Lev – Mise à jour de Galacom 24 mai 2022

Le 24 mai 2022, à 04:00 PM CET, le chef de l’équipe terrestre des Forces de la Lumière a reçu l’autorisation de diffuser les informations de Guan Yin et de l’Archange Michael, transmises quelques semaines plus tôt mais restées secrètes. Vous trouverez ci-dessous un résumé de ces informations.

Suivant la mission de rétablir la justice historique, la loi du karma et l’inévitable rétribution des crimes commis, le conseil karmique a décidé de transférer aux forces de la lumière sur terre les technologies des armes qui ont détruit la civilisation précédente.

A partir du 23 février 2022, immédiatement après la désactivation de la matrice 3D de l’ancien monde, les forces de lumière sur terre ont reçu le droit karmique d’utiliser ces technologies et ces armes, créées sur leur base, par elles-mêmes sans aucune condition ni restriction.

La formulation « TRANSFERT » n’a pas été précisée, c’est-à-dire que ces technologies pourraient avoir DÉJÀ été transférées, être transférées en ce moment, ou être transférées dans le FUTUR.

A quel type d’armes le message fait-il référence ?

Il s’agit d’armes supernova qui n’ont aucun analogue dans le monde moderne. Elles sont basées sur de nouveaux principes physiques, c’est-à-dire sur de nouvelles connaissances et sur la nature des choses. Ce sont des armes d’une puissance destructrice sans précédent, dont personne n’a la protection. De manière caractéristique, il ne s’agit pas d’une arme nucléaire.

En parlant de la destruction de l’ancienne civilisation, on peut parler d’au moins deux types d’armes de destruction massive non nucléaires. Il est évident qu’il y a eu aussi des frappes nucléaires, à en juger par la présence de césium radioactif dans certains lacs ronds et cratères de la surface. Mais il y a déjà des armes nucléaires sur Terre.

Par conséquent, on entendait les armes à vide et thermiques. Un exemple bien connu est la bombe thermo-barométrique moderne de l’aviation dont la puissance a été augmentée pour produire une explosion volumétrique. Elle est considérée comme la munition non-nucléaire la plus puissante au monde.

Les armes à vide, dont les traces passées sont visibles sur différents continents, sont des dispositifs dits à impact. Leur principe de fonctionnement est basé sur une explosion par compression, ou explosion inverse.

Il s’agit d’une sorte d’arme électromagnétique, dont l’effet destructeur est basé sur l’effet de compression sur la matière, la comprimant en singularité, jusqu’aux valeurs critiques de sa désintégration.

Cette arme a un énorme pouvoir destructeur, ne laisse pas de traces de contamination radioactive. Elle peut être utilisée depuis des stations orbitales. Il n’y a pas de protection contre elle.

Un autre type d’arme utilisé pour détruire la civilisation précédente est une arme thermique ou à plasma. De plus, il s’agit de dispositifs à plasma complètement différents de ceux que l’on connaît actuellement.

Le plasma est souvent appelé le quatrième état de la matière. Il diffère de ses trois états agrégés moins énergétiques, bien qu’il ressemble à la phase gazeuse, mais n’a pas de forme ou de volume défini. Autrement dit, le plasma est loin d’être un simple gaz rougeoyant.

L’action des armes à plasma est basée sur l’impact sur la matière (l’élément de combat frappant) de telle sorte qu’elle est amenée à l’état de plasma à haute température correspondant à une explosion nucléaire ou thermonucléaire.

Les exemples de plasma naturel terrestre sont la foudre, les aurores de Saint-Elme, les aurores boréales et l’ionosphère. Dans l’espace, ce sont les étoiles dans lesquelles se produit une fusion thermonucléaire (par exemple, notre Soleil), le vent solaire, etc.

Il existe différents types d’armes thermiques (plasma). Elles peuvent avoir un impact de choc thermonucléaire. De telles armes sont décrites dans les Védas et ont été activement utilisées dans l’Espace et sur Terre lors de la dernière guerre cosmique, il y a environ 50 000 ans. Après son utilisation, il reste une contamination radioactive, comme lors d’une explosion nucléaire.

Les armes à plasma peuvent se présenter sous la forme d’éclairs artificiels, fendant également thermiquement toute matière. Mais l’un des types d’armes les plus destructeurs est une proéminence artificielle.

Le nom de cette arme parle de lui-même. En effet, elle simule l’état des jets du Soleil, une substance à l’état de plasma à haute température, se précipitant à une vitesse ultra-hypersonique de 50 mille km par heure et plus. La protection contre de telles armes avec les technologies modernes n’est même pas théorique.

Les mégalithes fondus dans différentes parties du monde sont une conséquence de l’utilisation d’armes à plasma à haute température telles que les proéminences artificielles avec une large gamme de zone de dommages.

La température dans sa substance, portée à l’état de plasma, n’est pas inférieure à 1260 degrés Celsius. C’est le point de fusion du granit, dont les mégalithes étaient partiellement composés. Ils ont été fondus par des chocs thermiques, et les restes ont coulé comme de la plasticine fondue.

Parmi les technologies extraterrestres, il existe d’autres armes – atomique-moléculaire ou à ondes. Son principe de fonctionnement repose sur un effet sur le réseau cristallin d’une substance qui conduit à la désintégration des liaisons interatomiques qu’il contient. En conséquence, la matière (tout objet matériel) se décompose en atomes, se dématérialise. Par un tel impact d’armes, RIEN ne repose.

Le DNI garde les yeux sur la balle.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.