Lev – La grande transition quantique – Mise à jour Galacom 8 juin 2022

Le 08 juin 2022, à 04:17 PM CET, le Comité Galactique a délivré l’important message promis précédemment, dont Disclosure News a parlé plus tôt (voir – La guerre partie 1, DNI, 4 juin 2022).

C’est lié au retour en arrière du karma. À partir de 06:06 le 06 du 06 du mois de 2022, Karmic Board active le programme de karma de guerre pour l’humanité de la Terre 3D.

Selon la décision des Seigneurs du Karma, dans le cadre d’un Rollback évolutif global forcé, à partir du 06.06.2022, l’algorithme de formation du karma a été temporairement modifié pour l’humanité de la Terre. Cette mesure est forcée, un pas en arrière, mais la seule solution correcte dans la situation planétaire actuelle.

Lorsqu’une personne se prépare à passer en 4D/5D et vit EN ACCORD AVEC LES LOIS DE L’AMOUR ET DE LA LUMIÈRE, sa formule pour la formation karmique est « Le karma est tout ce qui n’est pas l’Amour ou toute action qui n’est pas conditionnée par l’Amour. »

C’est une formule d’existence dans les mondes de 4D et plus. Avec cette forme de vie, il n’y a pas de distorsion du champ de réalité, du coefficient d’entropie de l’Univers.

Maintenant, les gens sont partiellement ramenés à la formule de formation du karma du Kali Yuga : « Le karma est toute action consciente qui viole les lois du Cosmos. » Comment cela fonctionne en pratique, les terriens le savent bien.

Les Seigneurs du karma ont apporté des modifications à ce principe de formation du karma – L’algorithme du temps de guerre.

DÉSORMAIS, TOUTE DÉFORMATION CONSCIENTE DE LA VÉRITÉ SERA CONSIDÉRÉE COMME DU KARMA. C’est-à-dire le mensonge, la tromperie, la désinformation délibérée, la perversion des faits. En pratique, cela signifie que la guerre de l’information est karmiquement punissable si elle déforme ce qui a réellement eu lieu. Par conséquent, ceux qui s’y livrent devront dorénavant réfléchir très soigneusement.

SONT EXCLUS DE LA LISTE DES ACTES KARMIQUES LES EXPLOITS COMMIS AU NOM DU BIEN COMMUN OU DE LEUR PATRIE, À LA SUITE DESQUELS LA PERSONNE QUI LES A COMMIS S’EST SACRIFIÉE, C’EST-À-DIRE S’EST SUICIDÉE.

Cela a maintenant été annulé. Selon la protestation déposée par l’équipe au sol des Lightwarriors, les Seigneurs du Karma examineront et annuleront TOUTES ces sentences karmiques du passé dans un avenir proche.

Le Conseil Karmique établit un ordre temporaire de formation karmique sur Terre. LE KARMA EST TOUJOURS CELUI DE TOUTE VIOLATION DES LOIS DU COSMOS, Y COMPRIS LE MEURTRE AU COMBAT, SUR LE CHAMP DE BATAILLE. TOUT LE KARMA MILITAIRE ACCUMULÉ ET FORMÉ, À PARTIR DU 24 FÉVRIER 2022, SERA PRIS EN COMPTE, MAIS NE SERA PAS APPLIQUÉ JUSQU’À LA FIN DE L’ALGORITHME DU TEMPS DE GUERRE.

Il s’agit d’un moratoire temporaire, d’un report de l’exécution d’une sentence karmique.

Mais les actions karmiques commises avec une extrême cruauté, sous l’effet de stupéfiants et de substances psychotropes, lorsqu’elles dépassent le seuil de défense nécessaire et de réponse adéquate, etc. ne sont pas des motifs d’ajournement karmique. Dans de tels cas, il y aura une punition karmique rapide.

Le karma formé à la suite de l’exécution de l’ordre du commandant, et s’il est une conséquence de la défense ou de l’attaque, ne relève pas du nouvel Algorithme et n’est pas classé. Des clarifications et d’autres ajouts peuvent suivre.

APRÈS LA DÉSACTIVATION DU PROTOCOLE KARMA DU TEMPS DE GUERRE, APRÈS LA FIN DE LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE, UNE GRANDE AMNISTIE KARMIQUE EST ATTENDUE.

MAIS ELLE NE CONCERNERA PAS TOUT LE MONDE. Ses critères et son mécanisme de mise en œuvre seront annoncés ultérieurement. Dans tous les cas, ils seront humains et ciblés.

L’amnistie karmique concernera tous les soldats qui ont commis certains actes karmiques mais SANS CRUAUTÉ, en accomplissant leur devoir militaire. CECI S’APPLIQUE AUX SOLDATS DES DEUX CÔTÉS DU CONFLIT MILITAIRE.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.