Elon Musk tire la sonnette d’alarme sur la dépopulation : Si les gens n’ont pas plus d’enfants, la civilisation va s’effondrer

La figure la plus détestée de la gauche du moment, Elon Musk, a une nouvelle fois lancé un avertissement sur la chute des taux de natalité dans le monde, notant que « la plupart des gens dans le monde fonctionnent sous la fausse impression que nous avons trop de gens. »

Mathias Döpfner, PDG d’Axel Springer, a demandé à Musk ce qui l’empêche de dormir la nuit, ce à quoi le PDG de Space X a répondu que les taux de natalité négatifs « pourraient être la plus grande menace pour l’avenir de la civilisation humaine ».

Musk a fait remarquer que de soi-disant « experts » promulguent le mythe de la surpopulation de la planète.

 » Ce n’est pas vrai. La Terre pourrait maintenir une population plusieurs fois supérieure au niveau actuel. Et le taux de natalité a chuté comme un fou », a insisté Musk.

Citant le Japon comme un exemple saisissant de dépeuplement, M. Musk a ajouté que « les estimations démographiques ridicules des [Nations unies] » devraient être « mises à jour, parce que vraiment, elles n’ont aucun sens. »

Regardez :

« La plupart des gens dans le monde fonctionnent sous la fausse impression que nous avons trop de gens. Ce n’est pas vrai. La Terre pourrait maintenir une population plusieurs fois supérieure au niveau actuel. Le taux de natalité a chuté comme un fou. »

Interview complète :

Pensez à activer les sous-titres en français

Plus tôt cette année, Musk a affirmé que « si les gens ne font pas plus d’enfants, la civilisation va s’effondrer, notez bien mes mots. »

Musk a contré les affirmations selon lesquelles « la population est en train de croître de façon incontrôlée », une rengaine souvent prononcée par les écologistes, en affirmant que la vérité est « complètement opposée. »

Uniquement en anglais

Le mensonge de la surpopulation est démenti : Les terres agricoles américaines peuvent à elles seules nourrir le monde entier.

Des études récentes ont montré que de plus en plus de personnes s’abstiennent d’avoir des enfants en invoquant des préoccupations liées au climat, à la santé et à la surpopulation. Des chercheurs de l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’université de Washington ont récemment averti que la planète n’était pas préparée à un effondrement démographique mondial et que l’impact serait « impressionnant ».

Référence : Summit.news


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.