Les informations sont envoyées dans nos mitochondries – l’aspect de notre ADN qui reçoit les informations et qui réside dans chacune de nos trillions de cellules.

Il ne s’agit pas d’un « trou noir » ni du résultat de supernovas, des étoiles qui explosent.

Il s’agit d’un phénomène complètement différent qui fait encore l’objet de recherches.

Mais qu’est-ce que la ZONE D’ÉVITEMENT ?

Serait-ce la « treizième zone » dont parlait le mystique bulgare Peter Deunov (1864-1944), qui a reçu de nombreuses prophéties divines sur l’avenir de notre planète ?

Peter Deunov

Il a été discuté précédemment, mais à des fins de révision sérieuse pour beaucoup et comme nouvelle information pour d’autres, voici ce que Deunov a enseigné une fois :  » Notre système solaire traverse actuellement une région du cosmos où une constellation qui a été détruite a laissé sa trace, sa poussière.

Cette traversée d’un espace contaminé est une source d’empoisonnement, non seulement pour les habitants de la Terre mais pour tous les habitants des autres planètes de notre galaxie.

Seuls les soleils ne sont pas affectés par l’influence de cet environnement hostile.

Cette région s’appelle LA TREIZIÈME ZONE. Notre planète a été enfermée dans cette région pendant des milliers d’années, mais enfin, nous approchons de la sortie de cet espace de ténèbres, et nous sommes sur le point d’atteindre une région plus spirituelle où vivent des êtres plus évolués. »

et nous sommes sur le point d’atteindre une région plus spirituelle où vivent des êtres plus évolués. »

S’agit-il donc de la montée en spirale vers une autre ère – un autre « Yuga » (« Âge ») – comme l’enseignent les Écritures védiques ?

S’agit-il d’une autre manière de discuter du « Crépuscule du Kali Yuga » (« Âge du Chaos ») ?

Deunov a également déclaré : « La Terre suit maintenant un mouvement ascensionnel, et chacun devrait s’efforcer de s’harmoniser avec les courants de l’ascension. »

Les « courants d’ascension », tels qu’ils sont décrits par Deunov, semblent être les événements cosmiques intensifiés de notre « Maintenant » – un « Maintenant » qui a été préparé pendant des éons.

Voici trois versets très éclairants tirés du célèbre et très volumineux TALBET ÉMÉRAL écrit par Tehuti qui était également connu sous le nom de Thot et qui vivait à Kemet à l’époque du dernier cataclysme de l’Atlantide qui s’est produit en 10 500 av. J.-C. (Les cataclysmes précédents ont eu lieu en 50 000 avant J.-C. et en 28 000 avant J.-C. En 10 500 avant J.-C., l’Atlantide a complètement sombré et les survivants se sont réfugiés à Kemet sur le continent d’Alkebu-lan) :

  1. « Toute la création est transformable. »
  2. « Tout sur Terre est modifiable. » (Le mot pour « Terre » dans l’ancienne langue Medu Neter, qui était appelée « Hiéroglyphes » en grec, était « Geb »).
  3. « Il existe trois états : Création, Continuation, et Transformation. »

Plusieurs milliers d’années plus tard, LEAVES OF MORYA’S GARDEN, reçu par Nicholas Roerich (1874-1947) qui a voyagé au Tibet pour la connaissance, dit ceci :

  1. « Ceux qui évoluent en conscience verront et sentiront la LUMIÈRE autour d’eux, signe de la présence de l’énergie spirituelle, c’est-à-dire de la présence du Divin. »
  2. « L’Esprit n’est parfait que lorsqu’il est conscient du cosmos. »
  3. « La connaissance des temps anciens est revenue sur Terre, car l’aube de la civilisation était à l’Est. »

Ce qui précède n’est qu’une infime partie des milliers d’enseignements que nous avons la chance de recevoir et qui se trouvent tout au long des nombreux chemins qui nous relient aux royaumes suprêmes.

Elles valent la peine que nous nous y attardions, car les forces cosmiques s’élèvent à des fréquences vibratoires plus élevées, où la LUMIÈRE est plus rapide et plus brillante, et nous devons nous y adapter en nous réadaptant physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement à la SOURCE, qui est décrite en partie par le grand mantra védique Gayatri comme étant la LUMIÈRE AUTOEXISTANTE, ABSOLUEMENT CONSCIENTE, TOUTES-PARENTES et GLORIEUSE.

Indice KP réel

Prions, méditons et étudions bien, car notre compréhension de la LUMIÈRE en dépend !

Complément d’information
L' »indice KP » vient d’être classé au niveau « tempête », et une éjection de masse coronale est actuellement en cours, provoquant des tempêtes géomagnétiques – des activations puissantes dans les champs intérieurs et extérieurs de notre planète.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.