Jeshua ∞ Vous êtes les sages-femmes du nouveau

Chers amis, je suis Jeshua, je vous salue tous comme des êtres chers, comme des âmes sœurs et comme des enseignants…

Je ne vous parle plus en tant qu’étudiants, je vous parle dans votre maturité, votre force intérieure. Celle-ci est présente en chacun de vous et est prête à s’épanouir, à s’exprimer dans cette réalité terrestre qui a grand besoin d’une nouvelle inspiration et d’une direction venant du cœur.

Je me tourne vers vous, car votre âme est éveillée. Vous êtes tous connectés au flux de votre âme, même si je sais que cette connexion est parfois obscurcie par de vieilles peurs, par la confusion et les illusions qui sont si nombreuses sur Terre.

Je vous parle à nouveau de votre force, de l’enseignant en herbe qui vit en vous. Le temps est maintenant venu, ici sur Terre, de manifester l’énergie de cet enseignant et de permettre à votre voix d’être entendue.

C’est le moment, même si une petite partie de vous pense que le moment n’est jamais assez mûr, qu’il y a toujours beaucoup à faire dans le domaine de l’auto-guérison et du dépassement des vieilles peurs – et dans une certaine mesure, vous avez raison.

Bien sûr, il est extrêmement important que vous gardiez un œil sur la partie de vous qui est encore dans l’ombre, celle qui a encore peur d’apparaître dans la lumière et qui ne peut pas encore être embrassée par votre lumière et votre amour.

Dans chaque être humain, il y a de vieilles parties, des parties d’enfant, qui ont été négligées. Il y a des peurs et des pensées négatives qui vous affectent souvent sans que vous sachiez pourquoi. Mais il y a aussi quelque chose de mature en vous qui est éveillé, et c’est la voix de votre âme.

Si je vous dis cela, c’est parce que je pense que vous restez souvent dans l’ombre de votre propre grandeur. Je tiens à souligner que vous pouvez être fiers de ce que vous avez déjà accompli intérieurement.

En tant qu’âme, vous n’êtes certainement pas ici pour la première fois, et au cours de toutes ces vies, vous avez acquis de l’expérience et de la sagesse.

Mais c’est dans cette vie que tous ces différents aspects de vous-même culminent en une expérience concentrée, comme dans une plante en fleur dont le bourgeon est prêt à éclater.

Les anciennes couches de compréhension, de sagesse et d’expérience veulent maintenant se manifester, et juste à ce moment de l’histoire, car il s’agit d’une période de transition ici sur Terre.

L’humanité fait lentement, mais sûrement, la transition vers une conscience basée sur le cœur. C’est un grand événement sur Terre, une nouvelle naissance au niveau collectif, et vous faites partie de cette transition. Vous êtes des précurseurs, des leaders dans le domaine de la nouvelle conscience.

Cependant, dans tous les processus de croissance, une dynamique est à l’œuvre, qui ne se déroule pas en ligne droite. Il y a des pics et des vallées, des vagues qui vont et viennent dans le processus de cette nouvelle naissance.

Vos âmes ont été appelées à soutenir ce processus et à se déplacer sur les vagues de changement qui font partie de la naissance de cette nouvelle réalité, et ce processus ne sera pas toujours facile pour vous.

Vous pouvez être certains que les anciens intérêts qui veulent conserver leur pouvoir, qui s’accrochent à leur position par peur de la nouveauté, ne lâcheront pas prise facilement.

Mais il n’est pas de votre devoir de lutter contre eux ; votre tâche consiste simplement à suivre le rythme de votre propre âme, de votre propre inspiration, de vos propres idées uniques que vous apportez ici. Et pour cela, il y a suffisamment d’opportunités dans vos vies.

Vos âmes voulaient que ce processus se produise et ont créé les conditions dans lesquelles il est enfin possible. Je pourrais décrire le résultat comme étant pleinement ce que vous êtes dans votre cœur, dans votre âme, c’est pourquoi il est si important pour vous de répondre à l’appel de votre âme.

Le moment est venu pour vous de le faire et cela répond également au plan de votre âme.

Vous êtes les sages-femmes de la nouveauté. Lors de la naissance d’un enfant, la sage-femme est extrêmement importante. Elle fait la différence entre un accouchement potentiellement traumatisant, entouré de douleur et d’effroi, et un accouchement en douceur, relativement facile.

Je dis relativement facile parce que chaque nouvelle naissance a des conséquences imprévues. Vous le voyez tout autour de vous. Il y a beaucoup de confusion sur la Terre ; il y a de la douleur et de la souffrance, de la terreur et du désespoir.

Mais vous devez vous concentrer sur votre propre pièce du puzzle que vous êtes venu apporter au tableau d’ensemble. C’est votre tâche, votre mission, et pour pouvoir l’accomplir, vous devez oser croire en vous.

Alors, quand je vous dis que vous êtes un enseignant, un guide, sentez dans votre cœur si vous pouvez entendre la vérité de ce que je dis. Essayez de comprendre et d’accepter cette vérité en vous. Ressentez ce que ces mots signifient pour vous : “Je suis un enseignant, je suis un guide”.

Certains d’entre vous ressentiront de l’incertitude face à ces mots, un sentiment de : “Je ne suis pas prêt, je ne peux pas le faire, je ne sais pas” ou “Je ne suis pas le bienvenu sur Terre”. De vieilles peurs peuvent surgir, liées au fait d’être rejeté, puni ou même tué pour avoir répandu votre lumière.

Pourtant, je vous demande de vous accrocher à ces mots, à cette pensée : “Je suis un enseignant”, afin que vous puissiez sentir et expérimenter qu’il y a une place pour vous.

Sentez que la réalité de la Terre vous dit “oui”. Lorsque je vous demande d’embrasser cette tâche d’enseignement, voyez-la devant vous sous la forme d’une énergie, d’une couleur, d’une vibration, d’un sentiment ou d’un symbole.

Laissez quelque chose de tangible apparaître devant vous et permettez-lui de circuler dans votre aura. Sentez ce que vous êtes venu apporter ici, quelle est votre propre force qui peut aider à renouveler le monde.

Vous êtes en sécurité sur la Terre telle qu’elle est, alors ne vous cachez plus. Et lorsque de vieilles peurs surgissent dans votre vie, l’incertitude ou la confusion, regardez-les avec l’œil d’un enseignant : un enseignant au cœur plein de compassion.

Ayez de la compréhension pour vous-même, c’est le moyen le plus rapide de dissiper les ombres. Ce n’est pas en les repoussant ou en les niant, ni en y travaillant, dans le sens où vous vous en débarrasserez par une méthode magique, mais en regardant vraiment avec amour les ombres en vous.

Bien sûr, vous avez des peurs, des doutes et des incertitudes. Vous êtes un être humain comme les autres. Mais si les peurs peuvent être présentes, si votre cœur est si compréhensif que ces zones d’ombre peuvent être présentes, alors vous êtes un être humain éclairé.

Et un être humain éclairé n’est pas un être humain parfait ; il n’attend pas la perfection en lui-même. Un être humain éclairé se sourit à lui-même, voit ses propres bizarreries et les accepte.

Un être humain éclairé ne s’attend pas à être au-dessus des autres ; il sait qu’il est aussi humain que n’importe qui d’autre et il accepte d’être humain. Et c’est à la lumière de l’acceptation que tout apparaît différemment. C’est alors qu’apparaissent le bonheur, la gaieté et la légèreté.

En outre, vous ne condamnez pas si rapidement les autres. À partir de cet espace humain profond – que vous créez à partir de vous-même, vers vous-même – le contact que vous avez avec ce monde et avec les autres personnes devient très différent.

Vous n’avez plus besoin de chercher le changement et l’amélioration. Vous laissez les autres être, de la même manière que vous vous laissez être. Vous voyez qu’il y a de l’imperfection en chacun, de la cassure en chacun, et pourtant tant de choses bonnes et précieuses.

Chaque personne porte dans son cœur une pièce de puzzle unique, quelque chose qui contribue à l’ensemble, quelque chose qui lui est propre. C’est l’étincelle, la lumière de l’étoile, l’étincelle divine dans chaque être humain.

Vous êtes ici sur Terre pour permettre à cette étincelle en vous d’apparaître au grand jour, et avec cette étincelle, de toucher et d’activer l’étincelle dans d’autres personnes.

C’est le pouvoir que vous recherchez. Entrer dans votre force signifie que vous permettez à votre pouvoir unique – le pouvoir qui vient directement de votre âme – de s’écouler si profondément à travers vous qu’il touche la Terre.

La puissance de votre être tout entier s’écoule vers la Terre. Et c’est à partir de cet enracinement que vous dites “oui” à la vie, aux gens qui vous entourent et, ce qui est le plus difficile, que vous dites “oui” à vous-même et à tout ce qui vit en vous.

Entrer dans sa force, c’est devenir un être humain d’un seul tenant, d’un seul bloc. “Oui, c’est ce que je suis, avec toutes mes contradictions, mes petitesses d’esprit, mes capacités et mes talents développés au cours de nombreuses vies : l’unique “or” qui est en moi.

Vous n’avez plus à avoir honte de vous, ce que chacun d’entre vous a appris à ressentir : appris par les traditions de l’éducation, et certainement par les traditions religieuses dans lesquelles les reproches à l’égard de soi-même étaient d’une importance capitale.

C’est surtout à vous que je m’adresse, vous qui êtes maintenant attirés par la spiritualité, et qui avez été dans des vies antérieures, et qui êtes encore affectés par ces traditions négatives d’auto-reproche.

On vous a appris à considérer votre moi naturel comme un péché, et ce moi naturel était quelque chose dont vous deviez vous débarrasser le plus rapidement possible.

Embrassez votre spiritualité terrestre, qui est remplie d’amour pour l’être humain, qui célèbre la vie sur Terre, avec ses hauts et ses bas, avec toutes ses contradictions et avec la dualité qui existe ici.

Je vous invite donc maintenant à descendre délibérément avec votre attention dans votre abdomen, et à y être présent en prenant conscience de votre respiration qui entre et sort de votre abdomen. Je vous demande : acceptez-vous la lumière du Christ dans votre abdomen ?

Est-elle autorisée à se déplacer à travers vous ? A-t-elle le droit d’être là ? Lorsque je parle de la lumière du Christ, de l’énergie du Christ, vous reconnaissez que vous êtes aussi cela.

Nous ne faisons qu’un dans cette énergie – un seul champ d’amour. Et je vous demande si vous voulez prendre votre place dans ce champ. Vous n’avez qu’à dire “oui”, si c’est ce que vous ressentez.

Lorsque vous commencez à entrer en résonance avec ce champ, les choses sont attirées vers vous dans votre vie quotidienne ; vous n’avez pas besoin de vous efforcer de les obtenir délibérément.

Il y a une résonance naturelle si vous dites “oui” à vous-même et à votre propre pouvoir, qui est un pouvoir doux qui n’insiste pas, ne pousse pas et ne veut pas changer les choses par la force.

Il est autorisé à s’écouler en douceur et, dans un certain sens, il doit s’écouler en douceur et avec souplesse, sinon il ne s’écoulera pas du tout : c’est l’aspect féminin de la nouvelle conscience, de la nouvelle énergie.

Vous avancez dans ce flux, et pas tellement en essayant de penser et en voulant changer les choses ; vous sentez simplement où votre âme veut vous emmener.

Dans votre vie quotidienne, vous alignez vos choix sur vos sentiments. Et pour cela, vous avez besoin de l’énergie masculine. L’énergie masculine élimine les résistances, fait des choix, dit “oui” ou “non” à ce que vous rencontrez dans la vie.

Votre énergie féminine s’accorde à votre âme, à l’inspiration profonde qui vient de l’intérieur, tandis que votre énergie masculine est là pour vous soutenir et vous protéger. Elle veille à ce que vous ne soyez pas distrait ou tenté par des voix extérieures.

Je vous demande donc de faire l’expérience de l’énergie féminine en vous comme une énergie qui se trouve à la fois dans votre cœur et dans votre abdomen. Peut-être connaissez-vous le symbole du chiffre huit couché sur le côté, le lemniscate, où l’énergie circule toujours ensemble à travers les deux cercles.

Imaginez que votre cœur et votre abdomen sont en relation l’un avec l’autre : l’énergie féminine circule de votre cœur à votre abdomen et vice-versa.

Sentez qu’il y a en vous une connaissance profonde, une connaissance à la fois céleste et terrestre. Lorsque la partie terrestre remonte de l’abdomen vers le cœur, elle acquiert de nouvelles inspirations, de nouvelles idées et de nouveaux projets : de vastes perspectives peuvent naître.

Et lorsque la puissance du cœur descend dans l’abdomen, vous pouvez sentir ce qui est pertinent pour le moment présent : ce qui peut être fait maintenant, ce qui est fondé, réaliste et sage. L’abdomen est le siège principal de l’ancrage dans le moment présent.

Cette voix intégrée, issue de la fusion du cœur et de l’abdomen, ne peut être ressentie que dans le silence, lorsque vous êtes en intimité avec vous-même, sans les voix de l’extérieur.

Entrez dans cet espace silencieux à l’intérieur de vous. Vous avez besoin de cet espace, de ce silence, sinon vous ne vivrez pas de votre âme.

Imaginez ensuite que votre énergie masculine vient de l’arrière pour vous entourer, pour entourer ce huit. Elle forme un bouclier à la manière d’un chevalier qui vous permet de recevoir des informations claires et précises en provenance de votre cœur et de votre abdomen.

L’énergie masculine agit comme un tampon entre vous et le monde extérieur. Un tampon qui filtre en sentant avec précision ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas ; ce qui nourrit votre voix intérieure et vous aide à arriver dans votre espace intérieur et ce qui ne le fait pas.

L’énergie masculine fait preuve de discernement et de sagesse – elle connaît le monde. L’énergie masculine a de l’expérience et n’est pas naïve face à la situation de ce monde.

Il sait comment protéger la femme intérieure et peut parfois être très clair lorsqu’il s’agit de garder ses distances, de partir ou de dire “non”. Et l’énergie masculine fait tout en l’honneur de l’énergie féminine. C’est ce sanctuaire qu’il garde.

Prenez le temps de ressentir très clairement la présence du chevalier mâle dans votre champ d’énergie. Ou si vous ne le sentez pas clairement, invitez-le à se révéler. Il fait partie de vous et n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur.

La partie masculine vous appartient, tout comme la partie féminine. Je vous demande de prendre ces deux énergies très au sérieux. Elles ont chacune leur place et leur fonction, et elles ne peuvent pas avancer l’une sans l’autre.

Je vous salue tous. Nous sommes connectés dans un champ et vous pouvez toujours compter sur cette connexion. Vous n’êtes pas seuls.

Je vous remercie de tout cœur.

Pamela Kribbe


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18337 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !