Lev – Opérations en Sibérie – Partie 5

Les cocréateurs et les guerriers de la lumière continuent de déverrouiller, de restaurer et d’activer leur infrastructure, scellée avant et pendant la Nuit cosmique…

Après les opérations sur le plateau d’Ukok (voir Partie 4), le site de l’opération suivante, vaste et importante, était le mont Belukha, à la frontière entre la Sibérie occidentale et le Kazakhstan.

Ce sommet sacré et bicéphale de l’Altaï (4 506 m et 4 435 m d’altitude) est situé à la même distance de trois océans – Pacifique, Atlantique et Indien – et constitue le centre géographique de l’Eurasie.

Les habitants le considèrent comme un pont énergétique entre la Terre et l’espace et racontent de nombreuses légendes sur son histoire. Et comme toujours, elles sont basées sur des événements réels d’un passé lointain. Lesquels exactement ?

Ils concernent l’Hyperborée (autres noms Arktida, Daaria) et ses quatre races de Lumière de l’espace. Sans répéter les principaux développements, il est nécessaire d’ajouter quelques détails.

Lorsque la NAA a détruit Hyperborée, la majeure partie de sa population est retournée sur ses planètes dans les constellations Ursa Major, Ursa Minor, Orion et le système Beta Leo.

Seuls ceux qui voulaient continuer à acquérir de l’expérience dans les conditions extrêmes de la Nuit Cosmique sont restés sur la Terre 3D.

Avant que leur continent ne sombre dans les eaux de l’actuel océan Arctique, toute la population s’est déplacée en 15 vagues vers le sud de l’actuelle Sibérie, le long de l’isthme étroit des monts Oural, baignés de part et d’autre par les mers de l’Est et de l’Ouest.

Pendant longtemps, cette région a été le lieu de résidence commun et compact, où les quatre races spatiales légères ont coexisté en tant que communauté unique.

Elles ont non seulement conservé toutes les connaissances spatiales et les hautes technologies, qui ont été largement utilisées pour construire des infrastructures en Eurasie et, plus tard, sur d’autres continents, mais aussi leur mode de vie unique.

Il reposait sur deux cadres énergétiques puissants : l’arbre généalogique commun (matrice de naissance et portail) et son noyau subtil (cristal).

Ces piliers ont aidé à s’incarner sur la Terre 3D, à préserver la haute spiritualité et les fondements moraux d’une société dans laquelle il n’y avait pas de karma sous sa forme actuelle.

Si quelqu’un s’écartait des Lois de l’Un, les violations et les déséquilibres n’étaient pas corrigés individuellement (comme c’est le cas aujourd’hui), mais par l’ensemble de la communauté, où ils étaient répartis équitablement entre tous.

Plus tard, lorsque sur le plan subtil ils ont reconstruit les anciennes structures de soutien, l’arbre généalogique commun a automatiquement capturé les irrégularités et les a stockées dans son cristal, d’où les prêtres de la Lumière supérieure les nettoyaient périodiquement.

Parallèlement, ils travaillaient avec les “pollueurs” pour éviter les récidives.

Il y eut très peu de violations de ce type. Mais plus la Nuit Cosmique s’épaississait, plus les déviations se produisaient souvent et à grande échelle, sous l’influence des guerres sans fin que la NAA menait contre les races spatiales de la Lumière.

C’est ainsi qu’ils ont migré vers d’autres territoires d’Eurasie, où les conditions naturelles, détruites par la guerre, ont été progressivement rétablies.

Les descendants d’Ursa Minor se sont installés dans les actuelles Sibérie orientale et occidentale et plaine d’Europe de l’Est, sur la côte méridionale de la mer Baltique et de la mer du Nord.

Les descendants d’Orion se sont installés en Europe du Nord et en Atlantide. D’Ursa Major, – en Europe de l’Est et du Nord-Ouest. Du système Beta Leo, – en Europe centrale et méridionale.

Avant la migration longue distance, ils ont divisé le cristal de l’arbre généalogique commun en quatre parties et les ont mises en sécurité pour qu’à l’avenir, lorsque les conditions favorables seront réunies, elles puissent être réintégrées à nouveau.

Cela permettrait de rétablir une énergie unifiée et une base spirituelle et de créer les conditions nécessaires au retour des quatre races de l’espace-lumière sur Terre.

Le lieu de stockage du segment de cristal d’Ursa Minor était l’un des deux sommets de la montagne Belukha, autour de laquelle la race de l’espace de lumière avait construit un immense complexe interdimensionnel.

Il a accompli la tâche la plus importante à l’échelle planétaire et cosmique, en servant de pont énergétique entre l’Altaï et l’Himalaya. Belukha et Kailas fonctionnaient comme deux antennes spatiales et un aimant, combinant les champs de force des deux pôles.

Ici, au plus profond des entrailles de l’Altaï, deux dépôts existent encore aujourd’hui. Dans le premier, le Hall des Chroniques, sont stockées les données complètes sur l’histoire de quatre races spatiales légères, et dans le second, leurs échantillons de haute technologie et d’équipement.

Aujourd’hui, l’accès à ce dernier est impossible, tandis que le premier est accessible à partir du corps subtil, après autorisation des gardiens.

Dans sa forme originale, le complexe était une pyramide géante à 12 niveaux. Sa forme de cuppy fonctionnait comme le plus puissant récepteur et réémetteur de flux quantiques pour les besoins de toute l’infrastructure.

Certains d’entre eux alimentaient le cristal de lumière vivante (lumière parfaite matérialisée), placé sous le deuxième sommet de Belukha.

En descendant les douze étages de la cascade, l’eau de fonte des glaciers pénétrait dans le cristal, était saturée d’énergie vitale, puis entrait et s’accumulait dans la cuvette de la pyramide par des aqueducs spéciaux.

Là, elle a été enrichie par la puissance de la Terre d’en bas et de l’Univers d’en haut, et, au pied de Belukha, elle a rempli deux lacs. Ainsi, leur eau a acquis les propriétés de l’élixir de jeunesse et de santé éternelle pour les colons.

La NAA a tenté à plusieurs reprises d’atteindre les deux voûtes. Mais même après avoir détruit la pyramide avec des armes scalaires et à vide, toutes les tentatives ont échoué.

En regardant autour de l’endroit, les guerriers de la lumière pouvaient voir d’énormes tas de débris éparpillés à des kilomètres à la ronde. Il s’agissait des restes de la pyramide géante. Seule une partie de l’antenne en forme de bol avait survécu.

Sur décision des Co-Créateurs et des Gardiens de Belukha, les aspects du Cristal de Lumière Vivant furent installés dans les Corps Causaux des membres de l’équipe. Ils ne comprirent qu’un peu plus tard pourquoi cela avait été fait…

Les fragments de cristal de l’arbre généalogique ont aidé les êtres restés sur Terre à survivre physiquement, mais ils ne pouvaient techniquement plus servir d’incarnation et n’ont pas sauvé beaucoup d’entre eux de la dégradation.

Surtout après que la NAA ait fusionné de force l’Arbre avec les structures propres et analogues des races Jaune, Rouge, Noire et Grise et de leurs nombreuses ethnies, les obligeant à s’incarner à travers UN SEUL conduit.

En conséquence, dans ce “mixeur”, l’obscurité s’est mélangée à la lumière, le pire au bien, le plus bas au plus haut, renforçant le Diable et affaiblissant le Divin. Cela a créé des conditions idéales pour la décomposition, la sélection négative et le recrutement de l’élite dans la pyramide du pouvoir. Et ainsi de suite pendant des millénaires.

L’avènement du Jour de l’Espace a aidé les Co-Créateurs à démanteler et à supprimer les structures énergétiques subtiles et à haute fréquence des quatre races spatiales de la Lumière et à commencer à les restaurer partout sur le globe.

L’opération menée dans l’Altaï, au mont Belukha, a également abordé cette question – l’assemblage en un seul ensemble de toutes les parties du cristal de l’arbre généalogique des Lumières.

