L’apocalypse des restaurants en 2024 est un très mauvais signe

Les Américains adorent manger au restaurant. Mais récemment, beaucoup ont signalé que même la restauration rapide coûtait trop cher en raison de l’inflation et de l’augmentation des salaires.

Des centaines de chaînes de restaurants populaires ont fermé leurs portes cette année, ce qui est inquiétant. On pourrait parler d’apocalypse de la restauration.

Lorsqu’un repas pour une personne chez McDonald’s coûte près de 20 dollars, la plupart des gens préfèrent ajouter cet argent à leur facture d’épicerie qui ne cesse de grimper. Les gens choisissent de ne plus manger au restaurant, ce qui est un très mauvais signe pour l’économie, à plus d’un titre.

Les travailleurs sont touchés, les franchisés sont touchés, les propriétaires des restaurants sont touchés, et puis il y a toutes les autres factures qui ne sont pas payées à cause de ces personnes qui ont perdu leur revenu.

Quels sont les restaurants qui ferment ?

Vous avez peut-être entendu dire récemment que Red Lobster avait fermé des dizaines d’établissements et que d’autres étaient sur le point de le faire.

Mais ce n’est pas le seul établissement à fermer ses portes. L’enseigne a déposé son bilan et beaucoup accusent sa promotion malheureuse sur les crevettes sans fin d’avoir été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase du homard.

Quinze établissements Pizza Hut de l’Indiana ont fermé leurs portes cette nuit en raison d’un différend financier avec l’un de ses principaux franchisés. Et il pourrait y en avoir beaucoup d’autres à l’avenir.

Le litige porte sur des millions de dollars de factures impayées et fait peser un risque de fermeture sur 129 autres établissements dans l’Illinois, la Géorgie, la Caroline du Sud et le Wisconsin.

(source)

Applebees a fermé plus de 300 restaurants au cours de l’année écoulée, et 25 à 35 autres devraient fermer cette année.

Boston Market, qui comptait des centaines d’établissements, n’en compte plus que 27 à la suite de faillites abruptes.

C’est aussi la fin d’une époque pour Steak ‘N Shake. Leur nombre est passé de plus de 600 à 148 au cours des dernières années.

Denny’s, Hardee’s, PDQ, MOD Pizza, TGIFriday’s, Dairy Queen, KFC, Cracker Barrel, Outback Steakhouse et Arby’s sont d’autres restaurants qui ferment leurs portes.

Que vous fréquentiez ou non ces établissements, ces fermetures brutales font des vagues dans l’économie.

De nombreuses personnes perdent leur emploi.

Le scénario est bien plus vaste que l’impossibilité de se procurer sa dose de malbouffe préférée. Lorsqu’une entreprise ferme du jour au lendemain, toutes les personnes qui y travaillaient se retrouvent soudainement sans emploi. C’est ce que rapporte Forbes :

Les fermetures de restaurants placent les travailleurs dans une situation précaire. Les employés perdent immédiatement leur source de revenus et les avantages liés à leur emploi, y compris l’assurance maladie.

Cette situation peut entraîner des difficultés financières importantes, surtout en l’absence d’indemnités de licenciement.

Si quelqu’un occupe un emploi moins bien rémunéré, dans un fast-food par exemple, il lui sera probablement difficile de disposer d’un fonds d’urgence conséquent pour faire face à cette tempête.

Certains se sont même plaints de ne pas avoir pu toucher leurs derniers salaires dans les établissements fermés, ce qui les a privés de l’argent qu’ils avaient déjà gagné.

Comment une personne qui gagne le salaire minimum peut-elle trouver de l’argent pour payer son loyer lorsque l’un de ses chèques est retenu ? Lorsque ses revenus s’arrêtent instantanément ?

C’est un indicateur d’une économie à bout de souffle.

Nous avons vu des milliers de magasins de détail fermer au fil des ans. Nous avons vu des banques fermer des succursales de manière soudaine.

Aujourd’hui, nous assistons à la disparition d’une tradition américaine : les sorties au restaurant.

Nous avions l’habitude d’aller au restaurant pour toutes sortes de raisons : une sortie entre amis, un rendez-vous galant, la célébration d’une réussite, un événement hebdomadaire en famille, ou quelque chose à manger quand on n’a pas le temps de cuisiner.

Mais avec l’augmentation des prix dans tous les secteurs, beaucoup de gens ne sont plus disposés à payer 20 à 30 dollars par personne pour un repas qui, souvent, n’est même pas de très bonne qualité.

Lorsque l’on a à peine de quoi payer ses courses, son loyer et ses factures médicales, un Big Mac à 8 dollars n’est pas une priorité.

Avez-vous vu des chaînes de restaurants fermer dans votre région ?

J’avais l’habitude de manger au restaurant avec ma famille une fois par semaine environ, mais aujourd’hui nous ne le faisons presque plus. C’est tout simplement trop d’argent qui pourrait être utilisé ailleurs.

Avez-vous été témoin de l’une de ces fermetures de restaurants dans votre région ? Qu’en est-il des autres restaurants ? Mangez-vous au restaurant aussi souvent qu’avant ? Si oui, est-ce à cause des prix ou de la qualité ?

Daisy Luther


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18522 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !