Les mondialistes fondent leur contrôle sur la peur, mais nous nous réveillons. Dites « non »

Le député britannique Andrew Bridgen dénonce le fait que les mécanismes de contrôle des mondialistes sont en réalité un « château de cartes » fragilement assemblé grâce à la complaisance des masses, ignorantes de leur véritable pouvoir.

Partout dans le monde, des mouvements disent « non » et réalisent que s’ils s’appuient sur leur propre souveraineté, le château de cartes peut facilement s’écrouler. Comme ce contrôle est basé sur la peur, leur instinct naturel est d’augmenter la pression sur nous, de redoubler d’efforts. Nous devons donc apprendre à vivre notre vie sans peur, à rire, à vivre et à aimer face à l’adversité.

Cliquez sur ce LIEN, si vous ne voyez pas la vidéo.

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18618 Articles
L'amour comme but ultime !