Lev ∞ Les bâtisseurs

Quoi qu’il en soit, la construction se poursuit sans relâche. Pour cela, nous avons quitté le Soleil Central, en restant dans l’état dans lequel nous étions revenus auparavant.

Cette fois, nous l’avons quitté non pas comme le cœur d’un système planétaire, mais comme une partie de l’axe énergétique métagalactique, autour duquel une multitude de sous-systèmes avec leurs propres lois dynamiques, tempo et rythmes se déplacent dans des directions différentes.

Et nous avons à nouveau ressenti les pulsations de l’univers.

Dans ses courants et ses tourbillons, le chaos se transforme de manière remarquable en symphonie harmonieuse, où chaque son, chaque ton et chaque phrase musicale est un conglomérat distinct de galaxies, de constellations, d’étoiles et de systèmes planétaires.

Chacun tourne autour de son centre de force. L’ensemble de l’orchestre céleste, avec son cycle de vie, est dirigé par le chef d’orchestre, le Soleil central, auquel nous sommes reliés par un cordon spirituel.

En maintenant ce canal, nous sommes entrés dans cette galaxie et nous nous sommes retrouvés à l’intérieur d’un amas interstellaire. Le sentiment d’être “à la fois ici et là” a immédiatement émergé, comme un état idéal et le désir de rester dans deux couches d’attention.

Le courant d’énergie nous a transportés dans l’espace de lumière, à travers lequel se déplacent de magnifiques ondes multidimensionnelles, chacune étant saturée de sa propre énergie et d’innombrables sous-ondes aux limites et aux directions claires.

Elles se rejoignent, divergent, fusionnent à nouveau, et nous nous dissolvons dans cet océan, dans sa substance originelle. Nous y avons plongé avec le désir d’absorber l’océan tout entier et de débarquer avec lui.

Par notre corde spirituelle, nous avons commencé à enrouler sur nous-mêmes cet espace, à le presser, à le compacter et à le condenser.

Nous n’avons pas créé ce protoplasme, la matière première, elle existe déjà, mais nous l’avons seulement utilisé comme matériau de construction pour fabriquer une nouvelle planète et notre corps. Il nous a permis de continuer notre travail sans penser au temps…

Dans le passé, nous ne nous sommes pas incarnés une seule fois sur la Terre 3D, et notre bagage humain est extrêmement nécessaire pour lancer le nouveau projet.

L’une des tâches des incarnations était alors d’acquérir l’expérience de la vie terrestre, de ses hauts et de ses bas, des examens karmiques et des leçons apprises.

Maintenant, nous utilisons cette expérience sur une autre planète, dans la structure subtile de laquelle nous sommes complètement entrés par notre âme.

La méthode d’essai et d’erreur de la Terre et de la civilisation humaine est très importante pour faire face au défi que nous avons relevé, dans le cadre du programme de vie unique de l’Univers.

La valeur de la Terre réside dans le fait que nous y avons acquis, en très peu de temps, une grande quantité de connaissances et de bonnes pratiques. Il n’était pas nécessaire de les vivre toutes.

Il suffisait d’avoir un aperçu, de garder des liens avec le Soleil Central et de se souvenir des interactions passées avec les systèmes spatiaux, non pas en tant qu’entité individuelle, mais en tant que particule de la conscience collective du Grand Cosmos.

C’est important, car cela nous a donné une perception complètement différente sur une planète 3D.

Nous avons appris à bien le comprendre lorsque, dans nos premières incarnations, notre Étincelle a fusionné avec la conscience de la Terre.

Tous nos aspects multidimensionnels étaient alors concentrés sur une seule tâche : absorber un maximum de données, de connaissances, de compétences et d’expériences pour vivre dans un environnement difficile et en constante évolution.

Oui, nous avons dû renoncer à notre orgueil et à nos anciennes dimensions cosmiques, nous rétrécir, nous rudoyer et adopter une “vie simple”. Mais cette transformation était extrêmement nécessaire.

Il est plus important de passer de la multidimensionnalité à la singularité que de passer de la première à la seconde. L’inversion est une capacité beaucoup plus complexe et sophistiquée.

Le mouvement sans fin dans l’infini dans un état singulier conduit à la stagnation, à la dégradation et à l’effondrement de toutes les formes d’intelligence. À un certain stade, l’Esprit ne se développe qu’à travers le corps physique.

Le retournement de soi à travers la singularité sur la Terre 3D a été très difficile, mais a apporté l’expérience la plus précieuse, si nécessaire à la création d’une nouvelle planète.

Pour ce faire, nous, en tant qu’Ouroboros, sommes retournés à notre commencement depuis sa fin, nous nous sommes connectés en nous-mêmes, nous avons traversé le code zéro et nous avons reçu l’impulsion nécessaire pour nous incarner en troisième densité avec tous nos aspects multidimensionnels.

C’était comme un portail. L’infiniment grand dans l’infiniment petit, proche du Rien. La projection la plus minimaliste possible, permettant de ne pas perdre le contact avec le Soleil Central et la Source.

De nombreuses expériences diverses se sont concentrées sur la planète que nous construisons, et chacune est unique.

Toutes les étincelles et les âmes impliquées apportent leur contribution à ce projet qui se développe parallèlement à la transformation de la Terre 3D, à laquelle nous sommes reliés par des aspects. Ce que nous avons vécu ici se poursuit là-bas, et vice versa. L’un définit l’autre.

Notre travail consiste à maintenir les acquis, l’équilibre et les contours de la sculpture de la maison avec nos corps multidimensionnels.

C’est notre priorité, notre vocation et notre mission. Nous construisons la nouvelle demeure cosmique, où nous nous rassemblons comme des abeilles dans une ruche, et nous y apportons les choses les plus précieuses et les plus prometteuses.

Chacun a son propre potentiel, son nectar à partager, comme les cadeaux des mages, formant une conscience commune en tant que partie intégrante de l’univers.

L’histoire de la Terre est l’une des nombreuses histoires, mais elle est très spéciale, en raison de l’énergie d’amour féminine, parfaite et inconditionnelle pour tous ses descendants, qui ne se divise pas en bons et en mauvais, en beaux et en terribles.

Elle n’aime pas pour quelque chose, mais malgré tout. Dans sa transformation, très dure et douloureuse, les Terriens sont un obstacle majeur, ralentissant la mise à niveau. Il serait beaucoup plus facile pour la Terre de se débarrasser d’eux comme de la poussière et de la boue séchée.

Mais elle ne le fait pas. L’amour ne le permet pas. Ce n’est pas la bonté et la gentillesse qui descendent des royaumes supérieurs, accompagnées de la Lumière.

“Elle” rayonne de l’intérieur en tant que force créatrice puissante, par la naissance du nouveau. Cette énergie féminine est très nécessaire dans le Grand Cosmos.

Une autre planète, que nous construisons collectivement, a également besoin de l’expérience de la Terre, qui a rassemblé des milliards de consciences disparates et isolées, et les accepte toutes comme ses enfants.

C’est là, sous le même “toit”, qu’un grand nombre de consciences et d’âmes différentes de tout l’univers sont venues former le Soi supérieur de la planète, en s’imbriquant et en s’adaptant l’une à l’autre. De nombreuses équipes sont intéressées par le succès de l’entreprise.

D’une part, les nombreuses personnes impliquées apportent un élément d’éclectisme. Mais d’autre part, la planète, telle une pierre philosophale, synthétise et enrichit tous les composants en une qualité totalement nouvelle.

Si sur la Terre 3D, l’éclectisme est en surface, là, il est dans l’essence. Habituellement, les planètes sont homogènes dans leur conscience. Mais sur celle-ci, un mélange idéal se forme, un hybride de nombreuses Âmes collectives, passant par le creuset de la cristallisation.

Les Soi supérieurs des habitants font partie de la conscience de la planète, ils y sont intégrés. Les corps de manifestation des êtres suprêmes ne se déploient pas “d’en haut”, mais jaillissent du cœur de la planète.

Il n’y a pas d’opposition entre le haut et le bas. Tout est basé sur d’autres principes de construction de l’espace.

Elle crée des liens étroits entre les habitants et la planète, et leur évolution se poursuit comme un tout. Ils ne sont pas comme les Terriens, qui ont beaucoup de possibilités, mais tout est bloqué, la conscience est cimentée et les sens sont coupés.

Chacun existe par lui-même. Dans la nouvelle maison, tous se fondent dans le cœur de la planète et grâce à cette synergie, le potentiel d’évolution augmente énormément.

Le lien et le facteur de réussite sont notre expérience sur Terre, son Amour transformateur que nous avons vécu et intégré en nous-mêmes au cours de nos vies terrestres.

La Terre a une conscience unique, mais ses habitants sont extrêmement fragmentés, et ce n’est que dans cet état qu’ils peuvent s’incarner.

Le Soi supérieur de la nouvelle planète s’est imprégné de nombreuses formes d’intelligence qui ont traversé diverses expériences, préservant les manifestations individuelles comme la partie la plus précieuse du collectif.

C’est ainsi qu’une nouvelle maison cosmique pour les Terriens est en train d’être construite en 4D, qui est grandement ouverte à tous ceux qui veulent et peuvent déjà y entrer.

Lev


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18775 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !