Dr. Schavi – Il est temps que la vérité ressuscite !

« Vous ne pouvez pas supporter la vérité ! » (extrait du film « A Few Good Men »). La plupart des gens sont familiers avec la chanson « June is Bustin’ Out All Over ! ». Cependant, nous pouvons appliquer ce titre au mois d’avril 2022.

Tôt le matin du vendredi 15 avril, à environ 6 h 49 (heure avancée de l’Est), il y a eu deux puissantes éruptions solaires de classe M, toutes deux de classe M.2.

Une autre région active de taches solaires a été détectée et pourrait exploser avec de PLUS fortes éruptions dans les jours à venir.

Celles-ci seront probablement de nouveau de classe « M » ou, au moins, de classe « C ».

Pour les prochaines 24 heures, l' »indice KP » enregistre des conditions de « tempête ». Les vents solaires s’élèvent à 584,7 km/s et pourraient atteindre les 600 km/s.

Tache solaire active sur le côté lointain

Les vents normaux se situant entre 300 et 400 km/s, les forts courants de ces vents solaires peuvent être considérés comme transportant d’énormes quantités de particules de plasma dans la magnétosphère de notre planète Terre/Gaïa.

Des articles récents ont discuté de la manière dont de puissantes énergies cosmiques pourraient se développer au fur et à mesure que le mois d’avril avance avec ses différents portails : Pleine Lune, Eclipse solaire,

Pré-ombre de la prochaine rétrogradation de Mercure, et une autre Nouvelle Lune le 30 avril (le même jour que l’éclipse) après avoir eu une Nouvelle Lune le 1er avril.

Chaque portail (d’une durée de plusieurs jours ou semaines) apporte des fréquences cosmiques dynamiques de messages de LUMIERE, de mises à niveau, d’élévation de conscience.

Le mois d’avril nous prépare à une année entière de réalignement avec les FORCES SUPÉRIEURES qui régénèrent et revitalisent la création dans toute la galaxie, car il est arrivé peu de temps après l’équinoxe d’hiver en mars, qui est lui-même un portail de transmission et de réception de lumière et de son.

Indice KP réel

Chaque changement de saison comporte des messages – l’équinoxe de printemps, le solstice d’été, l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver.

La saison du printemps, annoncée par l’équinoxe de printemps, revêt une grande importance spirituelle.

En voici quelques exemples :

1.) Il représente la résurrection du roi Asar (« Osiris » en grec), l’époux de la reine Aset (« Isis » en grec), qui a été assassiné par son frère jumeau Seth en raison d’une rivalité fraternelle.

Seth voulait épouser Aset et obtenir le pouvoir sur Kemet. Seth a organisé une fête en l’honneur de son frère au cours de laquelle un jeu diabolique a été joué.

Roi Asar – Osiris

Chaque homme devait s’allonger dans un cercueil pendant les festivités. Celui qui s’adapterait exactement au cercueil gagnerait un prix.

Seth connaissait les dimensions exactes du cercueil parce que, bien sûr, Asar et lui étaient de vrais jumeaux. Seth a insisté pour que même son frère joue le jeu.

Lorsqu’Asar s’est allongé dans le cercueil, les sbires de Seth se sont précipités vers lui, ont fait claquer le couvercle et se sont empressés de le couler dans le fleuve Hapi (« Nil » en grec) après avoir d’abord découpé le corps en 14 morceaux et éparpillé les morceaux dans tout le pays.

Cependant, la femme de Seth, Nepthys, a vu la trahison de derrière un arbre parce qu’elle avait suivi Seth et sa « bande » et s’est précipitée vers les festivités pour raconter à Aset l’acte horrible.

Pour résumer cette longue histoire, Aset donna finalement naissance à un fils nommé Heru (« Horus » en grec) après avoir consulté un oracle (Maat) pour savoir où trouver les morceaux du corps d’Asar pour le « remembrer » et l’enterrer correctement.

C’est l’une des racines anciennes de l’histoire biblique de la « naissance virginale ».

Maat représente l’ange messager Gabriel qui annonce à « Marie » (dont le nom hébreu réel était « Stada ») qu’elle va mettre au monde le fils de Dieu.

Reine Aset – Isis

Dans l’histoire kemétique, Heru devient un homme, découvre comment son père a été assassiné et affronte Seth, qui a alors pris le trône de Kemet.

Seth quitte le palais, et Heru et lui se livrent une série de combats.

Seth, qui représente le mal, a le pouvoir de changer de forme. À un moment donné, il se transforme en porc.

Avec une épée que lui a donnée sa mère Aset, Heru poignarde Seth dans le troisième œil alors qu’ils se battent au sommet d’une montagne, et Seth n’existe plus.

Aset avait enseigné à son fils que lorsque la conscience d’une personne est détruite par la destruction du troisième œil, cette personne est détruite à jamais.

Ainsi, cet ancien conte est le « Mythos solaire » de la « résurrection » à la saison du printemps, lorsque de nouveaux départs sont possibles et qu’il y a « re-naissance » de la végétation.

Le « Teken » (« Obélisque » en grec) est le symbole phallique d’Asar.

À l’origine, il y en avait 109 dans toute l’Égypte. L’un d’entre eux se trouve à Washington DC, aux États-Unis.

Teken – Louxor

Rappelez-vous également que Yéchoua a combattu le mal au sommet d’une montagne.

Il est donc assez intéressant de constater qu’en 325 après J.-C., l’empereur Constantin de Rome a réuni 1800 évêques de tout l’Empire (l’établissement du « Conseil de Nicée ») pour créer un édit qui est devenu la base de la théologie catholique – l’une des histoires étant que Yeshoua (« Jésus ») a été « ressuscité » le dimanche matin de Pâques pendant la saison du printemps ; pourtant, le mot « Pâques » est un dérivé du nom « Ishtar » qui était le nom d’une déesse babylonienne.

