Dr. Schavi – La plus récente symphonie solaire

Au cours des dernières heures, de nouvelles éruptions solaires de classe M ont explosé sur notre Soleil et une autre éruption de classe X.1 s’est produite sur sa face cachée.

Un barrage constant de particules de plasma (éjections de masse coronale [CME]) s’abat sur la magnétosphère de notre planète Terre/Gaïa, qui est déjà soumise à des vents solaires rapides (près de 600 km/s), ce qui entraîne une augmentation de la densité et de la pression du plasma.

Le Soleil – Dernières 48 heures

On a détecté des taches solaires qui contiennent de l’énergie pour d’autres éruptions de classe M et X.

Toutes ces « notes symphoniques » s’ajoutent au chant de la lumière déjà « orchestré », qui balaie les « rayons cosmiques » (ionisation/rayonnement) provenant de l’extérieur de notre système solaire.

Les « rayons cosmiques » sont des particules protoniques subatomiques qui ont une charge électrique positive.

Ils ont été étudiés en 1912 par le physicien Victor Hess, qui a commencé ses recherches en montant simplement dans un ballon.

Il a découvert que plus il voyageait haut dans le ballon, plus le rayonnement augmentait.

En 1936, ses recherches en laboratoire lui ont valu le prix Nobel de la science.

Rayons cosmiques

Les « rayons cosmiques » peuvent provoquer des perturbations du système nerveux, des maladies dégénératives, un malaise général dû aux radiations et affecter les équipements technologiques.

Ils augmentent également la couverture nuageuse mondiale et ont tendance à refroidir considérablement notre planète.

Cependant, le rôle de notre magnétosphère (qui est la plus forte à l’équateur et la plus faible aux pôles), est d’être un bouclier protecteur qui nous protège de la plupart de ces rayonnements.

Il y a quelques années, la vitesse de croisière des avions a été abaissée à 40 000 pieds afin que les « rayons cosmiques » n’affectent pas dramatiquement la technologie des avions ou les pilotes et les passagers.

De nombreux pilotes et hôtesses de l’air se considèrent en privé comme des « travailleurs du rayonnement ».

Il existe une tendance malheureuse à ce que ces postes professionnels augmentent la possibilité d’attirer tous les types de cancer plus ces employés travaillent longtemps.

On s’inquiète également de la santé des astronautes, et des mesures extrêmes sont prises pour assurer leur sécurité face à la pléthore de « rayons cosmiques » qu’ils rencontrent dans l’espace.

Les diverses expériences de l’humanité avec la nature, qui ont développé des toxines dans l’eau, le sol et l’air, ont toutefois contribué à ce que les « rayons cosmiques » puissent pénétrer notre magnétosphère.

Cependant, c’est ici que le CHANT DE LA LUMIÈRE montre sa magnificence.

Les éruptions solaires et les éjections de masse coronale, comme nous l’avons mentionné plus haut, éliminent ces particules de rayonnement subatomique potentiellement dangereuses de la magnétosphère de notre planète.

Il s’agit donc d’un autre aspect de leur processus d’élimination et de purification qui comprend aussi, bien sûr, la transformation complète de la création au niveau de l’ADN.

Les éruptions solaires sont des messages codés de « Transmission et réception de la lumière et du son ».

Ils créent une vibration supérieure dans l’humanité qui active la mitochondrie (réceptrice d’informations) de l’ADN, et notre mitochondrie est maintenant capable de recevoir des niveaux accrus de photons (LUMIERE).

L’univers infini

Les fréquences électromagnétiques ne sont plus le principal moyen d’envoyer des messages à travers notre système nerveux, car la cristallisation littérale de nos cellules s’accommode beaucoup mieux de l’ionisation.

Ce « Dessein Divin » ou CHANT DE LA LUMIÈRE supprime la programmation périmée de la densité matérielle afin que la CONSCIENCE SUPÉRIEURE puisse exister et se connecter plus facilement à la SUPER-CONSCIENCE (Soi/Sœur SUPÉRIEURE).

Ainsi, nous pouvons être guidés par la LUMIÈRE INFINIE (SOURCE) plutôt que par les tentatives de l’humanité de rivaliser avec la LUMIÈRE INFINIE.

L’une des nombreuses façons dont nous sommes ajustés et acclimatés à la LUMIÈRE est par des poussées de chaleur (qui n’ont rien à voir avec les soi-disant « bouffées de chaleur » de la ménopause ou de l’andropause).

Lorsque nous nous sentons chauffés sans raison logique (par exemple, lorsqu’il fait chaud en été, dans un sauna ou à côté d’un four chaud, ou après avoir fait de l’exercice, etc.), c’est la LUMIÈRE qui fait tourner nos molécules plus rapidement afin de libérer l’énergie carbonée excédentaire.

En vérité, la « ménopause » ou l' »andropause » n’existent pas.

Donc, la question que la plupart des gens vont maintenant se poser est la suivante : « Alors pourquoi à un certain âge – comme dans la quarantaine ou la cinquantaine – commençons-nous à avoir des sensations de chaleur intense et à transpirer ? »

La réponse est qu’après tant de décennies passées dans un vaisseau matériel, nous avons été bombardés par toutes sortes de philosophies, de manipulations et de mécanismes de contrôle de la pensée créés par l’homme. Ceux-ci doivent être supprimés de nos enregistrements cellulaires afin que l’on puisse implanter en nous la FRÉQUENCE SOURCE que les nombreuses manipulations de l’homme ont réduite et que notre « Prana » (« Chi », « Ki ») – qui est la « Force vitale » – soit affiné et accéléré.

Force vitale

Comme d’habitude, le choix est individuel.

Les gens peuvent choisir de rester dans la densité ou de s’élever au-delà et de faire l’expérience d’une « vraie réalité ».

L’une des écritures sacrées du monde déclare : « L’humanité s’est vue accorder le libre arbitre et peut donc adopter n’importe quel canal – bon ou mauvais – par lequel elle souhaite que sa vie s’écoule » (Sri Krishna, BHAGAVAD GITA).

L’humanité de tous les âges – ce qu’on appelle les « jeunes », les « personnes d’âge moyen », les « personnes âgées » – fait l’expérience des poussées de chaleur que donne la LUMIÈRE pour nous encourager à nous écouler dans et avec le canal de la SOURCE.

Un des axiomes que l’on trouve dans la TABLETTE EMERALD est : « Il y a trois états : Création, Continuation, et Transformation ».

En d’autres termes, la SOURCE crée à la Volonté Divine, poursuit « SA » création, puis transforme la création si nécessaire.

Cependant, l’humanité a reçu la même capacité.

L’humanité peut créer quelque chose, le poursuivre, puis le modifier si elle le souhaite.

Par exemple, l’humanité a créé un vaste chaos et une grande confusion sur notre planète pendant de nombreux éons, a continué à faire proliférer le chaos et la confusion, et a développé certains changements dans le chaos et la confusion.

Par exemple, les bâtons et les pierres utilisés comme armes sont devenus des haches, des épées, des fusils et des bombes, et maintenant, il y a la bio-toxicité et l’armement nucléaire.

Comme Shakespeare l’a dit un jour : « Chaque faute semble monstrueuse jusqu’à ce que la faute de son voisin vienne l’égaler ».

Les anciennes écritures enseignent que lorsque les entités deviennent si disharmonieuses qu’elles sont sur le point de s’autodétruire, la SOURCE prend forme, tue le mal et protège les justes.

La LUMIÈRE est en effet une forme.

Alors que de nombreuses cultures attendent l’apparition d’un « Sauveur » physique sur notre planète, ce « Sauveur » est venu sous la forme de la LUMIÈRE qui embrasse notre royaume planétaire – nettoyant, purifiant et transformant (nos termes clés constants).

Voici un autre axiome de la TABLEAU EMERALD à méditer à cet égard : « Dieu est LUMIÈRE, et toutes choses viennent de la LUMIÈRE ».

Les notes de la « Symphonie » qui arrivent sous la forme d’éruptions solaires de niveau supérieur de « Classe C », de fortes « Classe M » et du plus fort crescendo de « Classe X », ainsi que des « Éjections de Masse Coronale », jouent plus fort alors que le continuum espace/temps actuel se déplace – non pas de manière linéaire mais en spirale géométrique – faisant remonter ce qui doit être libéré et mettant en place la connaissance d’un « Nouvel Âge d’Or ».

La « symphonie » va s’amplifier au fur et à mesure que nous pénétrons dans le portail de l’éclipse solaire du 30 avril (le portail s’est ouvert il y a environ un mois), et le 30 avril est la date à laquelle Mercure entre dans le signe de sa « pré-ombre » et commence à voyager dans ce signe pendant sa rétrogradation : (Gémeaux tropicaux et Taureau sidéral), et c’est aussi le même jour que la deuxième nouvelle lune du mois (il y en a eu une le 1er avril).

La « pré-ombre » de Mercure montre où l’examen, la réflexion et la prudence sont nécessaires au lieu de sauter en avant dans divers projets ou relations. L’apogée de la rétrogradation est du 10 mai au 3 juin.

Le « post-shadow » est du 4 juin au 6 juillet lorsque Mercure entre dans le signe suivant : Cancer Tropical et Gémeaux Sidéral. Le « post-shadow » est le moment où les conditions qui ont pu être confuses et instables prennent une forme permanente et meilleure ou se dissolvent complètement.

Là où Mercure réside dans le thème natal d’un individu, d’une organisation ou d’une nation, les situations devront être examinées très attentivement avant d’aller de l’avant.

Sinon, si des actions sont entreprises pendant la rétrogradation, ces actions ne seront pas couronnées de succès.

Tout devra être recommencé ou sera totalement annulé en raison de l’impossibilité de travailler, d’une mauvaise planification, de l’indisponibilité des personnes ou du matériel et des produits nécessaires pour mener à bien un programme ou une procédure.

Les contrats ne doivent pas être signés ni les plans fermes établis. Aucun achat important ne doit être effectué (maison, voiture, équipement technologique, etc.) et aucune question bancaire importante ne doit être traitée à ce moment-là. Il ne faut pas démissionner d’un emploi ni en commencer un nouveau.

Aucune réunion importante ne doit être planifiée.

Une rétrogradation de Mercure est une période idéale pour se retirer autant que possible des rigueurs quotidiennes et des plans d’avenir.

Il est bon de penser à l’avenir, mais aucune action précise ne doit être entreprise.

Un phénomène étrange pendant une rétrogradation de Mercure est que certaines personnes du passé font souvent une apparition.

Cela montre à quel point elles ou nous avons évolué (ou pas). Cela montre ce que nous avons eu la sagesse de libérer.

Mercure gouverne principalement la communication, et par conséquent, la façon dont nos esprits conçoivent et perçoivent des questions particulières.

Un rétrograde de cette planète nous encourage à faire marche arrière et à ralentir sagement.

Les portes de « l’Auditorium Cosmique » se sont apparemment ouvertes plus largement et plus souvent au cours des derniers siècles et invitent la création planétaire à entrer pour faire l’expérience d’un « concert » de « SON ET LUMIERE » de haute intensité.

Ses « notes de musique » se répercutent à travers nous sous forme de fréquences vibratoires intensifiées qui créent un renforcement dynamique.

Il nous suffit de franchir les portes et de prendre place.

La porte est la CONSCIENCE, et le siège est la CONNAISSANCE.

Bienvenue dans la NOUVELLE SYMPHONIE SOLAIRE.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.