Il n’y a pas eu de Big Bang

La science matérialiste émet des hypothèses sur la façon dont l’univers a été créé. Actuellement, la théorie du Big Bang est la manière la plus populaire d’imaginer comment un univers plein de vie a pu émerger du néant.

Les nouvelles découvertes scientifiques sont beaucoup plus faciles à faire lorsque l’on inclut la conscience dans le tableau, en particulier la conscience omniprésente du Créateur de l’univers.

La question que je pose le plus souvent lorsque je réfléchis à de tels sujets est la suivante : “Comment le Créateur est-il parvenu à faire cela ?”

Il y a de nombreuses années, j’ai réduit ce que l’on pourrait appeler la loi de la création à ses principes fondamentaux les plus simples. Elle stipule que la création se produit lorsque la pensée et le sentiment divins sont mis en mouvement de manière complémentaire.

Certaines personnes pourraient choisir des termes plus poétiques, comme intention au lieu de pensée et amour au lieu de sentiment, mais les termes les plus simples sont plus globaux. Par exemple, les versions physiques denses de la pensée et du sentiment divins sont l’électricité et le magnétisme.

Comme leurs énergies mères, elles sont de nature très différente l’une de l’autre. Elles fonctionnent même selon des axes différents – perpendiculaires à quatre-vingt-dix degrés, et non parallèles l’une à l’autre.

Si vous mettez en mouvement les énergies de l’électricité et du magnétisme à la bonne fréquence, vous produisez de la lumière visible.

Lorsque la curiosité a poussé l’Être Infini à quitter son état éternel de perfection placide pour se lancer dans l’exploration des possibilités par le mouvement, la Loi de la Création a été la méthode nécessaire à cette aventure.

La séparation de la conscience divine en deux éléments différents, la pensée et le sentiment ou le yang et le yin, puis leur mise en mouvement, ont rendu possible une variété infinie d’expériences.

Avant le début

Bien avant la naissance de l’univers, l’aspect créateur de l’être infini a commencé ses explorations en voulant simplement se voir et s’expérimenter de différents points de vue. Il s’est d’abord divisé en deux parties. Cela a permis à la partie A de sentir et d’observer la partie B d’un point de vue différent.

Ensuite, le concept d’espace est né afin que d’autres parties puissent être créées dans l’enveloppe de l’espace et qu’elles puissent toutes voir les autres parties à partir de leur emplacement.

Les couches de densité de l’existence

De notre point de vue actuel, nous vivons dans un univers contenant neuf couches de densité majeures, ou domaines d’existence, chacune plus comprimée que celle qui la précède.

La couche la moins dense (et la plus expansive) est la neuvième densité (9D), qui abrite des champs de conscience de la taille d’une galaxie.

L’invention du temps

Une fois que l’idée des galaxies a pris forme, il a fallu y ajouter la notion de temps. Les galaxies pouvaient alors voyager à l’intérieur de l’enveloppe de l’espace dans des cycles de temps.

Même si tout dans la Création fait fondamentalement partie du Grand Ici et Maintenant, les inventions de l’espace et du temps rendent possible une variété infinie.

En fin de compte, chaque instant du temps n’est qu’une autre expression de l’unique grand Maintenant, mais on le fait paraître différent en donnant à chaque instant sa propre signature de fréquence, ce qui fait que chaque moment semble différent du précédent.

Gardez à l’esprit que les signatures de fréquence sont plus que de simples fréquences différentes. Elles ont des composantes de pensée et de sentiment différentes, ainsi que des mouvements, de sorte qu’elles ont une variété presque infinie de signatures possibles pour se différencier des autres.

Création par compression

Comme je l’explique en détail dans mon livre Métaphysique spirituelle : Réponses aux grands mystères de la vie, les densités cosmiques supérieures abritent la conscience centrale des galaxies (9D), des systèmes solaires (8D) et des planètes (7D).

Les trois densités suivantes ont été créées en comprimant encore davantage la conscience divine.

La sixième densité (6D) abrite les anges et les archanges. Dans leurs pleins aspects, les archanges sont des esprits globaux dont les énormes champs de conscience entourent le monde.

La création de la sixième densité a ouvert la porte à une plus grande compression, créant des royaumes qui soutiendraient l’expérience humaine. La cinquième densité (5D) abrite la conscience de l’âme humaine et est un royaume non physique de lumière spirituelle et d’énergies sonores.

Traditionnellement, la 5D est désignée comme les domaines mentaux supérieurs. La quatrième densité (4D) abrite les esprits dans l’au-delà et soutient également les humains physiques.

L’univers, de notre point de vue, est le royaume physique de base de troisième densité (3D) que nous appelons actuellement notre maison. Il a été créé, comme tous les domaines qui lui sont supérieurs, par la compression de l’esprit divin.

Il n’y a pas eu de Big Bang soudain en 3D, créant l’univers tel que nous le connaissons. Le mouvement des étoiles a été créé par l’intention divine dans des densités supérieures bien avant que le royaume de la densité physique n’existe.

Notre monde physique a été créé dans une densité non physique puis, dans un silence sacré, il a été comprimé jusqu’à l’existence.

Aucun Big Bang n’est nécessaire.

Owen Waters

A propos de Giuseppe 18512 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !