Dr. Schavi – L’appel

Si notre cosmos tout entier est un « Temple », et si les planètes et les étoiles sont les chapitres et les versets du LIVRE SAINT COSMIQUE de ce Temple, nous sommes peut-être « appelés à la prière » sans nous en rendre compte, alors que les éruptions solaires, les vents solaires, les nappes de courant hélio-sphériques, les éjections de masse coronale, et bien d’autres encore, déversent sur nous des « onctions saintes », alors que nous faisons l’expérience, par exemple, de synchronicités numériques ou de bourdonnements d’oreilles.

Ce ne sont certainement pas des coïncidences, car trop de personnes dans le monde vivent ces expériences. Explorons cela un peu plus. Les gens rapportent régulièrement l’observation de nombres doubles et triples tels que « 22 », « 33 », « 55 » , « 1111″, « 222 », « 333 », « 444 » sur des cadrans d’horloges, des reçus de vente, des publicités télévisées, des panneaux d’affichage, des plaques d’immatriculation de véhicules, etc.

Ces nombres sont parfois appelés  » nombres d’anges  » ou  » codes divins « .

On pense que le nombre « 444 » est le nombre spécial de l’archange Raphaël dont le nom se traduit en hébreu par « Dieu guérit ».

Nombre 444

Certaines personnes analysent les nombres du point de vue du système numérique pythagoricien et d’autres du point de vue de la Kabbale, plus ancienne.

Le simple fait d’analyser « 444 » (quatre cent quarante-quatre) d’un point de vue kabbalistique est extrêmement instructif.

Le nombre « 400 » est la lettre TAV dont le message est « Notre mission dans la vie est de racheter nos propres âmes et, ce faisant, d’aider à racheter la Terre.

Ainsi, nous devons constamment chercher à exprimer et à entretenir nos plus hautes qualités. »

Le nombre « 40 » est la lettre MEM, et son message est « Aventurez-vous dans les profondeurs de l’âme, car la mer de la conscience humaine est puissante ; la connaissance intuitive est la clé.

Soyez conscient des guides spirituels. »

Le chiffre « 4 » est la lettre DALED dont le message est « Chaque personne que nous rencontrons et chaque expérience est un passage spirituel vers la Conscience Supérieure.

Conscience supérieure

Nous déverrouillons ces passages en nous concentrant sur le Divin, car grâce au Tout infini, nous recevons la clé de la porte de la Conscience supérieure. » (Mes remerciements aux recherches du kabbaliste Edward Hoffman).

Par conséquent, le message global du « 444 » est le suivant : « La rédemption de la Terre passe par la connexion avec l’âme et sa communication intuitive, car de cette manière, nous ouvrons un passage divin menant à la conscience supérieure ».

Puisque le mot « ange » vient de la racine du terme sanskrit « anjali » qui se traduit par « offrande » et « prier », nous pouvons effectivement dire que les nombres doubles et triples que l’on voit constamment sont les royaumes supérieurs qui s’efforcent de nous atteindre, et les messages qu’ils contiennent peuvent être déchiffrés de nombreuses façons selon divers systèmes métaphysiques.

L’essentiel, cependant, est que les gens étudient ces systèmes métaphysiques et ne se laissent pas « endoctriner » par les notions de ceux qui n’ont pas une connaissance suffisante des anciens enseignements révélés par la Divinité.

Dans le système pythagoricien, le nombre « 444 » est 4 plus 4 plus 4, ce qui donne 12 qui s’arrondit à 3 dont le message final est « créativité », « expansion » et « prospérité ».

C’est un grand message d’abondance.

Certains, cependant, n’ajouteraient pas plus loin « 444 » et diraient que son message est un triple « 4 » et que le nombre « 4 » est « structure et perfection » dans son message supérieur ou « travail dur pour peu de gain » dans son message inférieur.

La leçon est donc que, selon le niveau de conscience d’une personne, elle fera l’expérience de l’aspect supérieur ou inférieur du nombre qui détermine son style de vie en termes de pensées, de sentiments, de paroles et d’actions.

Il s’agit là aussi d’enseignements essentiels. Par conséquent, dans les deux systèmes – pythagoricien ou kabbalistique – nous pouvons tirer des informations importantes.

Dans les églises protestantes, les fidèles sont appelés à la prière à l’autel après les chants de la chorale et un sermon du ministre qui dit généralement ensuite : « Prions ».

Dans les églises catholiques, on fait sonner les cloches.

Dans une mosquée, la congrégation est appelée à la prière avant le début des services par un homme appelant l' »Adhan » depuis une chaire, et l’appel fort est « Hayah Ala Salat (dit deux fois) Haya Alel Salah » (dit deux fois), ce qui se traduit vaguement en anglais par « Venez à la prière. Venez au salut ».

Dans le Sanatana Dharma (appelé à tort « hindouisme »), les cloches appelées « Tingshas » sont généralement sonnées trois fois pour commencer les cérémonies (prière ou méditation) dans un Mandir » (« Temple »).

Un moine bouddhiste frappe généralement un énorme gong pour annoncer les cérémonies.

Temple absolu

Les différentes voies de service à la SOURCE ont leur propre façon d’annoncer que le temps est venu d’honorer le CRÉATEUR et les révélations divines telles que décrites dans les nombreux livres saints.

Peut-être que les sons dans les oreilles que tant d’entre nous entendent régulièrement, qu’il s’agisse de sonneries douces ou fortes, de résonances semblables à des gongs ou de sons stridents, sont un « appel à la prière » du collectif humain.

Peut-être que le soi-disant « problème » que beaucoup de gens et de médecins appellent « acouphènes » n’est pas du tout un déséquilibre auditif.

Si les gens priaient et méditaient lorsque ces expériences se produisent, peut-être une révélation divine se produirait-elle sous la forme d’un message audio-psychique, d’une vision ouverte ou d’une connaissance intérieure, car ces sons proviennent d’autres dimensions.

Peut-être parce que l’humanité « moderne » est devenue si arrogante et égoïste, qu’elle a altéré la nature et qu’elle s’est déconnectée de la « salle du trône divin » de tant de façons, d’autres méthodes pour atteindre la collectivité humaine ont été « arrangées » par la SOURCE.

Les anciens (tant qu’ils étaient justes et dévoués à la SOURCE) étaient plus réceptifs aux événements métaphysiques, spirituels et mystiques que de nombreuses personnes « modernes » qui considèrent les anciennes croyances comme de la superstition, de la sorcellerie ou des démons.

Le « Maintenant » exige que nous reconnaissions que l’humanité « moderne » n’a pas fait un très bon travail pour prendre soin de la maison planétaire.

L’humanité a failli à son devoir de domination sur la Terre (connue dans d’autres langues sous les noms de « Gaia », « Geb », « Bhum » et autres).

Appelé par la source

Considérons qu’avec les chiffres ou le bourdonnement dans les oreilles ainsi qu’avec les éruptions solaires, les flashs, les vents, les particules de plasma, la lumière croissante du Grand Soleil Central et de la Ceinture de Photons, la traversée d’une limite de secteur solaire, l’observation de comètes étincelantes qui refusent de foncer dans le Soleil et de fondre, les explosions de supernovas – nous sommes appelés à la prière par le GRAND ESPRIT – par la SOURCE – de tant de manières glorieuses.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.