Le Parlement européen dénonce les violations flagrantes des droits de l’homme commises par Trudeau : Vous êtes une honte ! Un dictateur !

Cette semaine, le Premier ministre canadien Justin Trudeau s’est rendu au Parlement européen pour prononcer un discours sur la menace qui pèse actuellement sur la démocratie en Occident.

L’idée qu’un tyran aussi évident prononce un discours sur la menace de la démocratie après avoir inauguré l’un des cauchemars autoritaires les plus fous que l’Occident ait connus depuis des décennies serait risible s’il s’agissait d’une œuvre de fiction.

Malheureusement, ce n’était pas une œuvre de fiction et, comme le soulignent les réactions d’autres députés européens, cela n’est pas passé inaperçu. Après le discours de Trudeau sur la « démocratie » à Bruxelles mercredi, devant une salle largement vide, plusieurs députés européens l’ont interpellé, l’accusant d’avoir violé les droits de l’homme lors de la gestion de la manifestation du convoi de la liberté à Ottawa le mois dernier et du covid en général.

« Sur la base de l’article 195, je tiens à souligner qu’il aurait été approprié pour M. Trudeau, Premier ministre du Canada, de s’adresser à cette maison, selon l’article 144 », a-t-elle commencé. « Un article, qui a été spécifiquement conçu pour débattre des violations des droits de l’homme, de la démocratie et de l’état de droit, ce qui est clairement le cas avec M. Trudeau. »

Putain de merde ! Elle a eu les couilles de dire ce qu’aucun autre politicien en Occident n’ose admettre. Laissons à l’Allemagne le soin d’exposer la tyrannie de Trudeau. Bravo !

Anderson a accusé Trudeau d’admirer ouvertement la dictature chinoise et a reproché au premier ministre de piétiner « les droits fondamentaux en persécutant et en criminalisant ses propres citoyens comme des terroristes, simplement parce qu’ils osent s’opposer à son concept perverti de la démocratie ».

Et il a admiré la Chine. Dans ce discours désormais célèbre, Trudeau a fait l’éloge de la dictature chinoise pour son initiative « verte » et s’est exprimé sur les avantages de la tyrannie – ce qui lui a valu une salve d’applaudissements de la part de ses ouailles.

A lire également : Les politiciens qui réclament la « liberté » aujourd’hui sont les mêmes que ceux qui ont pris la vôtre il y a quelques mois.

Pensez à activer les sous-titres en français

Mme Anderson n’était pas la seule à mépriser le tyran Trudeau. Dans un autre discours qui est devenu viral en ligne, l’eurodéputé croate Mislav Kolakusic a fustigé le leader canadien en déclarant :

« Il y a ceux parmi nous qui piétinent ces valeurs fondamentales », une référence à la vieille femme autochtone qui a été piétinée par des chevaux de police près de la colline du Parlement. « Pour beaucoup d’entre nous, ce sont des droits humains fondamentaux pour lesquels des millions de citoyens d’Europe et du monde ont donné leur vie », a déclaré Kolakusic devant Trudeau, qui vient de prononcer un discours creux sur la démocratie menacée. »

Premier ministre Trudeau, ces derniers mois, sous votre botte quasi-libérale, le Canada 🇨🇦 est devenu un symbole de violation des droits civiques. Les méthodes dont nous avons été témoins peuvent être libérales pour vous, mais pour de nombreux citoyens du monde entier, cela ressemblait à une dictature de la pire espèce.

« Pour défendre nos droits et ceux de nos enfants, que nous avons acquis au fil des siècles, beaucoup d’entre nous, dont moi-même, sont prêts à risquer, notre liberté et notre propre vie. »

M. Kolakusic a déclaré que le Canada était autrefois un symbole du monde moderne, mais que ces derniers mois, il est devenu un « symbole de violations des droits civils » sous la « botte quasi-libérale » de M. Trudeau.

« Nous avons vu comment vous piétinez les femmes avec des chevaux, comment vous bloquez les comptes bancaires des parents isolés pour qu’ils ne puissent même pas payer l’éducation et les médicaments de leurs enfants, qu’ils ne puissent pas payer les services publics, les hypothèques pour leurs maisons », a déclaré Kolakusic. « Pour vous, ce sont peut-être des méthodes libérales, pour de nombreux citoyens du monde, c’est une dictature de la pire espèce. »

M. Kolakusic a déclaré que les citoyens du monde unis « peuvent arrêter un régime qui veut détruire la liberté des citoyens, que ce soit par des bombes ou des produits pharmaceutiques nocifs. »

Un autre député européen, le Roumain Cristian Terhes, qui a refusé d’assister au discours en raison de la présence de M. Trudeau, a publié sa propre déclaration, reprochant au Premier ministre canadien d’avoir l’audace d’essayer de « donner des leçons de démocratie à Poutine depuis le Parlement européen alors que vous piétinez avec des sabots de cheval vos propres citoyens qui demandent le respect de leurs droits fondamentaux ».

« La différence entre la démocratie et la tyrannie n’est pas déterminée par la situation géographique des dirigeants politiques, mais par les valeurs qu’ils promeuvent », a déclaré M. Terhes.

L’eurodéputé allemand Bernhard Zimniok a également martelé Trudeau pour sa violation flagrante des droits de l’homme, déclarant que l’UE l’accueillant est « une invitation à quelqu’un qui a piétiné les droits démocratiques ».

« Il est clair que les valeurs de la démocratie sont méprisées par cet individu », a-t-il déclaré. « Ne donnons pas à quelqu’un comme lui un temps de parole dans cette maison de la démocratie ».

Après le discours de Trudeau, les médias pro-dictateurs du Canada ont tenté de prétendre qu’il avait reçu une « ovation soutenue », alors que l’écrasante majorité des députés européens avaient quitté les lieux en signe de protestation avant même le début de son discours.

Article à lire absolument : Les « Young Global Leaders » du Forum économique mondial constituent un vaste réseau de membres de la famille royale, d’hommes politiques, d’entreprises de haute technologie, de milliardaires et d’autres « élites ».

Êtes-vous surpris que les Européens ne veulent pas des conseils de Trudeau sur la façon de combattre la tyrannie ?

Source : TheFreeThoughtProject.com


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.