Le roman 1984 de George Orwell sera réécrit pour être politiquement correct et correspondre à l’agenda.

Vous savez ce dont le classique dystopique 1984 de George Orwell a besoin ? Une réécriture moderne politiquement correcte d’un point de vue féministe. Personne n’a jamais dit ça.

“Tous les documents ont été détruits ou falsifiés, tous les livres ont été réécrits, toutes les photos ont été repeintes, toutes les statues et les rues ont été renommées, toutes les dates ont été modifiées. Et le processus se poursuit jour après jour et minute après minute. L’histoire s’est arrêtée. Rien n’existe sauf un présent sans fin dans lequel le Parti a toujours raison.” – George Orwell, 1984

Pensez à activer les sous-titres en français.

Des bombes de vérité sur l’agenda féministe.

Malheureusement, le féminisme n’a jamais porté sur les droits des femmes. La Fondation Rockefeller a cherché à atteindre de multiples objectifs à travers le mouvement féministe, tels que :

1). Dépeuplement en détruisant la famille traditionnelle et en ayant moins d’enfants en conséquence (statistiquement, il y a plus de divorces que jamais, même si moins de gens que jamais se marient. Par conséquent, la population occidentale est en forte baisse – ce qui signifie que le plan a été un succès retentissant).

2). L’endoctrinement des enfants à l’école dès leur plus jeune âge et la déstabilisation de la société qui en résulte (selon Nicholas “Nick” Rockefeller lui-même) – avant le féminisme, de nombreux enfants étaient scolarisés à la maison par leur mère, ou bien ils étaient envoyés à l’école plus tard, et le programme était étroitement surveillé par leur mère.

Comme les deux parents devaient travailler de 9 à 5, les enfants étaient envoyés à l’école plus tôt, et comme la famille était trop occupée à travailler, l’école devenait leur principale famille. Bien sûr, le programme s’est détérioré d’année en année, et nous savons tous quelles abominations sont enseignées dans les écoles aujourd’hui.

3). Taxer les femmes et doubler la force de travail – doubler la force de travail, doubler la taxation et doubler le revenu qui était réinjecté dans l’économie.

On nous a tous menti, les gars ! Si vous y réfléchissez bien, les femmes ont en fait été asservies, pas libérées. Elles ont été mises au travail huit heures par jour, cinq jours par semaine, jusqu’à 60 ans. Et aujourd’hui, tous les gens sont des esclaves monétaires, quel que soit leur sexe. Quelle imposture !

Reférence : YouTube.com

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 17690 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !