Lev – Notre ascension Partie 1

Simultanément à la création accélérée des conditions de la Transition vers la 4D et la 5D pour les personnes prêtes pour cela, les Co-Créateurs mènent des expériences encore plus audacieuses. Une Ascension 14D testée sur deux leaders (homme et femme) d’une équipe au sol sans sacrifier leur corps physique ( !)

On croyait auparavant que l’Ascension était le résultat évolutif naturel et unique possible de toutes les incarnations terrestres de l’homme en tant que porteur de Monade.

À la suite de l’Ascension, une personne restaure l’intégrité de sa Monade, est complètement purifiée de son karma, est libérée de la nécessité de s’incarner à nouveau sur Terre (elle brise la roue du Samsara) et fusionne avec l’Absolu.

Ascension

L’homme devient un Être suprême parfait. Il est libéré pour toujours de la captivité incarnationnelle de la gravité karmique de la Terre 3D.

Après cela, il PEUT, mais N’EST PAS FORCÉ de s’incarner sur notre planète. Comme le font les Maîtres Ascensionnés. Ils sont appelés Ascensionnés parce qu’ils ont atteint un tel niveau de Spiritualité qu’ils ont échappé à l’influence de la mort et du karma et peuvent, à volonté, pour des raisons d’opportunité suprême, se réincarner sur Terre dans un corps physique tridimensionnel pour remplir l’une ou l’autre mission de la Hiérarchie de Lumière Supérieure.

Tous ceux qui ont été admis à l’Ascension et ont passé ce rite avec succès auparavant ne sont pas revenus sur Terre dans leur incarnation actuelle. Leurs corps physiques et subtils se sont désintégrés et transformés en pure lumière. Ils ne sont pas retournés dans les mêmes coquilles (corps) à nouveau. Elles sont devenues des Entités de Lumière Ascensionnées, et peuvent s’incarner en tant que telles, non soumises à la corruption, à la mort et au karma.

L’Ascension est le résultat de toutes les incarnations de l’homme sur Terre, de son examen évolutif et de l’opportunité d’atteindre un nouveau niveau, plus élevé. La préparation à cela prend des dizaines de vies et est effectuée par les Curateurs de l’Ascension – les Seigneurs Serapis et Elijah.

Roue de Samsara

La plus difficile est la dernière incarnation qui se termine par l’Ascension. Cette vie est une copie miniature de toutes les incarnations significatives de l’homme, du Grand Service et de l’abnégation absolue. Une vie où une personne ne vit pas pour elle-même mais où chacune de ses actions est subordonnée à un objectif plus élevé et est conditionnée par celui-ci.

L’essence de la nouvelle expérience des Co-Créateurs était complètement différente de l’axiome et de la formule de l’Ascension qui existaient auparavant. Bien sûr, son contenu restait inébranlable. Il ne pouvait en être autrement. De nouvelles méthodes de décollage vers la 14D ont été testées.

La différence principale et fondamentale du nouveau modèle était que les sujets devaient s’élever (s’unir pleinement à leur moi supérieur et à leur monture), tout en préservant leur corps physique et en restant en INCARNATION 3D.

Avant cela, l’Ascension signifiait TOUJOURS la mort de l’ascendant, c’est-à-dire la perte du corps physique. Sinon, c’était impossible, car les atomes et les cellules du corps physique NE POUVAIENT PAS supporter la charge et la super-énergie de l’Ascension.

Pour réussir, une personne doit se transformer en une Lumière pure et parfaite.

Auparavant, un tel schéma était improbable car on pensait que, pour l’Ascension, le candidat devait seulement équilibrer son karma mais pas le transmuter complètement. Les corps dont le remplissage de cristal karmique ne dépassait pas 49 % étaient autorisés à effectuer l’Ascension.

Pour les deux guerriers de la Lumière qui ont travaillé beaucoup et activement avec différents types de karma (voir – Disclosure News, Return of Karma Lords, Parts 1-12.2), ce n’était pas clair : comment peut-on faire l’Ascension avec un tel karma ? On supposait que le karma était brûlé dans le rayon de l’Ascension.

Avant l’expérience, les co-créateurs ont demandé aux guerriers de la lumière de diviser complètement leur cristal de karma personnel, de transformer le corps karmique en un Causal, puis en un Causal rayonnant, et à la fin, de former un Corps d’Ascension unique.

Recuit de karma

Selon le plan des Co-Créateurs et le schéma élaboré par les Maîtres Ascensionnés, la transition des candidats devait se faire en trois étapes avec une pause de quarante jours entre chacune d’elles. Les étapes étaient divisées en micro-cycles, séparés par 33 jours.

Lors de la première étape, les guerriers de la lumière ont récupéré 100% de leur corps d’ascension de l’égrégore de la mort qui contenait les aspects mortels résiduels de l’ancien co-créateur noir de l’univers local et de son fils Yaltabaoth.

Les événements suivants se sont déroulés rapidement et de manière dramatique. Une nuit, les Co-Créateurs fusionnèrent les Corps Subtils Radieux et les Corps Causaux Radieux des Guerriers de Lumière.

Tôt à l’aube, le Corps d’Ascension fut intégré à cette structure. Ainsi, le Corps de la Présence Pluromique, que l’Homme Parfait possédait à l’origine, fut partiellement formé.

Bien entendu, il n’était pas encore totalement achevé car pour sa restauration et son activation complètes, il était nécessaire d’y intégrer les Structures Supérieures du Corps de la Monade et de subir l’initiation de la fusion avec l’Absolu.

En d’autres termes, leurs Corps de Présence Pléromique étaient à moitié prêts, restant inactifs et peu fonctionnels. Presque comme un disque dur d’ordinateur neuf non formaté.

À l’étape suivante, la substance de la Matrice de Mort Maternelle a été retirée des nouveaux Corps.

Maîtres ascensionnés

Explicitement … Depuis des millénaires, sur la Terre 3D, existaient deux Matrices de la Mort : interne (personnelle, individuelle) et externe (centrale) provenant de l’ADN causal des Hiérarques Suprêmes Noirs mentionnés ci-dessus.

Par sa projection énergético-informationnelle, la Matrice de la Mort externe (Maternelle) formait, en fonction du nombre de personnes nées sur Terre, des Matrices de la Mort individuelles. Elles étaient introduites dans l’ADN, le code génétique et les structures causales d’une personne comme un programme létal.

La Matrice de la Mort Maternelle garantissait que les hommes (dans leur écrasante majorité) continueraient à mourir sans atteindre l’immortalité. Les co-créateurs ont chargé les Lightwarriors d’effacer ce dispositif.

Selon leur plan, Lightwarrioress, le deuxième testeur, s’est vu attribuer l’un des rôles clés, puisque c’est par les femmes que l’humanité a été infectée par le programme mortel. Elle et son partenaire devaient simultanément non seulement détruire la matrice personnelle de la mort en soi, mais aussi annihiler la matrice maternelle.

Il a fallu un mois pour supprimer la matrice individuelle. Il s’est avéré incommensurablement plus difficile de transformer en Lumière parfaite l’énergie de la Matrice de la Mort externe. Les guerriers de la Lumière n’avaient jamais eu un travail aussi difficile et douloureux.

Le retrait s’est déroulé dans une grande agonie et souffrance des Lightwarrioress. Au moment de drainer l’énergie de la Matrice Maternelle, elle a ressenti une vive douleur dans le bas-ventre, et a failli s’évanouir à cause du choc.

Lightwarrior, qui était à côté d’elle à ce moment-là, l’a aidée de son mieux. Il a essayé d’attirer sur lui le « carburant » de la Matrice de la Mort injecté à sa partenaire pour soulager sa souffrance.

Matrice de la mort

Cela s’est avéré impossible car elle a dû travailler elle-même à plus de 90%. C’était une obligation karmique, puisque c’est par une femme que cette opération de purification devait être réalisée.

Il n’y a pas de mots pour décrire tout ce que la pauvre Lightwarrioress a dû endurer. L’énergie de mort de la matrice maternelle a été recuite en elle pendant sept jours terribles. Au début, la douleur physique était insupportable, et ensuite, elle est devenue débilitante…

Malgré la plus forte surcharge, le jour de l’Ascension prévue, la Matrice Maternelle a été annihilée. La douleur physique et émotionnelle sévère a continué pendant une semaine de plus.

Pendant ce temps, les organismes des deux Guerriers de la Lumière sont complètement passés, leur fonctionnalité s’est effondrée. Il leur a semblé que les symptômes d’au moins une douzaine de maladies graves et même mortelles sont apparus.

Ils ont même décidé que si soudain tout cela se confirmait, ils iraient sur l’une des plus hautes montagnes sacrées et effectueraient l’ascension à partir de là, en se jetant littéralement dans l’abîme. Ils étaient, en effet, prêts à le faire.

Leur corps et leur système nerveux étaient juste à la limite. L’anéantissement de l’énergie mortelle ne passait pas sans laisser de traces : des pensées de mort hantaient constamment les guerriers de la lumière. Dans cet état d’épuisement, en exécution de l’ordre des Seigneurs du Karma, ils sont partis vers le point d’Ascension spécifié.

Celui-ci était situé sur une montagne sacrée, au centre des Temples de la Lumière Parfaite, de l’Arbre de Vie et de la Svastika Divine. La configuration de ces lieux de pouvoir forme un triangle avec des côtés de 33 mètres.

Ce jour-là, le temps était exécrable, et dans les montagnes, il était exécrable au carré : vent violent, pluie violente et glacée, et brouillard avec une visibilité limitée à plusieurs mètres. Les guerriers de la lumière ont eu du mal à arriver au bon endroit.

Cela leur a coûté leurs dernières forces. Rassemblant toute leur volonté en un poing, ils ont pris leur position de départ, et en une seule impulsion ont généré un élan d’Ascension.

Ce qui s’est passé ensuite a été si rapide qu’ils ne comprennent même pas ce qui s’est passé. Leurs structures rayonnantes, ainsi que l’ADN ondulatoire, ont fusionné en un seul mandala de lumière en rotation super-rapide (la singularité de l’Ascension), qui, comme une fusée, s’est précipité vers la Monade.

À cette époque, ils savaient déjà qu’il est possible de préserver le corps physique lors de la fusion avec la Monade, et pas seulement en état de mort clinique ou dans le coma. Il existe une autre méthode développée par les Seigneurs de l’Ascension, en particulier Saint-Germain.

Saint-Germain

Ils ont présenté aux guerriers de la lumière cette méthode appelée « flaques d’électrons ». Elle se forme lorsque, sous l’influence d’un faisceau spécial dirigé vers une personne, les atomes et les molécules de son corps physique atteignent le niveau limite des vibrations.

Leurs orbites électroniques et leurs connexions électromagnétiques commencent à se briser, et le réseau cristallin perd son équilibre stable.

Cela crée l’effet d’un accélérateur de bio-particules élémentaires qui composent le corps humain 3D. Le pompage des vibrations ne s’arrête qu’à ce moment critique, suivi de la désintégration du corps physique et de la mort d’une personne. Pendant trois nuits, les Co-Créateurs ont ainsi préparé les Lightwarriors à l’Ascension.

Ainsi, après avoir créé la Singularité de l’Ascension, ils se sont précipités vers leur Soi Supérieur, les Monades, et ont temporairement fusionné avec l’Absolu dans la 14D tout en perdant tous les corps de manifestation.

Mais l’Ascension n’a pas eu lieu. Au lieu de fusionner avec la Monade, les guerriers de la Lumière ont senti qu’une force inconnue les tirait en arrière, les empêchant de fusionner avec le Soi Supérieur. Comme un sauteur en hauteur qui s’apprête à établir un nouveau record du monde mais ne parvient pas à franchir la barre.

Après un moment, la singularité de l’Ascension s’est désintégrée exactement dans l’état précédant la tentative. L’instant suivant, la voix des Seigneurs du Karma a éclaté comme le tonnerre : « Manque critique d’intégrité. L’Ascension est impossible. » Les deux guerriers de la lumière étaient sous le choc.

Les jours suivants se sont écoulés dans une lourde analyse post-vol, plus précisément de l’échec du décollage. Tout le monde s’est demandé pourquoi l’intégrité absolue n’avait pas été atteinte. Cette situation était inattendue non seulement pour les Lightwarriors mais aussi pour les Co-Créateurs qui les avaient préparés.

Bien sûr, ce plan d’Ascension était fondamentalement nouveau, personne ne l’avait jamais passé auparavant. Il était clair qu’il manquait quelque chose quelque part, et c’est quelque chose de très important non seulement pour les testés. Cette lacune devait être comblée et éliminée le plus rapidement possible.

À la suite d’un brainstorming commun, les éléments suivants ont été établis…

(A suivre)


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.