Fédération Galactique – Outil d’ascension : Respiration consciente

Toutes les choses respirent. L’univers entier respire. La Terre respire. Et vous respirez. La respiration consciente est la vigilance sans aucun effort. Soyez simplement conscient du mouvement de la respiration et restez avec lui.

Veillez à ce qu’aucune pensée n’entre dans votre esprit, à ce que rien ne vous distraie de cette simple joie d’être conscient de la force vitale qui entre et sort en vous. C’est tout ce qui compte : être pleinement conscient de chaque inspiration et expiration. Cette technique est très simple. Il semble impossible de rester concentré sur un point pendant si longtemps, mais ce n’est pas du tout impossible.

Restez simplement attentif et conscient de votre respiration, et vous verrez que de plus en plus de pensées disparaissent. Lorsque vous vous serez totalement immergé dans votre respiration, elles disparaîtront complètement, non seulement de l’esprit mais aussi de l’inconscient ; elles n’auront plus aucune racine en vous.

La première chose à faire est de se familiariser avec la respiration. Laissez-la être naturelle, ne la changez pas et n’essayez pas de la contrôler. Observez-la simplement : inspirez et expirez. Continuez à surveiller votre respiration, et vous verrez, au fil des jours, qu’un grand changement se produit dans la qualité de votre respiration.

Et si vous êtes conscient d’une seule chose pendant vingt-quatre heures sans interruption, alors vous aurez appris une nouvelle qualité de conscience, car vingt-quatre heures de conscience continue d’une chose créent en vous un nouveau centre autour duquel tout le reste commence. Vous vous êtes déjà élevé vers la 5D si vous pouvez être conscient de votre respiration ne serait-ce qu’une seule journée.

Maintenant, lorsque vous inspirez, vous avez envie d’expirer. Le souffle entrant devient sortant, il prend un tournant. Ce tournant est le moment du silence. À ce moment-là, il n’y a pas de souffle, ni d’inspiration ni d’expiration, juste un pur espace de silence. La transition de l’inspiration à l’expiration et de l’expiration à l’inspiration, cet espace entre les deux, c’est le point de silence.

Inspirez – c’est un point de retournement ; expirez – un autre point de retournement ; et entre les deux points, il y a un espace sans souffle. Et vous respirez vingt et une mille fois par jour – autant de tournants ! Et si vous prenez conscience de chaque tournant, vous aurez vingt et un mille trous de silence chaque jour. C’est une chose si formidable à avoir !

Chaque fois que vous inspirez, laissez-vous remplir d’amour ; chaque fois que vous expirez, laissez-vous remplir d’amour. Et continuez à faire cela pendant vingt et un mille respirations : inspirez avec amour et expirez avec amour. Au début, lorsque vous n’êtes pas expérimenté et que vous n’êtes pas encore un expert, il est préférable de s’en tenir à la respiration.

Devenez de plus en plus en accord avec la respiration, de sorte que bientôt toute votre attention sera centrée sur elle. Et puis soudain, un jour, il y a un saut ; vous n’êtes plus dans le corps, vous êtes devenu conscient. C’est la naissance de votre âme. Cela prendra du temps, mais le temps dépend de vous. Si vous pouvez pratiquer pendant vingt-quatre heures sans aucune distraction, alors un jour est suffisant pour vous. Si vous ne pouvez pas pratiquer pendant vingt-quatre heures, ne vous inquiétez pas, même si cela prend cinq ou dix vies, vous finirez par atteindre ce but.

La seule chose nécessaire est une seule chose : que vous n’abandonniez pas. Persistez ! Et quand je dis persister, je ne veux pas dire simplement s’asseoir pour quelques minutes en méditation chaque jour ; je veux dire ne jamais quitter la méditation où que vous soyez. Même en marchant sur la place du marché, continuez à méditer : souvenez-vous de votre respiration, restez avec la respiration où que vous soyez.

Lorsque vous mangez, mangez consciemment ; alors manger devient une méditation. Lorsque vous parlez avec quelqu’un, parlez consciemment ; alors parler devient une méditation. La première chose à faire est d’apprendre l’art simple de respirer correctement. La deuxième chose est d’apprendre à être silencieux. La troisième est d’apprendre à rester immobile. Ces trois choses vous aideront énormément.

Vous n’avez besoin d’aucune autre méthode de méditation ; ces trois choses suffisent. Apprenez à respirer correctement, car une respiration correcte harmonise toute votre vie. Elle réunit l’intérieur et l’extérieur ; elle fait de vous un tout intégré. Si votre respiration est incorrecte, vous ne serez jamais capable d’être un tout intégré ; une partie restera en désaccord avec une autre, et cela crée beaucoup de misère.

Respirez lentement et profondément. Ne le forcez pas, ne faites pas d’effort ; laissez-le se produire comme il se produit de lui-même. Lorsque vous dormez, il n’y a aucun effort à faire. Vous profitez simplement d’une profonde respiration, puis d’une autre plus profonde, sans même que vous ne fassiez quoi que ce soit.

Allongez-vous sur votre lit et observez ce qui se passe : si vous vous allongez simplement en silence et commencez à observer votre respiration, vous verrez bientôt qu’un rythme se crée – car le corps a sa propre intelligence ! Il sait exactement ce qu’il doit faire si vous le laissez tranquille. Lorsque vous pouvez sentir votre propre respiration, lorsque vous pouvez entendre votre propre respiration, lorsque vous pouvez en être conscient, alors vous n’êtes plus identifié au mental.

C’est le début de la fin de l’inconscience. L’esprit est un mécanisme qui vous aide à survivre dans le monde ; l’esprit n’est pas vous. Mais si vous vous identifiez à lui, alors cette identification crée de nombreux problèmes. Votre esprit interfère continuellement ; il ne cesse de commenter, d’évaluer et de juger. C’est un processus continu ; il ne vous laisse jamais tranquille.

Vous ne pouvez pas trouver un seul moment où le mental est silencieux et où vous êtes seul. Même dans la solitude, il est là, faisant beaucoup de bruit. Le premier problème est le suivant : le mental a de nombreuses limites, et en vous identifiant à lui, vous êtes devenu limité. Vous ne pouvez pas voir ce qui est au-delà de ses frontières ; vous ne pouvez pas voir ce qui est au-delà de ses limites.

Si vous êtes déprimé, c’est parce que votre respiration limitée a provoqué une dépression dans votre système. Libérez la pression en respirant consciemment. Mais la respiration consciente peut vous donner un aperçu de l’au-delà. La respiration consciente rendra l’esprit silencieux, et rendra l’esprit alerte mais non actif. Dans ce silence, soudain, une nouvelle dimension s’ouvre à vous – et cette nouvelle dimension est votre vraie nature.

Lorsque pour la première fois vous entrez dans ce nouveau monde, ce nouveau monde de la conscience 5D, soudain tous vos problèmes disparaissent comme s’ils n’avaient jamais existé.

Nous vous aimons tendrement.
Nous sommes ici avec vous.
Nous sommes votre famille de lumière.

A’HO
Aurora Ray
Ambassadeur de la Fédération Galactique


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR