Explorer l’intimité : Une conversation sur le sexe

De nos jours, nous sommes tellement concentrés sur l’extérieur que nous ne prêtons pas autant d’attention à notre bien-être physique et mental de l’intérieur.

Bien sûr, de plus en plus de gens passent du temps à la salle de sport pour construire leur corps, mais que savent-ils réellement de son fonctionnement au-delà des fonctions musculaires et squelettiques ? Plus important encore, que savent-ils de leur sexualité en relation avec leur corps, leur esprit et leur âme ?

La société a stigmatisé les discussions sur la sexualité et, bien que nous nous considérions comme libérés, la plupart des gens ont tendance à rester aveugles à la réalité de ce que signifie une sexualité saine et désinhibée.

Les gens utilisent cet argument pour se diriger vers l’abus de soi comme une idéologie de fausse rébellion ou vers des attitudes dogmatiques qui, dans leur rigidité, contraignent la sexualité au lieu de la nourrir.

Il est temps de se libérer de ces contraintes et de reconnaître l’importance du bien-être sexuel comme partie intégrante de notre vie.

“Le bien-être sexuel ne se limite pas au plaisir physique ; il englobe un large éventail de facteurs qui contribuent à notre satisfaction et à notre bonheur en général.

En faisant tomber les barrières sociétales et les stigmates qui entourent la sexualité, nous pouvons créer un espace sûr et ouvert pour les discussions, l’éducation et l’exploration de soi.

Tout comme l’exercice physique et une alimentation saine sont bénéfiques pour notre bien-être physique, le fait de prendre soin de notre bien-être sexuel a un impact positif sur notre santé mentale et émotionnelle.

S’engager dans des activités qui favorisent le bien-être sexuel, comme l’acceptation de soi, l’exploration des désirs et la promotion de l’intimité, peut renforcer la confiance en soi, réduire le stress et améliorer le bonheur en général. Le bien-être sexuel va de pair avec des relations saines.

Une communication ouverte et honnête sur les désirs, les limites et le consentement favorise la confiance, la connexion et l’intimité. En adoptant le bien-être sexuel, nous nous donnons les moyens, à nous et à nos partenaires, de donner la priorité au plaisir, à l’intimité et à l’épanouissement dans nos relations”.

Contrairement à d’autres voies spirituelles, le Tantra intègre la manière d’utiliser et de vivre notre énergie sexuelle consciemment et avec amour, et nous aide à utiliser cette énergie pour notre évolution, en plus d’améliorer notre santé, nos relations et notre vie sexuelle…

COMMENÇONS PAR LES BASES, VOULEZ-VOUS ?…

Bien que masculin et féminin, il existe une polarité chez l’homme et la femme. Les femmes ont une tendance plus yin, plus douce, mais elles ont aussi une force yang.

Les femmes sont le berceau, d’où émane l’énergie pure, tandis que les hommes sont les créateurs de la transformation par laquelle l’énergie prendra forme.

Sur le plan psychologique, certains hommes ou femmes ont tendance à se situer davantage dans l’hémisphère droit du cerveau, plus émotionnel et abstrait, ou dans l’hémisphère gauche, plus analytique.

Sur le plan hormonal, nous sommes également très différents, ce qui nous affecte physiquement et émotionnellement.

En raison de notre rejet des modèles tordus du passé, tels que le machisme et la soumission, nous sommes allés à l’autre bout du pendule.

De nombreuses femmes sont devenues extrêmement masculines, contrôlantes et avilissantes, et de nombreux hommes extrêmement féminins, manquant d’orientation pour leur force innée. Aujourd’hui, l’une des choses sur lesquelles il faut travailler est l’ÉQUILIBRE.

Par exemple, les femmes pourraient apprendre que le fait d’être leur propre personne ne signifie pas qu’elles doivent se castrer mentalement de leur féminité ou, à l’autre extrême, certaines femmes pourraient apprendre la différence entre embrasser leur sexualité et leur sexualité et abuser de leur corps, de leur esprit et de leur âme.

Les femmes peuvent apprendre à être indépendantes et puissantes en s’appuyant sur leur féminité et non en imitant les hommes.

En tant que femmes, nous pourrions passer plus de temps à guérir les blessures du passé afin de vivre avec plus de confiance dans la vie et dans les hommes, en faisant confiance à l’amour et en vivant avec un cœur ouvert, sans avoir peur de montrer nos vulnérabilités ni de cacher notre force.

Vivre avec une sexualité tantrique consciente et spirituelle aide dans ce processus.

LA FAÇON DONT ON NOUS A ENSEIGNÉ LA SEXUALITÉ EST ASSEZ NULLE. En tant que tantrique, lorsque je regarde autour de moi, je constate que nos sociétés ne nous ont pas appris grand-chose sur la sexualité.

Aujourd’hui, la seule chose qu’on nous enseigne, c’est comment mettre un préservatif ou ne pas tomber enceinte, des choses hygiéniques ou sociales. Mais rien sur l’amour ou le plaisir, où apprend-on à faire l’amour ? Nulle part.

Ils nous enseignent mille choses, mais ils ne nous enseignent pas la chose la plus importante, ce qui compte le plus pour nous, c’est-à-dire comment aimer vraiment nos partenaires, comment avoir de bonnes relations authentiques – pas de masques ou de soi-disant rôles de bonnes épouses ou de bons maris, mais des personnes qui s’unissent à partir du cœur de leur chakra du cœur – avec amour, avec liberté, avec plaisir et avec respect pour nous-mêmes – nous devons apprendre la différence entre laisser quelqu’un entrer dans le cœur psychologique de notre sanctuaire intérieur et seulement lorsque le rapport s’est développé et qu’une connexion authentique a été ressentie, nous pouvons nous ouvrir ; si nous le souhaitons, notre sanctuaire physique.

Faire l’amour est facile ; c’est une action que l’animal en nous sait très bien faire ; il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat pour cela.

Cela dit, ne m’entendez pas dire que les rapports sexuels sont mauvais ou qu’ils doivent être limités, pas du tout – j’affirme simplement qu’il est facile d’avoir des rapports sexuels basiques ou médiocres.

Faire l’amour n’est vraiment pas facile ; cela exige des compétences qui vont au-delà du simple aspect physique. Pour envisager de commencer à développer ces compétences, il faut être très ouvert à une nouvelle façon d’envisager la sexualité et les relations.

Vous devez être prêt à vous confronter à vous-même, à atteindre votre amant(e) sans même le/la toucher d’abord – c’est une compétence. Je ne parle pas d’obsession ou de désir vide ; je parle de la capacité à voir le cœur et les “secrets” contenus dans l’esprit de l’autre, sans jugement et sans même dire un seul mot sur le sujet – c’est l’attirance connectée, qui est très différente de l’attirance vide ou de l’obsession.

L’attraction connectée peut se produire rapidement si vous avez évolué pour savoir comment aimer vraiment, et vous voir tel que vous êtes – la lumière et l’obscurité.

En vous confrontant à vous-même tel que vous êtes – comme le diraient la psychologie jungienne, l’ésotérisme ou le tantra – vous êtes doué de la capacité de voir les autres et ces autres peuvent le sentir – c’est ce qui vous rend inoubliable et où commence le début de l’amour – ce n’est pas encore un acte physiologique, mais une belle danse d’esprits et d’âmes (pas des jeux de tête immatures).

Une danse d’empathie sincère pour les blessures de l’autre. Une danse de rêves, de désirs et d’amour mutuels… une connexion ! – Mais pour cela, vous devez vous ouvrir à vos propres blessures et à votre obscurité.

Ensuite, votre lumière viendra, en ouvrant votre cœur aux autres de manière authentique – peut-être de manière non conventionnelle pour certains, mais authentique. Il y a un grand vide lorsque personne ne nous enseigne rien de ce que je viens de mentionner.

Si nous ajoutons à cela le conditionnement du passé que nous avons normalement comme les peurs apprises de nos parents, l’influence des religions avec des messages répressifs sur la sexualité, les abus sexuels, et nos blessures avec les relations amoureuses du passé, tout cela crée un sac à dos qui ne nous permet pas d’être heureux et de profiter de nos vies sexuelles sans inhibitions tout en honorant le cœur de notre moi….c’est la passion tantrique poétique….c’est le commencement de la sexualité tantrique….

Rappelez-vous que l’énergie sexuelle n’est ni bonne ni mauvaise, comme toute énergie, elle est neutre.

Si vous utilisez votre énergie sexuelle sans conscience, vous vous faites du mal à vous-même et aux autres ; si vous l’utilisez consciemment, vous pouvez guérir votre vie et celle de votre ou vos partenaires.

En fin de compte, c’est toujours une question de conscience ou de ce que nous appelons MOTIVATION dans le Tantra.

Si votre motivation est de donner et de recevoir de l’amour, cela devrait être votre boussole.

Sofia Falcone


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 17690 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !