Les Anges : La lumière de la saison vit en vous

Mes chers amis, nous vous aimons tellement, joyeuses fêtes à tous ceux qui les célèbrent, et joyeux jours saints à tous, car tous les jours sont saints, tous les jours ont le potentiel d’être heureux, et tous les jours peuvent être une célébration de la lumière sur laquelle vous vous concentrez si joliment en cette période de l’année.

Que vous célébriez l’enfant dans une crèche, le miracle de l’huile ou simplement le retour de la lumière après le solstice d’hiver, vous célébrez une lumière qui vit et respire en vous.

C’est votre essence et votre vérité, et lorsque vous vous alignez sur cette lumière par choix – que ce soit par une pensée, une parole ou une action bienveillante, pour vous-même ou pour autrui – vous sentirez son éclat briller en vous et à travers vous.

Cette lumière n’est rien de moins que votre Créateur, au-delà de la forme. Cette lumière ne peut jamais être diminuée. Elle ne peut être éteinte.

Elle brûle avec éclat même dans les circonstances les plus difficiles, et lorsque vous vous abandonnez à elle, que vous vous accordez à elle, elle vous guide vers tout ce que vous cherchez.

Pouvez-vous imaginer, très chers, que la lumière de l’enfant Jésus vit en vous ? La lumière miraculeuse qui brûle dans les ténèbres vit en vous.

La lumière qui émane de votre étoile vit en vous.

Il n’y a qu’Un, et chaque moment que vous passez à ressentir quelque chose qui ressemble de près ou de loin à de l’amour – qu’il s’agisse de confort ou de satisfaction – vous ressentez, dans une certaine mesure, ce magnifique amour au-delà de toute description.

Si vous fêtez Noël, imaginez que cette lumière est nourrie avec amour dans votre propre cœur. Marie est ce qui, en vous, nourrit votre lumière. Joseph est ce qui, en vous, protège votre lumière.

Les bergers représentent l’innocence qui est en vous et qui contemple votre capacité à vivre dans l’amour avec émerveillement et crainte.

Les rois sont ceux qui, en vous, apprécient la lumière et veulent la soutenir. Très chers, ces personnes étaient des personnages historiques bien réels, mais aussi des archétypes, et ces archétypes vivent en vous.

Si vous célébrez Hannukah, la lumière de la lampe qui brûle sans fin vit en vous. Il n’y a pas de limite à votre amour.

Il n’y a pas de limite aux miracles qui peuvent être créés lorsque vous vous abandonnez à l’amour. Rien ne peut diminuer cette lumière ni remporter une victoire permanente « sur elle », car cette lumière vit en tous.

L’amour peut être ignoré. On peut le repousser. Vous pouvez refuser de le ressentir en vous concentrant sur ce qui n’est pas aimant.

Que vous fassiez ou non l’expérience de la merveille absolue et magnifique que vous êtes – votre véritable essence – est toujours un choix, mais quoi qu’il en soit, cette lumière vit, respire et brûle en vous. Elle vous appelle à vous sentir mieux.

Même dans un moment de distraction paisible, de bonnes idées peuvent surgir et vous aider à sortir d’une situation difficile. Même un moment d’abandon peut apporter des réponses.

Même dans un moment de ce que beaucoup d’entre vous appellent « ne pas se préoccuper » de ce qui vous préoccupe, vous libérez la lutte et vous vous ouvrez à ce que vous désirez.

En cette période de fêtes, imaginez cette lumière en vous. Imaginez qu’à chaque pensée belle, édifiante ou apaisante que vous avez, vous entretenez cette lumière, vous nourrissez cet amour et vous vous autorisez à ressentir son flux ininterrompu, édifiant, inspirant.

Vous ne cherchez pas à avoir de meilleures pensées et de meilleurs sentiments pour devenir une bonne personne. Vous l’êtes déjà. Vous ne les recherchez pas pour réussir un test ou éviter un jugement. Vous n’êtes pas testé et personne dans les cieux ne vous juge.

Vous ne voulez pas vous sentir bien pour prouver à qui que ce soit que vous avez atteint la maîtrise spirituelle.

Vous voulez vous abandonner à tout ce qui vous aide à ressentir plus d’amour, plus de joie, plus de paix ou plus d’apaisement – pour votre propre bien, parce qu’au plus profond de votre esprit, vous savez que vous méritez de vous sentir aussi bien !

Même dans le chagrin, tu peux te réconforter ou être gentil et permettre à cette lumière de briller. Même dans la confusion, vous pouvez être clair sur votre cœur bienveillant.

Même au plus profond de votre douleur, vous pouvez ouvrir la fenêtre de votre cœur en respirant et en nous permettant de vous aider à accorder votre vibration à cet amour.

À chaque pensée, parole ou action apaisante, aimante, réconfortante ou bienveillante qui vous fait du bien, vous vous autorisez à ressentir cette lumière et, à mesure que vous la ressentez, elle s’écoule à travers vous dans votre monde créé.

Elle commence à éclairer votre chemin 3D, d’abord par de meilleurs sentiments, puis par de meilleures pensées, et enfin par des choses qui commencent à s’écouler facilement et miraculeusement dans votre vie.

L’enfant Jésus n’est pas né sur une île tropicale par une journée douce et agréable. Il est né dans une crèche sombre, froide et humble. L’huile de la lampe n’a pas brûlé en temps de paix et de gloire. Elle brûlait malgré les conflits et le chaos.

Votre lumière aussi peut certainement briller quand c’est facile, mais combien plus miraculeux pouvez-vous devenir, vous et votre vie, quand vous brillez cette lumière, même quand vous sentez l’obscurité autour de vous ?

Il y a tellement plus de joie accessible lorsque vous vous abandonnez à ce qui vous semble plus aimant.

Très chers, si votre vie est merveilleuse et que vous vous réunissez en famille ou avec des amis, faites briller cette lumière. Si vous êtes seul, en deuil, effrayé ou bouleversé, respirez, concentrez-vous sur quelque chose d’apaisant et abandonnez-vous à l’amour.

Nous sommes là pour vous aimer à tout moment. Le divin ne cesse jamais. Faites de la place dans la crèche, allumez la lampe et permettez-vous de voyager sur le chemin le plus aimable et le plus joyeux, simplement en vous laissant aller au moment présent et en demandant à votre sagesse intérieure : « Qu’est-ce qui ressemble à de l’amour en ce moment ? »

Vous êtes la lumière. Vous êtes l’amour. Vous êtes aimé. Quoi que vous disiez, pensiez ou fassiez, cette lumière reste constante et inchangée.

Notre souhait pour vous est que vous appreniez lentement mais sûrement à libérer vos contrariétés au profit de meilleurs sentiments afin que cette lumière puisse illuminer votre esprit, votre cœur, votre vie et, finalement, votre monde.

Joyeux Noël
Joyeux Hannukah
Solstice paisible

Nous vous aimons sans fin.

Les Anges

Ann Albers

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18762 Articles
L'amour comme but ultime !