En route vers les Solstices et l’ouverture des livres célestes

Par le Dr. Schavi M. Ali : La Terre/Gaïa se déplace à travers des vents solaires denses et lents, chargés magnétiquement, qui se mélangent au champ magnétique planétaire. Cet événement cosmique pourrait se manifester par des tempêtes géomagnétiques aux pôles, avec des aurores colorées dans le ciel de certaines régions, témoignant de l’explosion des éjections de masse coronale.

Les éruptions solaires se produisent actuellement de la classe inférieure à la classe moyenne “C”, les éruptions de classe “M” étant une possibilité aujourd’hui (dimanche 19 décembre) ou dans les jours à venir.

La magnétosphère entourant la Terre/Gaïa est remplie d’ondes de particules denses provenant des événements cosmiques susmentionnés, qui ont tous tendance à s’amplifier lorsque les équinoxes ou les solstices commencent leur entrée sur la “scène cosmique”.

Ce sera le cas lorsque le Solstice d’hiver dans l’hémisphère nord et le Solstice d’été dans l’hémisphère sud arriveront le 21 décembre.

Lors d’un solstice d’hiver, le soleil commence à s’élever jusqu’à son zénith (point culminant) et la lumière du jour commence à s’allonger de quelques secondes seulement, bien que cela ne soit pas très perceptible, car les températures plus fraîches, les journées froides et nuageuses et les rues et routes enneigées deviennent le décor.

Dans l’Antiquité, les astronomes savaient que le Soleil était dans son “aegeus” (terme grec signifiant “stable”) pendant la saison froide et sombre de l’automne, mais lorsque le Solstice d’hiver arrivait, on l’appelait “le Soleil qui sort de sa caverne”.

Le Soleil atteint son zénith au Solstice d’été, en juin, dans l’hémisphère nord.

D’anciens manuscrits tels que le DEAD SEA SCROLLS révèlent que le mot SUN est devenu SON, et que l’enseignant et sauveur du monde hébreu Yeshoua Ha Messiah (connu sous le nom latin de “Jésus”) a été dit à tort qu’il était né dans une étable pendant la saison froide de l’hiver, alors qu’il n’y avait pas de place pour ses parents dans une auberge de Bethléem, lorsque sa mère “Stada” (appelée en anglais “Mary” des siècles plus tard, en 325 A. C.E. [“Après l’ère commune”]) est née. C.E. [“Après l’ère commune”], sous la direction de l’empereur romain Constantin) commença à ressentir les douleurs de l’accouchement.

On dit que l’empereur Constantin, plutôt que d’abandonner totalement les enseignements cosmiques et astrologiques que beaucoup désapprouvaient, a décidé de les transformer en événements historiques, et ainsi, de nombreux récits bibliques de l’époque actuelle sont en fait des événements cosmiques impliquant notre Soleil, diverses planètes, étoiles et autres phénomènes.

Un autre exemple est que le discours biblique entre Salomon et Saba est en fait un poème dans lequel le Soleil et la Lune communiquent avec amour.

La SAINTE BIBLE est une collection de révélations divines ainsi que d’écrits historiques, métaphysiques, cosmiques et mystiques provenant des anciennes civilisations de Kemet (Égypte), Bharata (Inde) et Asrae (Israël).

De nombreux autres livres saints se sont appuyés sur les épaules de ces livres anciens.

Même le prophète Mahomet du SAINT QU’RAN, en enseignant à ses disciples, a dit : “Ce n’est pas une nouvelle révélation.”

Ainsi, même s’il y a beaucoup de tradition culturelle dans ce livre, il est également rempli de vérités anciennes antérieures à son arrivée comme enseignement de la foi islamique.

Quelques-uns seulement (et le mot clé est “quelques” car il y en a beaucoup d’autres) des anciens livres saints qui ont précédé notre SAINTE BIBLE et notre SAINT QU’RAN dans les civilisations mentionnées ci-dessus sont les suivants :

1.) PER EM HERU (“Livre de l’Avènement du Jour”)
2.) PER EM PETU (“Livre des cieux”)
3.) PER EM AMENTA (“Livre de la terre éternelle cachée”)
4.) MAHABHARATA (“Grande terre de la lumière de l’âme”)
5.) BHAGAVADGITA (“Chant céleste”)
6.) UPANISHADS (“S’asseoir avec la sagesse”) – Il y en a 1008, dont 108 sont considérés comme les plus importants.

En ce qui concerne Yeshoua, il est censé être né au mois d’août de l’an 7 de l’ère chrétienne (“avant l’ère commune”), et c’est la raison principale pour laquelle il est appelé “le lion de la tribu de Juda”. Le lion est le symbole du signe zodiacal du Lion.

De plus, un lion peut être un animal féroce lorsque cela est nécessaire, et comme nous le savons, on dit que Yeshoua a eu des réactions émotionnelles normales à certains événements, comme lorsqu’il est entré en colère dans un temple et a frappé les mains et la table des changeurs de monnaie avec un chat à neuf queues (un type de plante avec des tiges grossières) et a crié : “Vous avez fait de la maison de mon Père une caverne de voleurs !”.

Il arrive parfois que les discours concernant les événements cosmiques ne puissent être séparés des récits historiques qui les ont suivis, et c’est le cas pour les prochains Solstices d’hiver et d’été.

L’humanité a souvent personnifié des événements cosmiques sous forme d’expériences historiques afin de tenter de donner des leçons par le biais de métaphores.

Apprendre les langues des grands livres saints du monde (l’ancien Medu Neter, le sanskrit, l’hébreu, l’amharique, l’araméen, etc.) et mener des recherches d’une autre manière permet la croissance de nouveaux neurones et l’élévation de la conscience.

La tâche peut être ardue, mais elle en vaut la peine afin que la vérité puisse être séparée du mensonge.

La foi grandit lorsqu’elle est fécondée par la vérité, et la connaissance s’approfondit lorsqu’elle fleurit.

Les fleurs deviennent les doux parfums de la PRESENCE DIVINE ABSOLUE-SOURCE-INFINIE.

Lorsque l’on comprend que les cieux sont un LIVRE SAINT COSMIQUE, on peut aussi comprendre qu’il s’agit du LIVRE DE LA VIE.

Les anciens habitants de Kemet (Égypte) appelaient ce que nous connaissons sous le nom d'”astrologie” – HAPETSEBA – qui se traduit par l’histoire de l’âme dans les cieux et aussi par les enseignements de l’âme dans les cieux.

À Bharata, elle était et est toujours connue sous le nom de JYOTISH, qui se traduit par la LUMIÈRE DE DIEU.

Nos livres saints, qui sont une nourriture sacrée, doivent être lus et chéris en tant que PRINCIPES DIVINS qui sont beaucoup plus profonds que ce qui est réalisé par la mentalité commune.

Nous faisons partie des éléments de la création – terre, air, feu, eau, éther – et des substances des étoiles.

Nos expériences sont donc encodées dans le cosmos ainsi que dans notre ADN et nos mémoires cellulaires, qui sont en train d’être débarrassées de la confusion et nettoyées de la toxicité qui a rendu une grande partie du système humain incapable de se connecter en toute sécurité à la SOURCE.

Beaucoup de gens pensent qu’ils sont saints en fréquentant une église, un temple, une mosquée ou un centre et en écoutant certains enseignements délivrés par un leader particulier. Il est certainement merveilleux d’adorer la SOURCE dans une atmosphère communautaire et d’apprécier les sermons et la musique sacrée.

Cependant, nous devons aussi nous rappeler que Yéchoua nous a enseigné : “Ne savez-vous pas que vous êtes les temples du DIEU VIVANT ?”

En l’honneur de son sage enseignement, alors que nous profitons des fêtes de Noël, de Kwanzaa et du Solstice d’hiver ou d’été, allumez une bougie symbolisant la Lumière divine et de l’encens symbolisant le Souffle divin, et faites descendre la LUMIÈRE SOURCE du Grand Soleil Central au Soleil de notre système solaire jusqu’à notre planète et en vous-même, de votre couronne jusqu’au dessous de vos pieds.

Puis, lorsque vous êtes enveloppé dans la LUMIÈRE, priez de votre cœur pour la guérison, la paix et l’amour sur notre planète.

Ensuite, priez pour les autres et enfin pour vous-même. Buvez ensuite un verre d’eau de source pour vous ” ancrer ” dans le monde matériel.

Nous sommes nombreux dans le monde à prier chaque soir à 20 heures (EST) de cette manière, et nous sommes également nombreux à réciter le mantra sanskrit “AUM HARI AUM” (“Oh, Divin, s’il te plaît, supprime la douleur et la souffrance”) autant de fois que possible au cours d’une journée.

C’est ce qu’on appelle LE MOUVEMENT DU MANTRA.

Nous croyons que la prière collective, la méditation et le chant de mantras sont puissants. Notre planète est composée de nombreux chemins différents vers la “salle du trône divin”.

Nous devons les respecter tous.

Alors que 2021 termine son spectacle dans l'”Auditorium Cosmique”, et que 2022 arrive pour sa “première”, il est très important de remercier pour nos bénédictions et de demander à la SOURCE une plus grande connaissance et la sagesse d’appliquer cette connaissance de manière responsable et correcte.

Chaque équinoxe et solstice est spécial car une nouvelle fréquence vibratoire saisonnière est établie sur notre planète en raison du mouvement de la planète autour du Soleil et des variations angulaires des rayons de LUMIERE et de CHALEUR du Soleil.

Le Solstice d’hiver est devenu au fil des âges un moment de joie particulière pour l’humanité, même pour ceux qui réalisent que la véritable date de naissance de Yeshoua n’est pas la cause de la célébration.

Le but est d’honorer une autre des forces miraculeuses de la nature orchestrée par la lumière de la Source, qui vient avec la promesse de températures plus chaudes et de plantes et fleurs colorées dans les mois à venir.

Nous devons honorer toutes les créations divines, et donc, comme le personnage de Charles Dickens, Tiny Tim, l’a déclaré avec des yeux brillants et un visage souriant : “Que Dieu nous bénisse tous !”

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18304 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !