Journaliste français de retour d’Ukraine : Les Américains sont « responsables » de la guerre

Un journaliste français qui est rentré d’Ukraine après avoir accompagné des combattants volontaires a déclaré au diffuseur CNews que les Américains sont directement « en charge » de la guerre sur le terrain.

Cette affirmation a été faite par le correspondant international senior du Figaro, Georges Malbrunot. Malbrunot a déclaré qu’il avait accompagné des combattants volontaires français, dont deux avaient déjà combattu contre ISIS.

« J’ai eu la surprise, et eux aussi, de découvrir que pour pouvoir entrer dans l’armée ukrainienne, eh bien ce sont les Américains qui commandent », a déclaré Malbrunot.

Ajoutant que lui et les volontaires « ont failli être arrêtés » par les Américains, qui affirmaient être les responsables, le journaliste a ensuite révélé qu’ils ont été contraints de signer un contrat « jusqu’à la fin de la guerre. »

« Et qui est responsable ? Ce sont les Américains, je l’ai vu de mes propres yeux », a déclaré Malbrunot, ajoutant : « Je pensais être avec les brigades internationales, et je me suis retrouvé face au Pentagone. »

M. Malbrunot a également mentionné que l’Amérique fournissait à l’Ukraine des drones suicide à cran d’arrêt, ce qu’a souligné le secrétaire à la défense Lloyd Austin dans un tweet révélant que des soldats ukrainiens étaient formés à l’utilisation de ces appareils à Biloxi, dans le Mississippi.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s’adresse à des soldats ukrainiens qui s’entraînent au maniement de drones à cran d’arrêt à Biloxi, dans le Mississippi, avant de retourner aujourd’hui défendre leur pays.

Citant une source du renseignement français, Malbrunot a également tweeté que des unités SAS britanniques « sont présentes en Ukraine depuis le début de la guerre, tout comme les Deltas américains.« 

La Russie est apparemment bien au courant de la « guerre secrète » menée en Ukraine par les commandos étrangers qui se trouvent dans la région depuis février.

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont tous deux affirmé publiquement qu’il n’y aurait pas de « bottes sur le terrain » en Ukraine, mais il semble qu’il y ait une présence militaire américano-britannique depuis le début de la guerre.

« Les sondages ont montré qu’à l’approche de la guerre, l’écrasante majorité des Américains souhaitaient que notre gouvernement reste en dehors de celle-ci, mais nos dirigeants savent ce qu’il en est et sont plus qu’heureux de risquer une troisième guerre mondiale pour défendre le régime fantoche de l’Ukraine », écrit Chris Menahan.

Reférence : Summit.news


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.