Écart – partie 3

Et maintenant, à propos de ce qui est le plus difficile, le plus déréglé et le plus rejeté… Voici ma vie… La maison, le travail, la maison. Conjoint, enfants, parents. Amis, voisins et collègues de travail. La nourriture, les services publics et l’essence qui coûtent cher.

Les maladies, les médecins et les médicaments. Les actualités, le showbiz, les athlètes, et les publicités qui nous font craindre le pire. Parfois, la participation à des sondages.

Et soudain, j’ai lu que je suis une manifestation et une partie d’une Source qui, il y a des lustres, m’a exhalé du Soi en tant qu’Etincelle, et depuis lors, sous forme d’Âme, avec ma famille Monadique, je voyage à travers les espaces et les dimensions, collectant de nouvelles expériences pour l’Un (et moi-même)…

Ou que je participe aux expériences des Absolus pour créer des univers locaux et leurs civilisations – du plus élevé au plus bas, et vice versa. Que mon corps est multidimensionnel et qu’il est contrôlé non pas par moi, mais aussi par une sorte de Soi supérieur et de Logos.

Et que, prétendument par leur décision, je me suis spécifiquement incarné sur Terre pour l’aider dans les moments les plus difficiles – la transition de la Nuit cosmique au Jour cosmique, à une certaine 5D et ailleurs… Pour l’amour du ciel, qu’est-ce que la Nuit ?

Qu’est-ce que le Logos ? Voici mes bras et mes jambes, et où sont-ils ? Êtes-vous fous ? Désolé, les gars, je n’en peux plus de ces conneries, vous et tous ceux que vous appelez Co-Créateurs….

Tel est le fossé. Et telle est notre conscience, qu’ils tentent de transformer et d’éradiquer tout l’héritage négatif qui s’est profondément ancré en nous. Avant sa destruction complète, l’Obscurité doit libérer TOUT son potentiel à l’échelle personnelle et mondiale.

Pour cela, les Ténèbres sont autorisées à se déchaîner, à se décomposer, à tomber encore plus bas, entraînant dans leur chute tous ceux qui ne veulent même pas voir, entendre et comprendre quoi que ce soit.

Mais les Darks ne sont pas conscients que c’est ainsi qu’ils s’enfoncent dans un piège dont ils ne peuvent s’échapper. Chacune de leurs actions facilite grandement le travail des co-créateurs, qui n’ont pas besoin de passer du temps et des efforts à chercher et à repérer dans toutes les fissures secrètes tout ce qui est soigneusement caché, tous les soutiens des Archontes.

Plus ils se rassemblent et se manifestent dans des crimes et des atrocités, mieux ils sont ciblés pour l’effacement, et servent de catalyseur qui accélère l’éveil de ceux qui sont prêts pour cela. Ainsi, les darks s’autodétruisent et dévorent leur propre personne et le système, rapprochant ainsi leur fin.

Une telle stratégie est difficile à percevoir. Mais c’est ainsi que s’opère la création d’un nouveau monde. Tout ce qui va à l’encontre de l’évolution génère son opposé féroce et est réduit à zéro par lui.

Le positif ne peut s’établir tant que son antithèse ne s’est pas entièrement révélée pour être démolie. Les débris et les déchets seront recyclés dans le Grand Cosmos.

La vie humaine n’est pas seulement construite sur des rythmes : l’été est deviné par l’hiver, le jour par la nuit, et la vieillesse par la jeunesse.

La loi cosmique des opposés est l’une des plus importantes et s’exprime dans les rythmes de ce gouvernail des co-créateurs. L’observation de l’intensification des phénomènes négatifs permet de connaître la puissance du pôle opposé.

Tout est cyclique et basé sur l’alternance des opposés, comme les battements d’un cœur. La pulsation et la polarité sont soumises à la loi cosmique.

Par conséquent, les Co-Créateurs laissent la négativité se manifester pleinement et s’épuiser, et lorsqu’elle a complètement dépensé ses énergies, ils la remplacent par son opposé. Ainsi, après les ténèbres de la nuit, vient la lumière du jour qui brille.

Il n’y a pas de phénomène qui ne soit remplacé par son pôle opposé. Les prévisions exactes sont basées sur la connaissance de cette loi. L’avenir de la Terre et notre avenir en dépendent.

Cette tactique permet au pôle négatif d’émerger pour que le pôle positif gagne en force et en puissance afin de supprimer et de remplacer le pôle indésirable.

C’est ainsi qu’est né l’ancien co-créateur noir de notre univers local et que Kali, Lilith, Lucifer et d’autres entités de lumière supérieure sont passés de son côté pour revenir aujourd’hui, des éons plus tard, dans le Plérôme.

Il y a longtemps, sur Terre, il ne restait plus qu’UNE PERSONNE qui avait conservé l’étincelle de la Source dans son âme. Cette lacune a été permise par la nécessité cosmique lorsque l’évolution de l’humanité s’est complètement arrêtée. Une mise en place passive de la Lumière était alors nécessaire.

Il était nécessaire de révéler pleinement le second pôle négatif, afin que l’humanité apprenne à y résister et, enjambant l’abîme, développe activement le pouvoir et la conscience de l’Esprit, le libre arbitre et la liberté de choix.

À cette époque, la situation “le pire est le meilleur” est devenue le facteur décisif pour que la Lumière accumule la force intérieure et la conscience de son pouvoir, en y puisant sa puissance selon la loi de la polarité.

Et tandis que l’un semblait régner sur la Terre, son antipode mûrissait à l’intérieur dans toute la versatilité d’un grand calme, d’une invulnérabilité et d’une insaisissabilité absolues. Le noyau de l’Esprit indestructible.

Il y a une ligne de moindre résistance et une ligne de plus grande résistance. Les co-créateurs choisissent toujours la seconde, car ils n’ont pas peur des lacunes, de ce qui les contrecarre, et souvent ils les forment même. Cela déclenche la puissance d’énergie nécessaire pour vaincre.

La force de la Lumière augmente en fonction de la force des obstacles, et de sa capacité à utiliser toutes les circonstances pour atteindre le but de l’évolution.

Tout phénomène négatif, ayant franchi la ligne neutre, va vers son contraire, vers la négation de lui-même. Les co-créateurs lui permettent de grandir jusqu’à l’absurde, lorsqu’il se détruit lui-même par son agressivité, sa méchanceté, son absurdité et son incohérence.

Et quand il semble que tout est fini et sans espoir, les événements principaux commencent. Le nouveau est souvent invisible, car il prend naissance au plus profond de la conscience et n’est pas toujours perçu par elle.

Mais lorsque l’incrédulité atteint son paroxysme, les co-créateurs commencent à nettoyer la scène.

Ils appliquent cette stratégie non seulement à la construction des univers, des galaxies et des systèmes stellaires, mais aussi aux civilisations qui les habitent. Sur Terre, la loi cosmique est tout aussi précise et inébranlable.

La connaissance, l’autorité et la puissance de l’Esprit humain, notre pouvoir sur nous-mêmes, sont fondés sur son action, la capacité d’accélérer l’évolution.

La principale difficulté réside dans le fait que la conscience s’éveille trop lentement et que, pour beaucoup, elle ne s’éveille pas du tout. Cette lacune retarde la transition vers la 5D.

De nouvelles connaissances et informations sont données, mais combien de personnes les utilisent en pratique ? L’étroitesse d’esprit et l’inertie sont trop grandes.

C’est pourquoi les co-créateurs sont obligés d’utiliser des mesures extrêmes et d’amener les phénomènes négatifs à une force, une échelle et des atrocités telles que la majorité recule devant eux et que la poursuite devient absolument impossible.

La menace de l’autodestruction de l’humanité devait se dresser devant nos yeux dans toute son horreur.

Lorsque la lumière s’estompe dans l’âme, les énergies du plan subtil commencent à s’ouvrir à la conscience. Mais le bas bloque le haut, le noie, et le haut cesse d’exister pour une personne complètement immergée dans les Ténèbres.

On lui permet de triompher pendant un certain temps, afin que l’Esprit se réveille plus vite et se révolte contre tout ce qui se passe autour de lui et auquel il ne voit pas de fin. La séparation de l’Esprit et des Ténèbres est le premier pas vers l’acquisition du libre arbitre intérieur et de la liberté de choix.

Nous nous plaignons constamment des coups du sort. Les co-créateurs les appellent des propulseurs. Avec le temps, beaucoup commencent à remarquer que cela ne nous déséquilibre plus, que notre conscience relève calmement les défis, en restant inébranlable.

Et elle peut franchir une nouvelle étape : transférer l’énergie des coups reçus dans l’énergie du renforcement de notre Esprit. Et aussi forts et cruels que soient les coups, ils ne peuvent plus nous écraser et nous détruire, parce que nous prenons toute leur pression et l’utilisons pour continuer à grandir.

Les faibles se flétrissent rapidement et cèdent sans résister. C’est une défaite de l’Esprit. Un tel état ne doit pas être permis, car il est créé par les ténèbres et, après avoir amené sa victime à ce point, il peut faire n’importe quoi avec une volonté faible et dépourvue de force.

La suppression par le milieu ambiant et les personnes provient du même arsenal.

Et nous devons également passer avec succès cette épreuve, bien qu’elle soit l’une des plus difficiles, même si beaucoup de choses ont déjà été surmontées. C’est pourquoi le sentiment d’impuissance est si dangereux. Mais l’Esprit, endurci par la lutte, devient encore plus fort.

Adopter une position active ne signifie pas que tout le monde doive immédiatement descendre dans la rue pour protester. Des changements sont d’abord nécessaires au niveau personnel – dans l’esprit de chacun, puis dans le reste.

La ligne de front entre l’ancien et le nouveau se trouve à l’intérieur de chacun d’entre nous, et non sur la place du rassemblement. Faites preuve de liberté au moins dans votre famille, votre foyer et votre cercle d’amis.

La transition de masse que tant de gens promettent et attendent ne se produira pas tant que le système existant et chacun d’entre nous ne changeront pas. Tant que nous ne serons pas libres à l’intérieur, nous n’avancerons pas.

Avec la mentalité d’une victime, l’âme d’un esclave, il n’y a pas d’entrée dans les dimensions supérieures.

L’illumination et l’ascension ne peuvent être considérées comme un moyen d’échapper à la réalité existante. Comment une personne non libre, qui ne peut assumer la pleine responsabilité de sa personne, de sa vie et de sa réalité, va-t-elle créer ? Que va-t-elle développer ?

Actuellement, le problème n’est pas que les gens manquent d’informations, mais qu’ils ne sont pas prêts à agir, à utiliser ce qu’ils ont déjà.

C’est pourquoi les co-créateurs ne se pressent pas pour partager de nouvelles choses. Il faut d’abord apprendre à traduire les connaissances acquises dans la réalité, à les vivre personnellement.

Telle est la tactique actuelle des Cocréateurs à notre égard. Ils n’éteignent pas la flamme par la flamme, la colère par la colère, l’irritation par l’irritation, la méchanceté par la méchanceté, le mal par le mal, la haine par la haine.

Ils réagissent à l’ignorance, au rejet agressif, au déni et à l’hystérie avec un calme total, aux ténèbres avec la lumière, et appliquent ainsi la loi de polarité à nos vies.

Déterminant la cause de l’effet, ils gonflent le pôle des énergies opposées pour neutraliser et détruire tout ce qu’il y a de négatif en nous. Si la cause est profondément cachée, ils la laissent se manifester pleinement et déverser tout le poison, puis la détruisent.

Si les Ténèbres se sont infiltrées dans ceux qu’elles combattent, il est particulièrement difficile de les vaincre, car elles essaient toujours de s’accrocher à ce qui n’a pas encore été éliminé dans notre conscience. C’est ce qui fait sa puissance.

Notre désespoir est le signe le plus sûr de sa présence active en nous. Plus l’assaut des Ténèbres est fort, plus la fusion avec la Lumière doit être intense, afin que chaque action des Ténèbres nous rapproche de la Source, quelle que soit la manière dont elles tentent de creuser le fossé entre nous et les Co-Créateurs pour nous soumettre complètement.

Comment rester fort, surtout lorsque les actions de l’Obscurité se durcissent, empêchant de voir et de comprendre correctement ce qui se passe ? Il suffit de passer à côté de la vague d’événements négatifs, en désactivant temporairement la réaction intérieure.

Ne rencontrant aucune résistance, ils passeront en trombe sans toucher notre conscience cachée. Le moment de calme est le plus favorable et il ne faut pas le manquer. A partir d’une confrontation ouverte, la force hostile augmente en proportion directe, puisant ses énergies dans la résistance.

Etouffer la conscience à ce moment-là permet de maintenir l’équilibre intérieur. Et lorsque la pression négative s’est affaiblie, recommencer à agir sans rencontrer d’opposition. Quelle que soit la frénésie du vieux monde, il est déjà sur le déclin, il tourne au ralenti.

Tous ses efforts sont gaspillés. Chacune de nos qualités, négatives et positives, est en pleine croissance, ce qui nous permet d’en voir l’essence cachée et de les séparer les unes des autres : les bonnes pour les approuver, les mauvaises pour les éliminer et s’en débarrasser immédiatement.

Leurs racines plongent souvent très profondément dans les incarnations passées, mais se manifestent toujours dans le présent, parce qu’elles entrent dans notre microcosme comme une partie intégrante de celui-ci.

Nous ne pensons jamais à ce que même un petit trait négatif de notre caractère, de nos pensées, de nos émotions ou de nos actes entraîne dans l’infini. La pression ne fera que croître, faisant sortir tout ce qu’il y a de plus sombre, de plus criminel, de plus méchant et de plus agressif, non seulement du Système et de la société, mais aussi de chacun d’entre nous.

Avant de l’effacer de notre corps causal, l’impact des énergies reproduira toutes nos actions karmiques et les événements qu’elles ont créés, encore et encore. Et nous devrons les vivre à nouveau, jeter quelque chose sans regret, et sauver ce qui a le plus de valeur.

Mais seul ce qui est compatible avec les nouveaux logiciels et codes de la 5D doit rester sur notre disque dur. Notre transformation consiste à brûler les radices de tous les amas sombres.

Cela n’est possible qu’en transmutant les propriétés négatives en propriétés positives : la haine en amour, la peur en absence de peur, l’égoïsme en abnégation. L’essentiel est de prendre une décision et de la mettre en œuvre.

Toute complaisance à l’égard des faiblesses aide les ténèbres et détruit notre volonté si elle est commise en dépit d’elles. Les Co-Créateurs transforment la vie planétaire conformément au Plan des Absolus, en exécutant tout. Ils planifient en respectant les principes de cohérence et d’opportunité.

Mais comme à tout moment, l’état général de notre conscience est instable et extrêmement volatile, la mobilité du Plan est causée par la nécessité réelle.

Et cela doit être compris et pris en compte par tous ceux qui s’efforcent d’aller vers l’avenir avec eux. Ce n’est pas le Plan qui change, mais seulement les formes et les méthodes de sa mise en œuvre actuelle.

Notre ego, qui remplit et écrase la conscience et l’âme, nous empêche très souvent d’accueillir le global. Le fossé subsiste. Mais il ne peut pas arrêter la transformation du monde, qui est activement en cours, affectant tout et chacun.

Personne ne restera à l’écart de ce qui se passe. Toutes les eaux servent au moulin qui les dirige vers la roue de l’Univers. Il n’existe pas sur Terre de force capable d’empêcher la construction d’un Nouveau Monde, qui s’élève malgré la résistance monstrueuse des Ténébreux, condamnés à être éliminés de la planète.

Mais d’un autre côté, la force de la stabilité du nouveau est plus grande.

La réaction à ce sujet est aussi ambiguë que pour la partie 1 et la partie 2.

Pourquoi les gens sont-ils si en colère ? Chacun d’entre nous a rencontré un vendeur, une secrétaire, un manager, un chauffeur ou un passant qui a crié, s’est montré insolent et grossier à notre égard. Ils ne voient le monde qu’en noir et mettent tout le monde dans le même sac.

Ces personnes ne s’efforcent pas d’être meilleures, plus simples et plus amicales. Leur but est de montrer leur domination sur ceux qui les entourent, de quelque manière que ce soit et par des actions malveillantes.

Les personnes qui ont vécu une expérience négative subissent un traumatisme mental dont elles ne peuvent se débarrasser durant toute leur vie. Cette blessure les pousse à faire le mal en premier, à agir de manière anticipée, en pensant dans leur subconscient que s’ils ne le font pas, les autres les offenseront.

L’insulte apporte une satisfaction morale, mais pas pour longtemps. Le problème ne disparaît donc pas, et ils s’en prennent encore et encore à ceux qui les entourent, commettant le mal et entrant dans un cercle vicieux dont ils ne peuvent sortir.

Je suis un Lyran starseed. Ma première visite sur cette planète a eu lieu 600 ans avant que Mère Gaïa ne donne naissance à la race terrestre. Depuis 2018, je ressens que les terriens, maintenant que je suis l’un d’entre eux dans cette vie, sont nos pires ennemis. Mais les Co-Créateurs font de leur mieux avec ce qu’ils ont à travailler.

Lorsque les Anunnaki ont construit les corps humains pour nos âmes, ils nous ont fait à leur image, mais ils ont enlevé beaucoup des caractéristiques originales (comme l’immortalité cellulaire, les 12 brins d’ADN, la capacité de faire pousser les dents, les membres, etc.) et ont ajouté de nombreux blocages, de sorte que nous restons inconscients de notre grandeur spirituelle.

Notre connexion avec la Source a été très limitée, du fait que nous sommes le plus souvent isolés d’Elle, réalisant rarement cette connexion et jamais complètement. Pendant le sommeil, nous pouvons nous connecter à la Source pour nous recharger en énergie non polarisée. Pourquoi feraient-ils cela ?

Des espèces extraterrestres (Archontes, Reptiliens, Annunaki, Siriens et Cendres) ont trompé nos âmes en leur faisant utiliser ces corps humains comme véhicules pour expérimenter la vie physique sur Terre. Nous ne comprenions pas le mal et la tromperie à l’époque, nous en convenons.

Au début, les véhicules étaient excellents et bien faits, mais à chaque nouveau lot, les Anunnaki les dégradaient de plus en plus, jusqu’à ce que nous perdions presque complètement la connexion avec notre Âme et la Source. Il était alors trop tard pour nous.

La prison de la Matrice a été activée et nous en sommes prisonniers depuis lors. Lorsque nous mourons, nous sommes forcés d’entrer dans un portail de fausse lumière, qui nous envoie à la station de recyclage, où nous sommes superficiellement guéris des traumatismes de nos vies antérieures, puis renvoyés ici…

Les Annunaki, les Reptiliens et les Gris sont tous contrôlés par une force parasite non physique, que les Gnostiques appellent Archons. Comme tous les autres êtres de notre multivers, ils se nourrissent également d’énergie, mais ils n’utilisent que de l’énergie polarisée négativement.

C’est pourquoi ils ont besoin d’hôtes pour convertir l’énergie non polarisée de la Source en énergie polarisée de basse fréquence dont ils ont besoin. De plus, comme tout ce qui existe est fait d’énergie et que tout le monde a besoin d’énergie pour survivre, les Archons ne font pas exception…

Les Annunaki ont créé de nouvelles versions de corps humains, diminuant encore leurs capacités. Dans leurs expériences, ils ont même mélangé l’ADN existant avec celui d’animaux et les résultats ont été des hybrides humains-animaux grotesques… Ainsi, beaucoup d’âmes ont été forcées de s’incarner en eux…

L’expérimentation a continué jusqu’à ce que les Annunaki créent … Homo sapiens… et peuplent la Terre avec des corps sans âme, que leurs Maîtres, les Archons, pouvaient contrôler à partir d’une autre dimension.

Ces corps sont les mêmes que les nôtres et sans l’interférence directe des Archontes, ils continuent à vivre leur vie dictée par le cerveau reptilien : ils mangent, dorment, se reproduisent, se battent… en fait, ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour survivre, mais il est important de noter qu’il s’agit de CORPS et non d’ÊTRES humains !

Ces êtres humains n’ont pas d’âme ; ils n’ont donc pas de conscience. Cela signifie qu’ils existent simplement, mais qu’ils ne parviennent jamais à vivre en tant qu’ÊTRE humain conscient. Ils ne ressentent pas d’empathie, de remords, d’amour, etc., ils n’ont aucune notion de bien ou de mal…

Ils n’existent que pour faire fonctionner la Matrice et peuvent être pris/possédés à tout moment par leurs Archontes Maîtres. On estime que la moitié des humains sont des Portails organiques, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas d’âme attachée à leur corps.

C’est la raison pour laquelle nous avons tant de douleur et de souffrance dans le monde, ce sont eux qui s’élèvent à des positions de pouvoir, parce que leurs Maîtres en ont besoin, ils sont guidés/aidés pour occuper autant de positions de pouvoir que possible afin de maintenir le statu quo du système de contrôle, ils sont les auteurs d’actions sadiques telles que : le meurtre, la pédophilie, la dépopulation, le génocide… en Son nom.

Et ils conduisent le reste d’entre nous, les Êtres humains…

La matrice est la FERME. Comme les humains se rechargent en énergie non polarisée pendant le sommeil, ils utilisent des nœuds pour leur fournir de l’énergie polarisée. En tant qu’êtres divins constitués d’énergie positive et aimante, nous devrions naturellement polariser cette énergie de manière positive.

Mais comme notre existence a été détournée et que tant de gens sont systématiquement torturés dans cette matrice/réalité, la plupart d’entre nous finissent par polariser l’énergie de manière négative.

Les humains ont besoin d’être tourmentés mentalement et physiquement autant que possible afin que les Maîtres Archontes puissent se nourrir de nos émotions négatives. C’est le seul but de la Matrice des prisons. En réalité, la Matrice est essentiellement une ferme d’énergie négative.

Heureusement, vous pouvez apprendre à échapper à cette réalité carcérale, voici comment : Échappez au piège et laissez votre âme LIBRE.

Je ne veux offenser personne, mais j’aimerais exprimer mon opinion. Après avoir lu ce texte, je commence à comprendre que ceux qui sont considérés comme mauvais, tout en essayant de détruire la planète, pourraient en fait rechercher le bien.

En d’autres termes, mettre fin à l’expérience de la Terre qui conduit tout le monde à la folie. La création de telles conditions et d’une singulière course aux âmes pour vivre à tout prix des situations extrêmes fait que l’on peut se demander si la Source elle-même n’est pas pathologique.

Peut-être Lucifer vient-il de s’en rendre compte ?

Si l’on suit la logique des messages, nous entendrons encore parler des ventres de femmes enceintes éventrés sous faux drapeau et des bébés mis au micro-ondes dans les zones de guerre, de la façon dont le prélèvement d’organes a permis d’éliminer les files d’attente pour les transplantations dans des pays entiers, des nouveaux amoureux de la “pizza” et de l’adrénochrome, et de ceux qui sont soudainement tombés malades du COVID et de l’adénome de la prostate…

Comme l’a écrit Shakespeare : “L’enfer est vide et tous les diables sont ici”.

Cet explicateur a été pris dans une contradiction : “Il n’est pas donné “à cause de quelque chose”, mais “pour quelque chose”. “Tout événement se produit toujours pour quelque chose. VS. “Les relations de cause à effet existent toujours, dans toutes les incarnations.

La question est de savoir comment il va aborder cet examen et le passer. Si vous choisissez une autre voie, tout se passera plus doucement.” Donc, après tout, “à cause de quelque chose”, il y a un choix possible et des relations de cause à effet qui en découlent ?!!

Eh bien, expliquez-leur ! Et voici l'”explication” : “Pourquoi l’information nous est-elle cachée ? Parce que vous ne savez pas comment traiter les données fournies. Vous ne pouvez pas les assimiler.

C’est pourquoi, très souvent, elles ne sont pas cachées, mais simplement pas données, parce qu’elles n’ont pas de sens. “Alors pourquoi diable cette expérience est-elle donnée s’il est toujours impossible d’en tirer des enseignements ? Après tout, l’information est cachée !

La situation est la suivante : vous vous présentez à l’examen, vous sortez un ticket, mais il s’avère que l’enseignant ne vous a pas du tout lu ce matériel ! De plus, vous essayez quand même de répondre à quelque chose, mais à chaque fois vous obtenez la réponse de l’examinateur : vous avez une erreur.

À la question : où ? Vous obtenez la réponse : Je ne vous le dirai pas, ça ne sert à rien, vous ne comprendrez toujours pas. Et c’est ainsi que vous vous retrouvez bloqué à repasser sans cesse un examen que vous ne pouvez en principe pas réussir !

Vous comprenez que l’examinateur est atteint de schizophrénie banale ? !!

C’est la position de la classique recherche du coupable. Tout le monde est étiqueté, le populisme est en marche ! Ils savent toujours comment faire, et attendent un nouveau bon patron, qui les guidera vers le bonheur.

La responsabilité sera reportée sur les méchants, les aliens, les parasites, les ennemis de la patrie. Avez-vous vu ces patrons et ces parasites ? Ou l’avez-vous lu dans un nouveau billet ? Mais vous comprenez tout. MAIS VOUS COMPRENEZ TOUT. C’est juste que vous ne voyez rien d’autre à votre niveau.

La tâche éducative consiste à savoir que ces forces existent. Repérer leur présence et leurs manipulations. Distinguer le bien du mal. Savoir résister. Il suffit parfois de dire fermement “non” pour qu’elles se retirent à la recherche d’un sujet plus faible et plus facile d’accès.

Réduire l’entropie par des actions constructives. Harmonisez l’espace. Il n’est pas nécessaire de brûler ou d’anéantir qui que ce soit. Laissez-les faire leur travail. C’est comme virer tous les services publics et les concierges.

Ceux qui pompent les parasites avec de l’importance, de l’invincibilité, de la fatalité sont simplement paralysés par la peur et les addictions. Tout cela se soigne. Je pourrais donner des exemples, des images, mais je vous laisse le soin de le faire.

Nous refusons de prendre les extrêmes de la polarité comme des parties d’un tout unique…” C’est peut-être la programmation la plus complexe à casser. Une polarité, “bonne”, ne peut tout simplement pas être définie si une autre ne le fait pas : “mauvaise”.

Le “haut” n’est rien si le “bas” n’existe pas pour le définir. Ce qui est étrange dans notre monde, c’est que les points de polarité sont définis par un système défaillant, de sorte que des choses comme le Bien sont associées à des chips, et le Mal à la météo, alors que le système s’effondre.

Le fait de tout considérer selon des modèles de polarité conduit à la folie, car les gens ne cessent de répéter “mais pourquoi le mal existe-t-il…”, sans voir qu’il n’existe que parce que le “bien” le définit. Et qu’est-ce que le bien… exactement ? Le bien a évolué au fil du temps, tout comme le mal.

En fait, ceux qui sont enfermés dans la polarité ont du mal à voir que les gens “mauvais” ne se considèrent PAS comme mauvais, mais comme bons. Donc, du point de vue de la polarité du “mal”, les “bons” sont mauvais.

Les gens du NWO se sont nommés les gardiens de la Terre et, en éliminant la population, ils font le “bien” ou le “travail de Dieu” et ne se considèrent pas du tout comme mauvais, mais ceux qui “ruinent” la planète comme mauvais.

Il s’agit là de points de référence et non d’absolus, car les polarités opposées sont toutes deux des pièges qui ne mènent nulle part. Que se passe-t-il si l’on est totalement enfermé dans la polarité la plus parfaite, la plus aimante et la plus “bonne” de tous les temps ?

Comment peut-on aller plus loin si la polarité ne se brise pas pour révéler plus de “mal” ? Et comment le fait d’être dans la polarité “bonne” la plus parfaite de tous les temps met-il fin au “mal” – en niant son existence ? Mais de toute façon, qu’est-ce que c’est ?

La zone grise est la seule zone de paix, les pièges de la polarité sont des endroits brutaux à vivre car ils ont toujours besoin d’une autre polarité plus profonde et plus forte pour continuer à définir celle dans laquelle on est enfermé.

Certes, dans la réalité de la polarité, il est pratiquement impossible de ne pas être polarisé, de la même manière qu’il est impossible d’être dans l’océan et de ne pas être mouillé – c’est ce que c’est. Mais il est possible de mettre fin à la boucle “mais comment se fait-il que le mal existe….” et cela crée la paix.

Les ténèbres ne sont pas un mal, mais le mal conduit aux ténèbres. La douleur n’est pas un mal, mais le mal conduit à la douleur. Le fond n’est pas le mal, mais le mal abaisse. Et ainsi de suite. C’est ainsi que les gens évoquent des concepts qui ne sont pas mauvais, mais le mal conduit à ces concepts.

Si le mal n’était pas arrivé, il aurait existé de toute façon. Et les gens s’embrouillent et disent – si tout n’est pas mauvais, alors il n’y a pas de mal. Nous ne pouvons pas blâmer les hommes pour cela, parce qu’il y a déjà du mal à la racine, parce qu’ils ne voient pas le mal.

Le mal est au fond de l’homme, mais le mal n’est pas à la racine de tout. Il n’existe pas du tout dans la Source et il n’y a pas de mal dans le plan. Le mal s’est formé dans le processus de création de l’Univers et de l’homme en particulier.

Ce processus se déroule en plusieurs étapes et implique plusieurs Créateurs en même temps, qui ont eux-mêmes émergé d’une Source unique. Chacun disposait d’une totale liberté et créait son propre Univers.

Selon le plan général, chacun était censé ressembler à une Source. Mais l’un d’entre eux s’est éloigné de la ressemblance par sa propre volonté, et sa différence par rapport à la Source unique est la racine du mal.

Ce n’est pas facile à comprendre, car le monde entier et l’homme lui-même, dans leur manifestation, sont soumis à ce processus et en sont le résultat. Mais nous devons comprendre que le mal existe. Il a un début et une fin, il n’est donc pas éternel et il existe dans la compréhension de ce monde et de l’homme.

Que ferait le bien si le mal n’existait pas, et à quoi ressemblerait la Terre si les ombres disparaissaient ? Après tout, les ombres sont produites par des objets et des personnes.

Il y a des ombres d’arbres et d’animaux. N’avons-nous pas envie de dépouiller le globe entier, en enlevant tous les arbres et tous les êtres vivants à cause du désir de profiter de la lumière nue ?

Que se passerait-il si nous n’avions pas à faire de choix moral ? Apporter la lumière dans ce monde, combattre l’injustice et nos défauts, n’est-ce pas le sens de notre vie ici ?

Le Tout-Puissant a tout organisé avec sagesse. Le monde dans lequel nous nous trouvons et où réside notre conscience doit avoir certaines limites. D’un côté, règnent les ténèbres, ou le mal, et de l’autre, la lumière, ou le bien.

Ces frontières définissent un couloir à chaque stade de l’évolution, où la Lumière et les Ténèbres, en s’entremêlant, produisent l’obscurité, l’errance dans laquelle se développe la conscience de l’homme. Le vecteur monte. Et ces frontières s’élèvent. Mais le couloir est toujours préservé.

Beaucoup refusent obstinément d’admettre que l’obscurité est nécessaire. Toutes les réalisations de l’humanité au stade actuel de l’évolution sont dues au fait qu’elle a appris à surmonter et à vaincre le mal.

Et si les gens n’avaient pas reçu ces leçons, alors, en restant uniquement avec le bien, ils auraient été exterminés et mangés par des animaux sauvages depuis longtemps.

Les gens ont la liberté de choisir de les examiner et de vérifier leur force d’âme et leur appartenance à la Lumière ou aux Ténèbres. Mais la compétition entre les Ténèbres et la Lumière est absolument équitable et juste puisque les deux ont les mêmes chances et les mêmes moyens d’attirer les gens de leur côté.

Toutes les émotions et les pensées des gens sont des outils puissants pour les influencer d’un côté ou de l’autre. Détruire toute l’obscurité, en privant le monde entier de la possibilité de changer et de se développer, en surmontant les obstacles qu’elle crée ?

Mais la lumière nue, c’est la stagnation, la graisse du bien-être et la paresse de l’esprit. Personne n’appréciera ce monde, car pour le comprendre et l’apprécier, nous devons savoir ce qu’est l’Obscurité.

Je vous propose ceci. Autrefois, nous étions des avatars que nos Soi supérieurs utilisaient pour faire des expériences. Oui, nous sommes tous un, mais pas vraiment, pas avec les mêmes “droits”.

J’ai le sentiment qu’une grande partie des leçons et de la sagesse a été recherchée par les royaumes supérieurs afin d’apprendre comment empêcher l’Obscurité de proliférer comme elle l’a fait ici. Tout cela dans une intention d’amour.

Cependant, ceux d’entre nous qui incarnent les ténèbres ont subi des préjudices à cause du détachement des êtres supérieurs et d’une attitude sous-jacente… eh bien, disons-le comme je le vois.

L’arrogance. Pas du genre “je suis meilleur que toi”. Il s’agit plutôt de ceci : ce que je ressens, perçois et pense est correct. Il est facile pour les êtres “supérieurs” de penser que ce qu’ils savent est correct.

C’est peut-être le cas. Mais fondamentalement, vous pouvez vous tromper. Je crois que les royaumes supérieurs nous appliquent cette arrogance. Ils pensent nous connaître.

Ce que j’ai appris ici, c’est que personne ne sait jamais ce que vivent les autres, ni ce qui est le mieux pour eux. Personne, pas même les parties supérieures de mon corps, ne me connaît vraiment.

Je suis le seul à le savoir, parce que vivre dans mon corps, ici et maintenant, est unique et que je suis le seul à savoir ce que c’est que d’être moi (la douleur, la joie, tout cela). Je ne suis plus un avatar (pour ceux d’entre nous qui sont éveillés). Pour le nouveau jeu, je propose de nouvelles règles.

Elles sont basées sur une nouvelle prémisse : personne ne sait ce qui est le mieux pour l’autre. Personne. Protégez-moi si nécessaire. Apportez-moi le soutien que je demande. Je peux choisir ma vie librement. J’ai le droit de créer, avec les capacités qui sont ma vraie nature. J’ai le droit d’être qui je suis vraiment.

Lorsque les gens parlent de la cruauté des événements actuels, du point de vue des forces “supérieures”, ce sont des manifestations de peur et/ou d’hypocrisie, parce que beaucoup veulent faire une omelette sans casser d’œufs. Bien sûr, en tant que telle, la violence n’est pas nécessaire.

Mais, malheureusement, de nombreuses personnes sont aujourd’hui à un tel niveau de conscience que la plupart d’entre elles ont besoin d’un choc fort pour stimuler le changement, tant au niveau personnel qu’au niveau public.

Jusqu’à ce qu’un événement survienne dans notre vie (mort, maladie, perte), nous ne pensons pas.

Tant que les gens ne seront pas battus, ils n’ouvriront pas les yeux et ne descendront pas dans la rue. Tant qu’ils ne seront pas humiliés, ils ne bougeront pas. Et il n’y a pas de forces qui complotent et interfèrent.

Les gardiens me montrent souvent que ce que nous appelons le bien et le mal, la lumière et l’obscurité sont des parties d’un tout. Comme la main droite et la main gauche.

Nous les utilisons toutes les deux. Pour arriver à destination, nous avons besoin de la pédale d’accélérateur et de la pédale de frein. Nous n’en utilisons pas qu’une seule, parce qu’elle est bonne et que l’autre est mauvaise.

J’aimerais faire un AUTRE petit résumé sur la différence entre le DEVIANT/BAS-VIBRE et le NATUREL/HAUT-VIBRE ou POLARITÉ COSMIQUE DIVINE, et COMMENT cela fonctionne essentiellement…

C’est tout à fait SIMPLE – si nous voyons/percevons la DIALECTIQUE DE LA DUALITÉ de cette façon – alias LA FAÇON DONT NOUS DEVONS VRAIMENT LE FAIRE – si nous voulons VRAIMENT COMPRENDRE les choses d’une PURE MANIÈRE DIVINE.

(1) La Conscience LOW-VIBE, aveuglée, étriquée, limitée et partielle/rationnelle PERCEVE LA DUALITE/POLARITE comme des ENNEMIS/ADVERSAIRES et elle PLACE LES POLARITÉS DANS UN ANNEAU POUR LES COMBATTRE.

Lorsque les polarités de la dualité sont PERCEVUES de cette façon, elles se livrent un combat acharné, car elles sont les deux moitiés divines du TOUT, c’est donc un combat infernal, et nous obtenons la DESTRUCTION ou le MODE DESTRUCTIF, ou la réalité et les processus ANTI-VIE…

Nous l’appelons l’Anomalie Primaire, le Rayon Rebelle, et surtout le MAUVAIS.

(2) La Conscience à HAUTE VIBRE, consciente/éveillée, ouverte/élargie, illimitée et éveillée/guérie, PERÇOIT la DUALITÉ/POLARITÉ comme des PARTENAIRES DE DANSE DIVINS et PLACE LES POLARITÉS SUR UN PLAN DE DANSE POUR QU’elles puissent danser.

Lorsque les polarités de la dualité sont PERCEVUES de cette manière, alors elles DANSENT une DANSE HEAVIEUSE, car ce sont les deux moitiés divines du TOUT, donc c’est une DANSE DIVINE et nous obtenons la DÉCONSTRUCTION/CRÉATION ou le MODE DÉCONSTRUCTIF/CRÉATIF, ou la réalité et les processus PRO-VIE… Nous l’appelons la Volonté de la Source Unique, le Royaume Céleste, la Réalité Divine, et surtout le BIEN.

C’est pourquoi tout le monde devrait se réévaluer et voir comment on perçoit et où l’on place ses propres POLARITÉS et celles du monde (de l’univers) dans sa propre DUALITÉ.

Pour tous ceux qui aiment se battre avec les reptiliens, les relations sexuelles et le système insidieux de la matrice, un auteur intelligent a expliqué au début du vingtième siècle : tout et chacun est une manifestation de l’Un/Absolu/Dieu, et il ne peut pas sérieusement se battre contre lui-même.

Ce serait comme si les reins pouvaient déclarer la guerre à la rate ou entamer une bataille contre les articulations du genou.

Je lis les messages… Parce que les mots et les messages sont parmi les plus perspicaces et les plus partagés que j’ai jamais, que je peux jamais lire dans mon expérience de vie.

Cela a un impact sur moi, m’élargit, me fait évoluer de manière incommensurable, et même un balayage constant de ma personne n’apportera qu’un progrès potentiel, suggérant le potentiel même, car ce potentiel semble être l’endroit où Heisenberg se manifeste.

Et pourtant, je me concentre sur l’inexplicable.

L’AMOUR quantique est une construction de ma propre imagination… MAINTENANT, NOUS SOMMES ICI, NOUS ÉCOUTEONS, NOUS EXPÉRIMENTONS, NOUS SOMMES UN, ET NOUS SOMMES L’AMOUR QUANTUM ET NOUS PARTAGEONS LIBREMENT MAINTENANT.

Merci avec tout ce que je suis.

Lev

Source : https://www.disclosurenews.it/

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 17782 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !