Dr. Schavi : Plonger au cœur du mois de décembre – Surfer sur les vagues !

Le mois de décembre est arrivé en fanfare le jeudi 1er décembre 2022, lorsqu’une éruption solaire de classe « M.1 » et une éjection de masse coronale (CME) se sont détachées de notre Soleil à 7 h 21, temps universel (UT), soit 3 h 21, heure normale de l’Est (EST), avec des vents solaires élevés qui les ont poussées à se déplacer à 537,9 km/s.

Les comptes de neutrons sont toujours dans le statut « élevé », et l' »indice KP » est classé « instable » avec une prévision de « tempête » pour demain ou plus tôt.

Éruption solaire de classe M1 1er décembre 2022

La magnétosphère est une fois de plus submergée par des particules de plasma dense de tous les côtés.

Au cours des dernières 24 heures, 130 tremblements de terre ont eu lieu dans les magnitudes supérieures « 4.0 » et moyennes « 5.0 », avec un « 5.3 » survenant dans la partie centrale de la dorsale médio-atlantique.

Parmi les tremblements de terre de la journée, citons le 4,3 au Chili, le 5,0 au Panama, le 4,8 en Alaska et le 5,2 en Indonésie.

La Terre/Gaïa chevauche les vagues de la « Mer Cosmique », et nous chevauchons avec « Elle ».

Beaucoup de choses doivent encore se produire en décembre, comme la Super Pleine Lune du 7 décembre dans la zone tropicale des Gémeaux à 23h08 (EST), et l’ombre préalable de la prochaine rétrogradation de Mercure dans la zone tropicale du Capricorne le même jour, et notre Soleil qui s’aligne exactement avec « Le Grand Attracteur » le 7 décembre, et Jupiter qui entre dans la zone tropicale du Bélier le 21 décembre, qui est le même jour que le Solstice d’hiver et le début de la saison du Capricorne, et Chiron qui devient direct le 23 décembre.

L’apogée de la rétrogradation de Mercure se situe entre le 29 décembre et le 18 janvier 2023, son ombre postérieure allant jusqu’au 12 février, date à laquelle il entrera dans le Verseau tropical.

En raison de tous ces événements cosmiques, notre planète sera le théâtre de nouvelles éruptions, de CMES, de vents, de densités de champ magnétique et d’orages géomagnétiques, à mesure qu’elle se rapprochera du passage de Pluton du Capricorne tropical, où il se trouve depuis 2008, au Verseau tropical le 24 janvier 2024, où il restera pendant vingt ans – deux décennies !

Comme l’affirme Richard Tarnas, Scientifique cosmique : « Pluton régit tout ce qui est titanesque, puissant et massif ».

Pluton

La science progressera davantage avec les développements technologiques, et nous devons prier pour que ces développements soient avantageux pour notre planète et ses habitants et non nuisibles.

Comme je l’ai dit précédemment, le Verseau symbolise le collectif – le groupe plutôt que l’individu – et il y aura une plus grande prise de conscience collective et de grandes protestations contre les politiques et les programmes sociaux qui ne sont pas pour le plus grand bien.

Bien que le Verseau soit considéré comme un signe d’élément « air », dans les temps anciens, c’était un signe « eau ».

Il est probable qu’il y ait des vents solaires, des tempêtes et des inondations à grande échelle, et que notre planète soit secouée et déchirée comme beaucoup l’ont vu mystiquement.

Verseau

Pluton transforme complètement ce qui caractérise le signe dans lequel il se trouve.

Depuis qu’il se trouve dans l’élément « terre », le Capricorne, il y a déjà eu des tremblements de terre, des tornades et des ouragans destructeurs.

Il y a également eu de graves problèmes avec l’économie, la politique, les sociétés, les entreprises (petites et grandes), l’éducation, la recherche médicale, l’armée, la police – toutes des représentations capricorniennes globales.

Il y a encore beaucoup de choses à transpirer dans ces domaines avant que Pluton ne passe à autre chose.

Nous devons également rester conscients que nous sommes dans le « Crépuscule du Kali Yuga » (« l’Age du Chaos »), donc les informations à ce sujet sont répétées ici pour être mises en évidence.

À un moment tel que celui-ci, les conditions planétaires sont des plus critiques. Tout ce qui est disharmonieux doit être éliminé et ce qui est encore utilisable doit être transformé en un état supérieur.

Selon les anciens enseignements, à l’ère du « Kali Yuga », seul un quart de l’humanité est élevé en conscience ou tente même de l’être.

Ainsi, des forces cosmiques se déchaînent, dont le but est un changement total et dramatique.

C’est comme si le libre arbitre n’était plus autorisé à régner et comme si l’humanité avait eu une chance et n’avait pas utilisé son libre arbitre de manière juste.

Cependant, pour le petit pourcentage de personnes qui se sont efforcées d’utiliser leur libre arbitre de manière correcte – en s’alignant sur les principes divins – il y a des bénédictions et des encouragements à continuer, indépendamment de ce qui peut être observé alors que d’autres luttent.

Lorsque le prochain âge arrivera – le « Dwarpa Yuga » – qui est censé arriver en 2025 – les situations seront telles qu’il y aura une énorme augmentation de la conscience collective jusqu’à ce que la moitié des habitants de la Terre/Gaïa s’éveille à une orientation spirituelle plutôt qu’à sa fixation actuelle sur l’argent, la célébrité, le contrôle, l’avidité matérielle, la haine, la guerre, la création d’aliments génétiquement modifiés, l’empoisonnement de l’environnement, l’altération de la nature et d’autres événements ignobles.

Il y aura enfin une prise de conscience de ce qui a été autorisé à se produire sur et pour notre planète et toute la création.

Cependant, la force plutonienne qui conduira à cette prise de conscience pourrait être une grande destruction.

Le mois de décembre est une période où les fêtes sont les plus excitantes.

Par exemple, l’humanité se prépare pour Hannukah, Noël et Kwanzaa.

Les maisons et les entreprises sont décorées, les cadeaux sont achetés (ou fabriqués), des chansons de vacances sont diffusées par les haut-parleurs pendant que les gens font leurs courses, les étudiants sont agités et ne peuvent pas facilement se concentrer sur leurs études avec l’excitation des fêtes à venir, et les enseignants et les administrateurs attendent aussi avec impatience les vacances de Noël.

Les organisations caritatives sont plus actives dans leurs demandes de dons ; en général, les gens semblent un peu plus gentils et sourient davantage.

Cette période de vacances particulière sera marquée par deux types de mentalités : Il y aura des gens très excités et en pleine préparation parce qu’ils sont fatigués des nouvelles troublantes des grands médias et fatigués des fermetures et du port de masques à cause du « plan-démique » (excusez mon opinion politique qui est jetée ici), mais il y aura aussi des gens qui se rendront compte qu’ignorer complètement les problèmes qui se produisent encore sur notre planète menace le déni, et lorsque les gens sont dans le déni, ils font de mauvais choix – surtout s’ils ne connaissent pas la « Science Cosmique » ou s’ils ne sont pas conscients du profond continuum espace/temps que nous vivons et qui exige de se concentrer sur une CONNAISSANCE PLUS ÉLEVÉE, et donc sur la FRÉQUENCE SOURCE.

Avec tous les événements cosmiques qui se précipitent ce mois-ci comme des chevaux dans une course, ce mois de décembre particulier offre des opportunités pour l’auto-réflexion, l’examen des circonstances individuelles et collectives, et des moments calmes de prière et de méditation en famille.

Les célébrations sont bienvenues. Il est merveilleux d’avoir de la joie.

Cependant, des enfants souffrent encore dans les hôpitaux ; des gens meurent de faim dans divers pays ; la guerre fait rage dans des endroits connus et inconnus (parce que les informations grand public ont tendance à se concentrer uniquement sur certains pays bien connus) ; des groupes raciaux se disputent encore sur l’histoire des autres ; des laboratoires fabriquent encore des médicaments dangereux et utilisent des discours de peur pour tenter de forcer les gens à tendre le bras et à se faire « piquer » ; de nombreuses personnes (pas toutes) font campagne pour des postes politiques uniquement pour gagner de l’argent et non parce qu’elles se soucient vraiment de leurs soi-disant « électeurs ».

Souffrance

En d’autres termes, si le message n’est pas encore clair, NOUS SOMMES DANS UNE PÉRIODE DE TRANSITION QUI EXIGE UN DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL ET SPIRITUEL.

Cela indique que l’humanité ne doit pas, bien sûr, être des êtres au visage triste qui pleurent « Malheur à nous », mais l’humanité doit être en accord avec les pensées, les sentiments, les mots et les actions qui sont éclairants lorsqu’ils sont engagés dans des festivités de célébration.

Pourquoi ne pas, par exemple, renoncer à ce grand écran de télévision et faire un don important au « Saint Jude Children’s Research Hospital » ou à une autre organisation caritative vertueuse, et non à une organisation bidon dont la majeure partie de l’argent va dans les poches des administrateurs au lieu d’être versé à ceux qui sont censés recevoir la majeure partie des fonds ?

En ce mois de décembre, au lieu de dire « Joyeux Hannukah » ou « Joyeux Noël » ou « Habari Gani », pourquoi ne pas dire « SAINTE ILLUMINATION ! ».

Alors que notre système solaire, notre galaxie et notre planète s’élèvent davantage vers la LUMIÈRE et sont activés par cette LUMIÈRE, nous pouvons l’être aussi.

En fait, la LUMIÈRE va devenir de toute façon de plus en plus brillante et forte dans ses « messages ».

Ce qui reste du libre arbitre de l’humanité, c’est de recevoir les « messages » ou de les ignorer.

Ceux qui décident de les ignorer se retrouveront dans la lutte et le combat – leur choix.

Ceux qui choisissent d’essayer de comprendre les messages et d’en tenir compte seront bénis d’une manière indescriptible.

Il n’y a pas de mots pour décrire les trésors qui nous attendent.

Ainsi, alors que le cosmos envoie régulièrement ses énergies avec la permission de la SOURCE, leur « orchestrateur », asseyons-nous ce mois-ci dans une concentration plus profonde pendant que nous emballons les cadeaux, chantons les chansons, mangeons les délicieux plats de fête et regardons les films de vacances.

Certains regretteront peut-être de ne pas l’avoir fait au printemps 2023, lorsque la « Saison Eclispe » qui vibre encore deviendra enfin un doux murmure.

Ces dernières semaines de 2022, toute l’année 2023, toute l’année 2024 et jusqu’en 2025, lorsque, comme mentionné ci-dessus, le « Dwarpa Yuga » va arriver, sont des années de grande préparation.

Dwarpa Yuga

Notre planète est sur le point de ne plus être appelée « la planète bleue » mais « la planète de la LUMIÈRE cristalline étincelante ».

Sainte Illumination !


Retrouvez-moi sur Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.