Fenêtre sur le nouveau monde : une communication unilatérale

Salutations, mes chers enfants bien-aimés ! Pour faire suite à mon message précédent, nous parlerons aujourd’hui d’un autre type de communication – virtuelle – que nous examinerons également du point de vue de l’énergie.

Contrairement à la communication réelle entre les personnes, la communication virtuelle implique l’interaction d’un individu avec des appareils électroniques dans lesquels il puise les informations dont il a besoin.

À titre d’exemple, nous nous référerons à nouveau au processus d’éducation afin de retracer la manière dont ce type de communication influence les écoliers et les étudiants.

Le problème est devenu particulièrement aigu pendant la « pandémie » imposée aux gens, lorsque tout le monde a dû rester à la maison et que, pendant longtemps, leurs « interlocuteurs » sont devenus des ordinateurs et d’autres appareils électroniques.

Comme vous pouvez probablement le deviner, il ne peut y avoir d’échange d’énergie entre un être humain et une machine sans âme, mais il y a cependant des nuances et des particularités ici aussi. Nous vous avons déjà dit que chaque objet fabriqué à la main contient une partie de l’énergie humaine.

Ainsi, un individu qui ressent les énergies avec acuité peut ressentir les vibrations de tel ou tel objet inanimé – qu’il s’agisse d’une œuvre d’art ou d’un objet ménager courant.

Les appareils électroniques ne font pas non plus exception, mais dans ce cas, la façon dont ils sont traités par la personne qui les utilise est beaucoup plus importante. Et ce qui est étonnant, c’est qu’ils peuvent renvoyer leurs sentiments, que ce soit de manière positive ou négative.

Par exemple, si quelqu’un se sent hostile ou ennuyé par son ordinateur, celui-ci se met soudain à lui causer des ennuis sans raison valable. En revanche, si une personne l’aime et aime travailler avec lui, son ordinateur peut lui rendre de longs services, fiables et fidèles.

C’est exactement de cette manière que l’interaction énergétique se produit entre un être humain et une « machine » apparemment sans âme.

Quant aux informations qu’un élève puise dans le monde virtuel sans fond de l’internet, il n’a aucune possibilité de contester avec les auteurs qui présentent ces informations, de leur poser une question ou de mettre en doute quelque chose.

Il ne lui reste plus qu’à tout prendre pour argent comptant, ce qui appauvrit incroyablement son monde intérieur et le prive de l’expérience de la communication réelle.

Et même si l’on ressent inconsciemment le profil énergétique de telle ou telle information ou de son auteur, on ne peut pas l’influencer – il suffit d’arrêter de lire les articles de cet auteur et d’en trouver un autre plus proche en termes de vibrations.

D’ailleurs, beaucoup le font par intuition, mais à un âge plus mûr. Quant aux écoliers et aux étudiants, ils doivent lire les auteurs qui leur sont assignés par leur programme d’études, et il est impossible de les contredire avec la meilleure volonté du monde.

En fait, une telle méthode d’enseignement n’est pas aussi inoffensive qu’il n’y paraît à première vue. Non seulement elle prive les élèves d’une approche créative et d’une capacité à analyser et à fonder leur opinion, mais elle les conduit aussi à devenir progressivement apathiques et indifférents à tout.

Et ce, parce qu’ils sont conscients que rien ne dépend d’eux personnellement. C’est exactement ce qu’est la psychologie esclavagiste, celle qui est encouragée par les mondialistes au moyen d’un tel système d’éducation.

Dans la conscience humaine s’enracinent profondément les schémas psychologiques dont ils ont besoin : Je ne peux rien changer, je dois faire ce qu’on me dit de faire, les autres savent mieux que moi. Il en résulte une génération de personnes obéissantes, faibles et passives, faciles à contrôler.

Et si la population de la Terre se renouvelle si lentement, c’est surtout parce que les gens ont oublié comment penser de manière indépendante et ont perdu confiance en eux. L’une des raisons en est l’éducation défigurée et réduite depuis plusieurs générations. Nous nous arrêterons ici pour aujourd’hui.

En vous aimant infiniment, le Père absolu vous a parlé.

Marta

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18757 Articles
L'amour comme but ultime !