Dr. Schavi – Mise à jour cosmique du vendredi – Des vents plus forts et plus rapides ! Et un partage spirituel

À 03h02, temps universel (TU), les vents solaires se déplacent à 621 kilomètres par seconde (km/s). C’est bien plus rapide qu’ils ne l’ont été depuis plusieurs semaines ! Ils ont été dans la partie supérieure de 400 et au début de 500, mais pas dans la partie supérieure de 600 depuis un certain temps.

Les éruptions solaires sont de classe « C.5 » et sont sur le point de toucher la classe « M ».

Le nombre de neutrons (rayons cosmiques) est toujours considéré comme « élevé » par l’observatoire géophysique de Sodankyla à Oulu, en Finlande, et l' »indice KP » est « instable ».

Tout cela à l’approche des solstices d’été et d’hiver de mardi prochain (21 juin) dans les hémisphères nord et sud.

Peu après, le 28 juin, il y aura la nouvelle lune dans le Cancer tropical/occidental et dans les Gémeaux sidéraux/védiques.

Il y a des « groupes » de taches solaires – et non des taches solaires individuelles – sur notre Soleil qui ont le potentiel d’exploser avec de fortes éruptions de « classe M ».

9 Taches solaires

Nous nous trouvons donc dans des portails superposés d’énergétique solaire, d’énergétique lunaire et d’autres phénomènes cosmiques puissants et étonnants.

Dans le système de science spirituelle de la Kabbale, le « Shabbat » (« cesser », « se reposer ») qui a lieu du vendredi au coucher du soleil au samedi au coucher du soleil (connu également sous le nom de « Sabbat ») chaque semaine, contient une puissante énergie spirituelle pour la guérison et pour l’acquisition de CONNAISSANCES SUPÉRIEURES.

Cependant, le « Shabbat » précédant une Nouvelle Lune est un « Shabbat » spécial au cours duquel, juste avant le coucher du soleil le vendredi, une bonne action spéciale doit être accomplie d’une manière ou d’une autre. En général, le jeudi précédent, appelé « Shabbat inférieur », est le moment où l’on accomplit cette action spéciale.

Le vendredi, au coucher du soleil, commence le « Grand Chabbat ».

Tout le monde peut accomplir les rituels du « Shabbat ».

Il n’est pas nécessaire d’être « juif » ou « kabbaliste » pour le faire.

En fait, si tout le monde partageait certains des rituels de tous nos chemins, nous aurions un monde meilleur, plus compatissant et plus aimant.

C’est ce qu’enseignait le maître soufi Hazrat Inayat Khan au début du XXe siècle, qui conseillait à l’humanité de cesser de suivre les pratiques culturelles et de se plonger dans l' »esprit » de tous les chemins, car chacun d’eux contient des éléments de vérité.

Maître soufi Hazrat Inayat Khan

Il lui a enseigné comment dresser un autel où différentes couleurs de bougies représentaient les différentes religions du monde.

Il lui a également été inspiré d’écrire de puissantes prières.

Le terme persan « soufi » est dérivé de l’ancien mot Medu Neter « Sia » (Kemet [Égypte]) qui se traduit par « sagesse divine » et du mot grec « Sophia » qui signifie « sagesse ».

Beaucoup de gens pensent à tort que le soufisme est la voie mystique de la religion de l’Islam, ce qui n’est pas le cas, tout comme les gens pensent que la Kabbale est la voie mystique du Judaïsme, ce qui est également une erreur.

À de nombreuses reprises dans l’histoire, des personnes ont coopté certains principes et rituels spirituels pour en faire leurs propres techniques rituelles spécialisées inhérentes.

La Kabbale a commencé dans les temples de Kemet et le mot est défini comme « l’esprit et l’âme de l’éternel ».

En hébreu, cependant, il est défini comme « Ce qui a été révélé ».

Le « Shabbat » est un moment où l’on se repose davantage, où l’on cesse de travailler pendant la semaine, où l’on lit des textes sacrés, où l’on passe du temps de qualité avec sa famille et où l’on consacre plus de temps à la prière, à la méditation et à la réflexion.

C’est comme si nous faisions une « retraite » spirituelle chaque semaine.

Pour accueillir le « Shabbat », on allume une bougie et de l’encens au coucher du soleil le vendredi.

On enseigne depuis longtemps que la flamme d’une bougie symbolise la LUMIÈRE DIVINE et que la fumée de l’encens symbolise le SOUFFLE DIVIN.

Déclarez l’intention d’observer « Shabbat » en disant, par exemple, « Je rentre dans Shabbat ».

Récitez ensuite l’ancienne prière « Ana Beko’Ache » (voir ci-dessous).

Ensuite, encerclez la bougie avec vos deux mains, en commençant par l’arrière de la bougie, et ramenez vos mains autour d’elle vers vous trois fois.

Enfin, placez vos mains sur vos yeux pendant quelques secondes.

Retirez vos mains et dites : « Béni soit Shabbat ».

La prière d’Ana Beko’ache
(Amharique pour : « FORCE DE DIEU »)

« S’il te plaît, avec la force de ta main droite, détache le paquet ». (Il s’agit de demander à Dieu de supprimer tout obstacle qui empêche une personne de recevoir ses besoins).
« Accepte notre chant de prière ». (En d’autres termes, faire de nous des vases appropriés pour la grâce du DIVIN).
« S’il te plaît Dieu, garde-nous bien ».
« Bénis-nous. Purifie-nous. Donne-nous ta miséricorde ».
« Avec ta bonne volonté, gère-nous ».
« Révèle-nous ta sainteté ».
« Accueille nos supplications, entends nos cris, tu es Dieu et tu connais notre histoire ».
« Béni soit ton royaume pour toujours ».
« Amen ».

Note 1 : Le mot « Amen » ne se traduit pas par « Et c’est ainsi » comme beaucoup de gens ont appris à le croire. Il s’agit d’un terme Medu Neter qui se traduit par « Éternel caché », qui est un aspect de la SOURCE et qui était l’une des nombreuses caractéristiques de la SOURCE enseignées dans les « Hetu » (« Temples ») de Kemet. Le « Sabbat » est un excellent moment pour faire du verset « biblique » suivant une réalité : « Étudie pour te montrer approuvé » (2 Timothée, 2:15) ainsi que le verset du Coran : « L’encre du savant est plus précieuse que le sang du martyr » et aussi l’enseignement de la « Gita » : « Ceux qui donnent la connaissance m’ont adoré ».

Note 2 : Les « Dix commandements » sont une partie du total des 147 « Déclarations d’innocence » également connues sous le nom de « Confessions négatives » des anciens « Kem Sesasta » (« Mystères puissants »).

Pour ceux qui sont disposés à partager les rituels spirituels des autres et à prouver qu’ils accueillent vraiment tous les principes de la SOURCE enseignés à l’ensemble de l’humanité, et qui sont donc disposés à partager l’ancien « Sabbat », je dis : « SHABBAT SHALOM ! » (« Passez un sabbat paisible »).


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.