Le Canada s’apprête à rendre permanent le gel des avoirs en vertu de la Loi sur les urgences et son ministre de la Justice affirme que les partisans de Trump devraient s’inquiéter du gel de leurs comptes bancaires.

Le Canada a décidé de rendre permanent le gel des avoirs prévu par sa Loi sur les situations d’urgence, qui a été utilisée pour cibler les partisans des manifestations du Convoi de la liberté.

Wow, qui l’a vu venir ?

Afin de mettre fin à ce que le régime Trudeau qualifie de  » blocages illégaux « , le gouvernement a menacé de geler les comptes bancaires des manifestants et de toute personne leur ayant fait des dons.

En vertu de la Loi sur les mesures d’urgence, les banques sont tenues de geler les comptes sans ordonnance judiciaire, tandis que toutes les plateformes de crowdfunding et les fournisseurs de services de paiement sont tenus de fournir des informations au CANAFE (Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada).

La vice-première ministre Chrystia Freeland a annoncé que bon nombre des mesures imposées « temporairement » pour faire face aux manifestants (après qu’ils aient été diabolisés comme il se doit en tant qu’extrémistes violents) deviendront désormais permanentes.

L’adjointe de M. Trudeau, Chrystia Freeland, qui est également directrice du Forum économique mondial de Klaus Schwab, affirme qu’elle prévoit de rendre permanents ses pouvoirs d’urgence.

« Nous avons utilisé tous les outils dont nous disposions avant l’invocation de la loi sur les urgences et nous avons déterminé que nous avions besoin d’outils supplémentaires », a annoncé Freeland.

« Nous allons proposer des mesures pour mettre en place certains de ces outils de façon permanente. Je crois que les pouvoirs du CANAFE doivent être élargis pour couvrir les plateformes de crowdsourcing et les plateformes de paiement », a-t-elle ajouté.

Ronald Reagan a encore eu raison.

« Rien ne dure plus longtemps qu’un programme gouvernemental temporaire. »

Par ailleurs, comme nous l’avons souligné précédemment, ces mesures sont susceptibles d’exclure les classes protégées (en gros, toute personne qui n’est pas canadienne de naissance ou blanche), les groupes tels que les immigrants et les réfugiés bénéficiant d’une exemption.

Le ministre de la Justice du Canada déclare que les partisans de Trump devraient s’inquiéter du gel de leurs comptes bancaires

Le ministre canadien de la Justice, David Lametti, estime que les partisans de Trump qui ont donné de l’argent au convoi canadien pour la liberté devraient « s’inquiéter » de voir leurs comptes bancaires gelés.

M. Lametti a fait ce commentaire obscène lors d’une interview avec CTV après avoir comparé une personne soutenant financièrement les camionneurs au financement d’un mouvement terroriste.

« Vous venez de comparer des personnes qui ont peut-être fait des dons à cette cause aux mêmes personnes qui financent peut-être un terroriste », a déclaré le journaliste. « Je veux juste être clair ici, monsieur. Beaucoup de gens disent : ‘Ecoutez, je n’aime pas vos mandats jjab et j’ai fait un don, maintenant c’est illégal, dois-je m’inquiéter que la banque puisse geler mon compte?’. Quelle est votre réponse à cela ? »

« Eh bien, je pense que si vous êtes un membre d’un mouvement pro-Trump qui donne des centaines de milliers de dollars et des millions de dollars à ce genre de choses, ils devraient être inquiets », a répondu Lametti.

CHOC : Le ministre de la justice de Trudeau déclare que le fait d’être « pro-Trump » est un facteur qui décidera si votre compte bancaire est saisi en vertu de ses ordonnances d’urgence.

En début de semaine, le régime Trudeau a averti que toute personne ayant soutenu ou fait un don à la manifestation du Convoi de la liberté pourrait voir son compte bancaire gelé en vertu d’une loi sur les pouvoirs d’urgence.

« Il s’agit de suivre l’argent. Il s’agit de mettre fin au financement de ces blocages illégaux », a déclaré Chrystia Freeland, vice-première ministre de Trudeau, lors d’une conférence de presse lundi. « Nous signifions aujourd’hui que si votre camion est utilisé dans ces blocages illégaux, vos comptes d’entreprise seront gelés. »

M. Lametti a également menacé les camionneurs, qui protestent contre les mandats de la jjab, de leur retirer leur permis s’ils continuaient à participer à la manifestation.

Le ministre de la Justice de M. Trudeau, David Lametti, avertit les propriétaires de camions impliqués dans la protestation du convoi que « vous pourriez maintenant perdre votre permis de camionnage ».

La diabolisation de la manifestation des camionneurs par le gouvernement canadien, qui la considère comme un mouvement extrémiste, est à l’origine du piratage de GiveSendGo, qui a révélé les noms de 90 000 personnes ayant fait des dons au convoi de la liberté.

Cette situation a ensuite été impitoyablement exploitée par des médias tels que la CBC et le Washington Post, qui ont passé les derniers jours à identifier et à harceler les personnes figurant sur la liste divulguée qui ont fait des dons.

On dirait bien que Donald Trump avait raison lorsqu’il a déclaré que « les faux médias d’information sont les véritables ennemis du peuple » :

Comme nous l’avons souligné précédemment, même la députée d’extrême gauche Ilhan Omar s’est élevée contre cette pratique, la qualifiant de « déraisonnable ».


Pensez à activer les sous-titres en français

Sources : Summit.newsSummit.news


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.