Jeshua : Il n’y a pas de retour en arrière

L’apparent chaos, la souffrance et la confusion qui règnent actuellement dans le monde sont très troublants ! Par conséquent, rappelez-vous que chaque personne incarnée maintenant est sous forme humaine par choix afin de participer au processus d’éveil collectif, assurant ainsi son propre éveil tout en aidant grandement les autres à s’éveiller également.

Il n’y a PERSONNE qui ne participe pas à ce processus ! C’est probablement très difficile à accepter pour beaucoup d’entre vous, alors je vous rappelle que chacun – il n’y a AUCUNE exception – est précisément là où il doit être alors qu’il assiste magnifiquement à ce plan divin, le plan qui a été établi au moment exact où le choix collectif de faire l’expérience de la séparation de la Source a été mis en œuvre.

Il n’y a pas d’accident, pas d’événements involontaires, tout ce qui se produit dans vos vies humaines a un but, même s’il n’est pas compris ou accepté.

Vous avez tous choisi de vous incarner maintenant, sachant que lorsque vous ” arriverez “, le souvenir de votre but divinement guidé vous sera caché afin de vous permettre de vivre pleinement et d’apprendre des chemins de vie sur lesquels, apparemment au hasard, vous vous êtes retrouvés.

Vous êtes tous divinement aimés à chaque instant de votre existence éternelle ininterrompue, et pendant que vous vivez vos vies humaines dans la forme, votre intuition vous guide merveilleusement le long des chemins que vous avez choisis.

Cependant, lorsque des doutes intenses surgissent en vous – comme c’est parfois le cas – lorsque votre intuition vous semble vous égarer, votre équipe de soutien céleste vous incite doucement à vous faire confiance.

Se faire confiance est essentiel car vous êtes des êtres divins et êtes, par conséquent, totalement dignes de confiance – Dieu vous fait toujours confiance.

Les doutes sur soi sont des tentatives égoïques de vous distraire de votre guidance intuitive, qui est toujours valide, en vous présentant des scénarios “et si” générateurs d’anxiété.

Examinez attentivement toutes les pensées qui vous sont présentées afin de vous aider à faire la différence entre les faussetés égoïques et votre intuition. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir prendre une décision, demandez de la clarté, et vos guides vous répondront.

Ils sont toujours avec vous, et vous offriront des conseils et une énergie de soutien réconfortante chaque fois que vous ferez appel à eux – tous ceux qui font appel à leurs guides sont exaucés – instantanément !

Se faire confiance, c’est être soi-même, et vous ne pourrez jamais être, ni vouloir être, quelqu’un d’autre ! Les autres peuvent offrir leurs opinions, que vous pouvez trouver utiles ou non, mais c’est toujours à vous de faire vos propres choix de vie et de prendre vos propres décisions.

Vous seul pouvez savoir ce qui est bon pour vous. Bien sûr, tout au long de votre vie, des choix se présentent et des décisions doivent être prises, et lorsque vous regardez en arrière, il se peut que vous regrettiez certaines décisions que vous avez prises.

Rappelez-vous, lorsque vous vous rappelez les événements de votre vie, que vos vies dans la forme sont irréelles et que ce que vous considérez comme des erreurs que vous avez faites étaient, à ce moment-là, les meilleurs choix que vous auriez pu faire.

Abandonnez tout jugement de soi, car il vous détourne de la vie, et vous vous inquiétez de la possibilité d’offenser quelqu’un, même Dieu. Les gens se sentent offensés – Dieu ne l’est pas – mais être offensé, c’est accepter le jugement d’autrui à votre égard, et pourquoi feriez-vous cela ?

Personne, à l’exception de Dieu, ne vous connaît comme vous vous connaissez vous-même.

Vous avez choisi d’expérimenter votre vie humaine et d’apprendre les leçons que vous avez été divinement guidé à placer sur votre chemin. En tant qu’humains, vous ne pouvez éviter de faire des erreurs, cela fait partie de l’expérience d’apprentissage.

Accueillez donc les erreurs, elles vous démontrent quelque chose dont vous n’étiez pas conscient. S’éveiller, c’est devenir pleinement conscient.

Vous êtes tous conscients d’être conscients, mais le simple fait d’être conscient, la conscience expérimentée en tant que votre moi dans la forme, n’est souvent pas suffisant, et donc vous pouvez être tout à fait inconscient, et inconscient que vous êtes inconscient.

Cependant, vous êtes tous très doués pour remarquer quand quelqu’un d’autre n’est pas conscient ! Ainsi, votre propre conscience est souvent coupée par votre ego qui vous distrait – j’ai besoin d’un café, de mettre de l’essence dans la voiture, d’appeler mon patron, de finir mon travail et de rentrer chez moi – et il est extrêmement habile à le faire.

Ne vous jugez pas négativement pour les erreurs que vous réalisez avoir commises. Si elles ont pu ou ont eu un effet négatif sur quelqu’un d’autre, essayez de corriger la situation, mais ne vous auto-culpabilisez pas, car cela vous tire vers le bas énergétiquement, et tout à fait inutilement.

Nombreux sont ceux qui ont été formés durant leur enfance, leur adolescence et leur jeunesse à croire que faire une erreur est désastreux. C’est rarement, voire jamais, le cas. Elle peut causer des désagréments, mais elle peut aussi vous montrer une nouvelle façon d’aborder un problème.

En outre, une fois que vous pouvez cesser de blâmer automatiquement – vous-même ou les autres – le stress et le bouleversement émotionnel que les erreurs ont tendance à générer diminuent énormément, ce qui vous permet de vous concentrer plus clairement à mesure que votre anxiété à l’égard des erreurs diminue.

Vous êtes tous, chaque humain sans exception, les enfants bien-aimés de Dieu. Il n’y a rien qu’aucun d’entre vous puisse faire qui changera votre relation avec Lui.

Oubliez le jugement divin et la damnation éternelle, ce sont des idées ou des concepts totalement invalides que l’humanité a inventés pour tenter d’apaiser la culpabilité ressentie pour avoir tenté de se séparer de Dieu.

Le seul souhait de Dieu pour vous est que vous soyez heureux et que vous retourniez à la Maison. Bien sûr, vous n’êtes jamais partis ! Mais, sous la forme d’humains, il semble que vous soyez effectivement très éloignés de Dieu.

C’est un peu comme les enfants qui cachent leur visage derrière leurs mains et croient qu’ils ne peuvent pas voir ou être vus.

Se sentant si séparés, si peu aimés, beaucoup cherchent l’amour des autres, sont en compétition avec les autres pour l’amour, et se retrouvent fréquemment en conflit.

Cela se produit depuis le moment de la séparation apparente – mais il y a un micro-moment – et au cours des éons du temps, de nombreuses guerres ont été menées au nom de Dieu ! Quelle idée insensée de se battre pour Dieu et de tenter de punir ceux qui sont considérés comme ses ennemis.

Il n’a PAS d’ennemis ; il aime tous ses enfants, quelles que soient les bêtises qu’ils ont pu commettre. Rappelez-vous, la vie dans sa forme est illusoire, et les conflits, la douleur et la souffrance permanents sont irréels.

Rien qui ne soit pas en alignement complet avec l’Amour ne s’est jamais produit, ou ne pourrait jamais se produire. Vous êtes toujours, et éternellement, en paix et dans la joie en la Présence de Mère/Père/Dieu, votre Maison éternelle dont vous ne vous êtes jamais éloignés parce qu’il n’y a nulle part ailleurs !

Néanmoins, en tant qu’humains dans des corps apparemment très réels, cette Vérité divine est extrêmement difficile à accepter pour vous.

En ce moment même, l’humanité s’éveille enfin du rêve de séparation et d’abandon qui dure depuis des éons.

Vous avez collectivement choisi d’expérimenter cet état irréel, et parce que vous avez le libre arbitre, qui vous a été donné au moment de votre création comme tous les autres dons de Dieu, jusqu’à ce que vous choisissiez collectivement de vous réveiller de cet état, la séparation de la Source a été votre expérience.

Les premières étapes de votre réveil ont été de prendre conscience que ce que vous viviez était irréel. Au cours des dernières centaines d’années, ces étapes ont été franchies, et maintenant votre conscience collective est dans les dernières minutes de votre réveil du rêve.

Il n’y a pas de retour en arrière possible, vous vous réveillez, votre conscience de votre Unité avec Dieu ne peut plus être niée ou ignorée.

Il y a des signes de cela partout dans le monde, alors que de plus en plus d’entre vous viennent à réaliser que votre ego collectif vous a trompé en vous faisant croire que la folie que vous voyez autour de vous est réelle. Rien ne pourrait être plus éloigné de la Vérité.

Alors que vous passez chaque jour du temps au plus profond de vous-mêmes, dans vos propres sanctuaires intérieurs sacrés, en ne faisant qu’Un avec Mère/Père/Dieu, permettez à l’Amour qu’Elle est de vous envelopper complètement.

Vous ressentirez Son Amour et en le ressentant, vous Lui répondrez de la même manière.

Vous êtes en permanence dans une relation d’unité incassable avec Elle, et la seule raison pour laquelle vous avez passé la plupart de votre temps à ignorer cette Vérité divine – à ressentir réellement l’Amour qui est Dieu – est que vous avez cru en la réalité de l’irréel… la séparation, la solitude, l’abandon.

Et cette croyance, inventée par l’ego, est celle que vous avez le plus répugné à abandonner, à cesser de vous accrocher, même si elle vous a causé une douleur si intense. Comme le dit l’un de vos dictons courants et désobligeants : “Préférez-vous avoir raison ou être heureux ?”.

Finalement, vous avez choisi le bonheur, et votre réveil est presque arrivé.

Préparez-vous à être émerveillés au-delà de l’émerveillement alors que vous enlevez le sommeil de vos yeux, et que vous vous retrouvez pleinement éveillés et engagés dans les plus magnifiques réjouissances pour célébrer votre réveil tant attendu, votre retour à la Maison dans l’Unité.

Votre frère aimant, Jésus.

John Smallman

A propos de Giuseppe 19283 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !