Lev – Nos égrégores Partie 1

Nous vivons dans un espace énergétique et subissons l’influence de divers champs qui remplissent le monde environnant. Nos pensées ont une expression énergétique. Elles introduisent des ondes absorbées par diverses structures subtiles ou formes énergétiques-informationnelles dans l’ambiance.

Nos sentiments génèrent des vibrations de différentes fréquences. Ils sont de basse fréquence s’ils véhiculent l’agressivité, l’envie, la colère, la violence, etc. Celles de haute fréquence, au contraire, apportent la bonté, l’Amour, la compassion, le respect, et nous encouragent à un comportement positif.

Toutes nos vibrations entrent en résonance avec des formations énergétiques similaires dans l’environnement proche.

Nos vibrations

L’effet de résonance est obtenu grâce à l’intensité du désir et à la confiance dans la réalisation de ce que l’on souhaite. Ces interactions au niveau énergétique nous permettent de créer autour de nous des conditions favorables à la réalisation de nos projets.

L’influence la plus puissante sur l’espace psycho-énergétique général est exercée par notre vision du monde, notre attitude envers nous-mêmes et les autres, nos actions et nos actes.

L’énergie elle-même n’a pas de signe. Nous donnons la fonctionnalité de l’énergie générée par nos formes et images de pensée.

En se connectant en un tout, en se pénétrant mutuellement sur le plan subtil, en fusionnant, les âmes individuelles génèrent un être énergétique, une individualité psychique qui commence à nous diriger et à nous contrôler.

Cet être psychique ou formation énergético-informationnelle, créé par nous et nous unissant par réponse fréquentielle, est un égrégore rempli de nos états, humeur, désirs et aspirations.

L’égrégore provient des hommes, il a besoin de leur présence obligatoire. Toute essence aussi subtile dépend de l’énergie des gens, et vice versa, le comportement des gens est influencé par l’idée, la vision du monde et la direction des énergies de l’égrégore.

Égrégore

Les égrégores utilisent toujours consciemment ou inconsciemment les traditions, les coutumes, les rituels, les fêtes, les phénomènes, les miracles et autres choses similaires. Plus ils sont élaborés et observés avec soin, plus ils ont un pouvoir magique, plus ils nous touchent.

Les défilés, les manifestations, les processions de croix, les feux de joie des sectes, les crocodiles aux flambeaux, les tirs de salves de canons, les feux d’artifice – tout cela constitue des actions magiques massives, de force variable, de certains égrégores.

Du point de vue de la physique, cette forme de champ est un soliton – paquet d’ondes ou résonateur. Si, dans un groupe, jusqu’à 4 % des employés soutiennent intensément la même idée, alors leur conscience collective commence à fonctionner comme un résonateur et à influencer d’autres personnes pour qu’elles soutiennent cette idée.

Le champ énergétique-informationnel peut être créé non seulement par une idée, un objectif commun, mais aussi par nos qualités et nos vices.

Lorsque nous tombons malades, nous nous connectons à l’égrégore de cette maladie, et l’échange entre nous et son champ commence. Nous alimentons cet être vague avec les énergies de nos maladies et de nos souffrances, et l’égrégore alimente la maladie en nous.

Des moments négatifs apparaissent dans les actions de l’égrégore lorsqu’il commence à nous niveler, à nous supprimer et à nous ajuster à certaines idées, à une seule vision du monde. Dans ce cas, nous perdons notre individualité, nous devenons une partie de ce monstre de terrain, l’exécuteur de sa volonté.

Tout collectif a son espace psycho-énergétique : une famille, diverses organisations, une nation, un État, l’humanité dans son ensemble. Et partout, de la famille à l’humanité, les mêmes principes fonctionnent.

Les relations au sein de notre famille créent un champ énergético-informationnel dans lequel les enfants naissent, leur éducation est en cours, certains événements se produisent. Ce champ est aussi appelé l’espace de l’Amour s’il est construit sur l’Amour.

Égrégore d’amour

Le champ commun est créé par tous les membres de notre famille et chacun est responsable de tout ce qui s’y trouve.

Par conséquent, nous devons connaître les lois de cet espace qui nous permettent de le créer correctement.

Il en va de même pour la société. L’attitude générale de tous ses membres crée un espace de qualité appropriée, dans lequel apparaissent certains leaders, selon le dicton : « Chaque nation est digne de ses dirigeants. »

Par conséquent, lorsqu’on évalue la situation de la famille, du collectif, de l’État, il est nécessaire, avant tout, d’évaluer le matériel humain.

Les éléments, les formations naturelles et les phénomènes ont également des propriétés d’égrégores. Les montagnes, les rivières, les mers, les océans, les plantes, les arbres créent leur espace énergético-informationnel, exerçant une influence puissante sur le comportement et la santé des hommes.

Dans la construction des structures du champ humain, le facteur principal est la composition qualitative des participants au processus.

Certains ont une conscience très développée et peuvent entrer en contact avec diverses formations énergétiques, par exemple avec la conscience des planètes, des étoiles, de l’univers, de l’absolu et de la source.

D’où l’influence considérable que nous exerçons sur les événements du monde et l’énorme responsabilité que nous avons de créer ce monde par nos pensées, nos sentiments et nos actions.

Un individu peut également être un égrégore. Surtout maintenant qu’il y a beaucoup de blogs, de sites web, d’écoles spirituelles différentes, dont les dirigeants et les initiateurs créent leurs égrégores.

Consciemment et inconsciemment, par diverses méthodes, ils recueillent l’énergie des personnes intéressées, concentrent ces énergies, puis les utilisent à diverses fins.

Par l’intermédiaire des contacteurs, de nombreuses entités du champ établissent une communication, se présentant comme des « enseignants », des « saints », des « anges », etc.

Tout dépend de notre conscience. Tout dépend de notre conscience. Quel type de compréhension nous y mettons, quelle réponse similaire nous en retirons. Seuls ceux qui sont harmonieux eux-mêmes peuvent montrer le chemin de l’harmonie.

Beaucoup d’entre nous sont heureux d’entrer dans n’importe quel égrégore, d’accepter sa vision du monde parce que cela nous libère de la nécessité de penser par nous-mêmes, de choisir par nous-mêmes, de définir nous-mêmes nos buts et nos objectifs, de les résoudre nous-mêmes et d’assumer la responsabilité de ces décisions.

Mais chaque choix, chaque démarche indépendante est de la créativité, c’est de la liberté, et c’est un Homme.

Programme d’autodestruction

Souvent, un programme d’autodestruction est mis en place chez une personne qui est passée sous le pouvoir de l’égrégore, au cas où elle sortirait de son influence. C’est ce que font les égrégores d’alcooliques, de drogués, de criminels, de pédophiles, de satanistes, de prostituées, de sectaires, de dictateurs, etc. avec leurs proies.

C’est dans les conflits, les querelles et les collisions que l’égrégore trouve sa nourriture sous la forme de nos éclaboussures d’énergie négative. Si nous sommes inharmonieux, si nous cherchons la liberté à l’extérieur de nous, alors nous devenons le matériau à partir duquel ces monstres de terrain sont construits.

Notre vie dépend de notre état intérieur. La psychologie de l’esclave nous oblige à nous abriter dans un égrégore ou à en créer un.

La différence entre les égrégores positifs et négatifs réside dans notre attitude face à l’avenir.

L’égrégore négatif accumule et transporte l’insatisfaction du présent et la peur du lendemain. Notre autodénigrement découle d’une dysharmonie intérieure. La connaissance, la foi et l’amour nous sauvent de la soumission à ce monstre de terrain.

Plus nous sommes insatisfaits de nous-mêmes, plus nous voulons imiter les autres. L’imitation croît également avec l’augmentation du doute de soi.

En imitant, nous nous efforçons de ressembler à quelqu’un d’autre, de nous déguiser et de nous cacher. Dans ce cas, nous ne voulons pas prendre de responsabilités.

Sous l’influence de l’égrégore, nous imitons encore plus que lorsque nous sommes en dehors. Cela nivelle notre personnalité et tue notre individualité.

La croissance de la spiritualité nous permet d’échapper à l’influence de l’égrégore. Même les bonnes actions et les actes les plus simples transforment l’espace, et les manifestations d’Amour augmentent considérablement l’efficacité de notre transformation.

Des actes qui transforment l’espace

L’interaction des égrégores avec nous se produit par notre état intérieur, avec la révélation de l’Amour en nous, avec la présence de la connaissance, en alignement avec notre vision du monde.

Lorsque les difficultés et les problèmes s’accumulent dans la famille entre un homme et une femme, l’Amour quitte la première position, et un médiateur psycho-énergétique apparaît – l’égrégore du couple qui commence à acquérir des caractéristiques toxiques.

Ils lui ont donné naissance eux-mêmes et le nourrissent de leurs conflits et de leurs querelles, en l’éclaboussant de négativité. Plus la relation de couple est mauvaise, plus le médiateur est puissant. Et voilà qu’il passe à l’offensive, provoquant les conjoints à des actions, des pensées et des paroles appropriées.

Tout est dans notre conscience. La sagesse est un esprit rempli d’Amour, et dans un tel esprit il n’y a pas de place pour le mauvais égrégore.

Il n’existe qu’un seul obstacle sur le chemin d’une vie heureuse – notre paresse. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin d’une alphabétisation spirituelle au niveau le plus moderne.

Tout d’abord, nous devons comprendre que tous les événements de notre vie ne nous tombent pas dessus, mais que nous y entrons. Souvent, il est préférable de ne pas forcer une situation, elle se résout toujours d’elle-même. L’amour est la meilleure défense contre les problèmes.

Face au Mal, nous nous énervons généralement, c’est-à-dire que nous dissolvons en nous les vibrations du Mal. Mais c’est ce que voulait le Mal, et nous, après nous être empoisonnés, nous revenons à la maison et empoisonnons notre foyer et nos proches.

Si nous aimions notre ennemi, la vibration du Mal se refléterait sur nous, et avec une force terrible comme un boomerang, elle frapperait celui qui a envoyé l’impulsion négative.

le mal

Toutes nos actions sont accumulées dans le champ énergétique-informationnel parce qu’elles sont des formes d’énergie. Elles y sont stockées et, à un moment donné, elles nous reviennent.

Autant nous avons beaucoup de formes de pensées et d’actions négatives, autant elles nous retomberont dessus. La plupart d’entre nous ne veulent pas comprendre, par exemple, que ce n’est pas l’âge qui apporte les maladies mais notre façon de penser et de sentir.

Le bonheur et le malheur sont l’état de notre intelligence. Le besoin n’existe que dans notre esprit. C’est l’esprit qui est le principal illusionniste.

Pour la plupart d’entre nous, l’esprit vit constamment dans l’état de « Je veux ! ». Et donc est excité à cause de la multitude de « Je veux ». Et ce « Je veux » prend déjà possession de nous et commence à diriger, commander et contrôler chacune de nos pensées et chacun de nos mouvements.

Dans la poursuite sans fin de tel ou tel besoin, nous nous perdons nous-mêmes. Le meilleur remède à cela est de donner en retour. Nous devrions toujours donner autant que nous voulons recevoir.

Sur l’argent mais sous l’égrégore

Et que pouvons-nous donner à l’infini pour en recevoir autant ? Bien sûr, l’amour, et cette ressource doit être utilisée.

Il faut également se rappeler que lorsqu’une masse critique est atteinte, l’argent acquiert une conscience.

Les hommes, qui ont obtenu beaucoup d’argent, interagissent avec la conscience de son égrégore qui change la leur. Ils commencent à se comporter avec arrogance, ne remarquent pas leurs anciens amis et parents, et traitent les gens comme de la boue.

L’énergie de la souffrance est gonflée par l’égrégore général du Mal. Elle est particulièrement précieuse car c’est un flux de force provoqué par la détresse lors de crises créées artificiellement, de pandémies, de famines, de guerres, de peurs paniques. Ou lorsque nous commençons à être jaloux, envieux, sommes sous l’influence de l’avidité, de la luxure, de la haine.

Le plus important est que le processus de souffrance ait lieu. L’égrégore de basse fréquence n’a besoin d’aucun type d’énergie, mais d’une énergie créative et constructive.

Cette entité ondulatoire est remplie de la force de nos souffrances. Peu importe qu’elles soient physiques ou mentales, lorsqu’elles deviennent excessives, elles nous vident de toutes nos forces et, en premier lieu, de notre potentiel créatif.

La technologie infaillible pour créer des angoisses humaines a toujours été et reste la désorientation de la société, sa tromperie totale. Le mensonge n’a qu’un seul but : nous éloigner de la vérité.

Le désir de consommation imposé à l’échelle mondiale pour satisfaire le corps prive notre vie du sens le plus élevé de l’être.

Sur Terre, malgré des millénaires de pouvoir total des Darks, le potentiel de la Spiritualité a été préservé. En le développant, nous accélérons notre transformation et celle de notre planète, et elle deviendra à juste titre le Cœur Spirituel de tout l’Univers Local.

(A suivre)


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.