Nous pouvons ici penser à la déclaration de Napoléon Bonaparte qui, des lustres plus tard, a dit que : « L’histoire est une fable convenue. »

Elle est remplie de chaos et de confusion, et très peu de vérité est connue, surtout à une époque où la conscience est en spirale descendante.

Voici des informations plus éclairantes qui vont en étonner plus d’un. Heru et Yeshua (« Jésus ») ont tous deux les mêmes qualités qui leur sont attribuées.

En traduisant les anciens Medu Neter (que les Grecs appelaient « Hiéroglyphes ») en anglais, nous trouvons ce qui suit dont les anciennes caractéristiques ont été données à Yeshua (« Jésus ») par le « Conseil de Nicée » :

Heru, « L’enfant gracieux »/Jésus, « L’enfant plein de grâce ».
Heru, le Pêcheur/Jésus, le « Pêcheur d’hommes ».
Heru, l' »Agneau de Dieu »/Jésus, l' »Agneau de Dieu ».

Conseil de Nicée

Heru, la « Parole faite Vérité »/Jésus, le « Faiseur de Parole ».
Heru, « Celui qui vient accomplir la loi »/Jésus, « Celui qui vient accomplir la loi ».
Heru, le « Lien »/Jésus, le « Lien d’union ».
Heru, le « Fils de Dieu qui se manifeste »/Jésus, le « Fils de Dieu ».

2.) Lors de la pleine lune de mai, on célèbre la naissance de Sri Gautama Buddha, qui est né sous le nom du prince royal Siddhartha à Bharata (Inde).

Sa diligence spirituelle a donné à l’humanité de merveilleux principes qui lui ont été révélés alors qu’il était assis en méditation sous un figuier après avoir quitté sa vie royale palatiale une nuit avec l’aide d’un de ses assistants.

Il devait découvrir pourquoi l’humanité souffrait, pourquoi elle tombait malade, pourquoi elle était assujettie, pourquoi il y avait des guerres, etc.

Naissance de Sri Gautama Buddha

Il voulait trouver des réponses et estimait que sa vie royale n’était pas propice à l’obtention de réponses à ses questions. Il a étudié avec divers sages aux idées différentes.

Il mangea très peu et finit par jeûner presque jusqu’à l’annihilation de son vaisseau physique.

Finalement, seul avec seulement son ESPRIT SUPÉRIEUR comme guide, il a récupéré et enseigné les principes divins.

Sa célèbre phrase lorsque les gens passaient près de lui pendant qu’il méditait et lui demandaient qui il était est : « Aham Butasmi » (« Je suis éveillé ! »).

3.) Les fleurs et autres végétaux sont plantés au printemps et certains au début de l’été.

Ainsi, tout au long du printemps, nous avons l’occasion de prendre de nouveaux départs (fertilisation), de travailler sur les idées (gestation), de faire fructifier nos idées (travail) et d’obtenir des résultats exploitables (naissance).

La verdure de la végétation symbolise également la santé, et l' »Archange Raphaël », dont le nom se traduit de l’hébreu par « Dieu guérit » et auquel on a attribué la couleur verte, est l’ange de la santé dans le judaïsme et la Kabbale.

Cependant, il est le « Tehuti » (« Thoth » en grec) de Kemet et le « Sri Dhanvantre » (« Saint Médecin Céleste ») de la tradition védique.

Les cultures, traditions et principes religieux et spirituels de l’humanité sont tous entrelacés. Afin de déchiffrer les racines de nos croyances, il est nécessaire de plonger dans les eaux profondes de la recherche et de ne pas se contenter d’avoir l’esprit en eau peu profonde.

Certaines personnes seraient choquées, par exemple (certaines même consternées), de découvrir que les « Psaumes » ont été écrits par des rois, des prêtres, des prêtresses, et des scribes de Kemet et que les « Proverbes de Salomon » sont en fait les enseignements d’Imhotep et que le « Cantique des Cantiques » est un poème sur une conversation entre le Soleil et la Lune et que le livre de l’Apocalypse parle de l’Atlantide et que de nombreuses personnalités des écritures bibliques n’ont pas réellement existé (comme Noé qui représente un « type » de Conscience Supérieure, et l' »arche » est un « arc » d’étoiles dans les cieux et représente également la sécurité d’être ancré à la SOURCE).

Nous ne devons pas jeter nos livres saints aux orties lorsque nous découvrons des connaissances profondes en voyageant, en apprenant d’autres langues, en lisant des documents rares et en nous asseyant aux pieds des érudits. Comme le dit un vieux dicton : « Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain ! »

Imothep

Nous devons cependant être persévérants dans nos études. Voici quelques versets tirés de certaines des grandes écritures du monde qui illustrent ce point – dont quelques-uns ont été discutés précédemment :

« Étudie pour te montrer approuvé » (Sainte Bible)
« L’encre de l’érudit est plus précieuse que le sang du martyr » (Saint Coran)
« Sans connaissance, mon peuple périt » (Sainte Bible)
« Aussi loin que s’étend l’esprit, aussi loin s’étend le ciel » (Brihad Aranyaka Upanishad)
« Suivez les traces de vos ancêtres, car l’esprit est formé par la connaissance » (Livre de Kheti)
« Je suis la dame qui éclaire les ténèbres  » (Per Em Heru [ » Livre de la naissance au jour le jour « ])

Alors que nous continuons à avancer dans la mise à niveau d’avril, pensons à un autre sage message : « Buvez profondément ou pas du tout ».

Puisse notre planète continuer à être « re-mémorisée » et « re-suscitée ».

JOYEUX JOUR DE « SOLEIL » ET DE « RÉSURRECTION ».


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.