Comme indiqué plus haut, chaque fragment a aidé ses propriétaires collectifs à survivre en les alimentant en énergie vitale et en accumulant une partie de leur karma personnel et de celui des autres.

Pour s’incarner sur Terre, chacun a été contraint d’emmener dans son corps causal 12 % du karma de Dark and Gray, dont il avait absolument besoin pour se décharger sur quelqu’un. Ils l’ont fait par le biais de l’arbre généalogique mixte, en empoisonnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 les races, les nations et les groupes ethniques.

Lors d’opérations précédentes, les co-créateurs ont démantelé cet arbre et la structure similaire des monades que la NAA avait construite dans l’univers local.

Travailler avec les segments de Cristal était plus difficile en raison de la négativité accumulée qui a forcé les Seigneurs du Karma à les sceller jusqu’à ce qu’ils soient complètement purifiés.

Les guerriers de la lumière se sont acquittés de cette tâche avec succès et ont activé les quatre parties pour de nouvelles opérations. Avec l’une d’entre elles, de la race Ursa Minor, ils ont anéanti le porteur du Feu Noir, la substance de la Mort matérialisée.

Avec le deuxième, d’Ursa Major, ils ont supprimé les restes de karma des civilisations terrestres précédentes. Avec la troisième, celle d’Orion, ils ont démantelé quelques éons gris. Avec le quatrième, du système Beta Leo, ils ont purifié la colline de Megiddo.

Cela a permis de retirer le sceau karmique des segments du Cristal et de les fusionner en un seul. Cette opération, les co-créateurs et les guerriers de la lumière l’ont menée à bien sur le mont Belukha.

Pendant que l’équipe s’y attelait, les aspects du Cristal de Lumière Vivant se sont formés en toute sécurité dans leurs Corps Causaux pour former des mini-copies.

Sur le site de l’opération, les co-créateurs ont activé les cristaux, qui se sont immédiatement allumés et ont commencé à émettre de puissantes vibrations nécessaires pour le travail à venir.

En vérifiant à nouveau les fragments du cristal de l’arbre généalogique, les membres du groupe ont repéré de petits restes de karma. La purification de leurs corps causaux a duré une nuit et a été très difficile malgré une préparation minutieuse.

Tout le monde avait de la fièvre, le corps entier brûlait et tremblait, le cœur battait, et des symptômes d’empoisonnement sévère apparurent, bien qu’il n’y eût rien pour s’empoisonner… En général, les classiques du genre, les symptômes habituels pour se débarrasser du karma.

Cela a duré jusqu’au matin. Après une nuit blanche, vers 11 heures, chacun a senti que tout était fini. Les seigneurs du karma l’ont officiellement confirmé et, avant la dernière opération de la journée, les guerriers de la lumière ont même pu dormir un peu.

L’opération a démarré par une méditation et une synchronisation mutuelle de tous les participants, y compris, outre les cocréateurs et l’équipe au sol, les gardiens de Belukha, d’Altaï et d’autres êtres supérieurs.

Sur le plan subtil, ils ont formé un cercle autour des quatre parties du Cristal, mains jointes, Lumière et Amour du cœur. Ensuite, ils ont placé tous les segments au centre et les ont fusionnés en un seul tout. Après cela, l’éclair le plus brillant a suivi et le Cristal restauré a brillé d’une lueur éblouissante.

Il fut ensuite placé dans le champ de Belukha, sous l’un des pics, et des mini copies furent placées dans les corps subtils des membres de l’équipe au sol.

Mais ce n’était pas tout. L’opération suivante consistait à activer l’arbre généalogique commun des races de l’espace lumineux. Sa recréation impliquait les porteurs de ses Monades dans l’espace d’incarnation de la Terre.

Désormais, les âmes des systèmes de la Grande Ourse, de la Petite Ourse, d’Orion et de Bets Leo peuvent s’incarner sur notre planète par le canal originel, sans facteurs destructeurs externes, sans programmes et sans karma.

Les participants à l’opération ont effectué un travail séparé avec les âmes affectées par les avortements. Toutes ont été envoyées au Cristal de l’Arbre Familial pour y être guéries et réhabilitées. Dès le lendemain, les deux structures fonctionnaient à plein régime.

Ainsi, tout le travail prévu fut achevé et les guerriers de la lumière, fatigués mais immensément heureux, retournèrent au camp. Ils l’atteignirent complètement épuisés ; en chemin, ils s’étaient souvent allongés sur le sol pour se reposer après un dur labeur et une route parsemée de rochers.

Arrivés à leurs tentes, ils s’endormirent comme des loirs.

Mais le lendemain matin, tout le monde a ressenti une forte poussée de vibrations. Celles-ci n’ont cessé d’augmenter, suivies d’un choc énergétique et d’une chaleur intense, qui ont provoqué de violentes brûlures sur l’ensemble du corps.

L’impact a été si fort que l’équipe a eu du mal à faire ses valises et à mettre ses affaires dans la voiture pour se rendre sur le site de l’opération suivante. La fièvre a atteint un tel niveau qu’ils ont dû se rendre à la rivière et plonger la tête dans l’eau froide.

Malgré cela, l’équipe a décidé de ne pas perdre une journée et a immédiatement pris la route. Les vibrations ardentes ont continué, heureusement la route n’était pas lourde – un chemin de terre sur lequel on ne peut pas accélérer. Les vibrations n’ont commencé à s’atténuer que dans la soirée.

Plus tard, les co-créateurs ont expliqué que le mal-être était causé par l’accélération, l’intensification et la suractivation du cristal de l’arbre généalogique à des forces maximales.

Les membres du groupe, en tant que porteurs de ses copies, l’ont ressenti. En conséquence, le cristal est devenu le plus puissant de la Terre, dépassant le rayonnement des pierres de Chintamani.

L’opération sur le lac Teletskoye, le plus grand de l’Altaï, a été la dernière dans cette région et a duré trois jours. Sur place, les Co-Créateurs ont révélé les détails de l’opération, qui devait être menée à cet endroit.

Dans les temps anciens, une ville était située sur le site du lac, fondée par une civilisation supérieure originaire d’une des dimensions du Soleil.

Leur temple central abritait le sanctuaire principal – un aspect matérialisé du noyau du Logos Lumineux, avec lequel la race a fait de nombreuses expériences, visant à créer le Cristal Liquide Solaire.

Après avoir obtenu de bons résultats, les colons fermèrent le projet et toutes les installations, inondèrent la ville avec l’eau du lac, laissant un cristal fonctionnel au fond, et quittèrent la Terre.

Aujourd’hui encore, il rayonne d’une gracieuse vibration qui se répand dans toute la région et ses environs. Pendant des millions d’années, sa “batterie” ne s’épuise pas, étant une sorte de Logos Solaire.

Les Co-Créateurs ont décidé d’utiliser le Cristal pour corriger le mécanisme de précession de la Terre.

Rappelons qu’à la suite de nombreux coups spatiaux dévastateurs sur notre planète au cours des guerres cosmiques, son axe stable antérieur s’est déplacé et, au lieu du Centre Galactique, a commencé à se déplacer, orienté sur 12 zodiaques vers les éons sombres et gris.

C’est par ce canal qu’ils ont reçu l’énergie vitale terrestre et qu’ils ont déversé leur karma sur les Terriens pendant toute la nuit cosmique.

L’inclinaison de l’axe a déstabilisé le noyau de la planète. Pour l’empêcher de basculer en orbite, les Co-Créateurs ont construit sur tout le globe 144 000 pyramides et les ont reliées à exactement le même nombre de Galaxies, Constellations et Logos d’Étoiles.

Avec l’avènement du Jour Cosmique, il devint possible d’éliminer la coexistence des deux systèmes d’approvisionnement en énergie en déconnectant les mondes des Ténèbres et des Gris, mais sans changer l’angle de l’axe.

Cette opération a été menée depuis le lac Teletskoye. Comme d’habitude, les guerriers de la lumière ont servi d’interfaces. En bateau, ils ont navigué jusqu’à l’endroit le plus profond où se trouve le Cristal Solaire Liquide.

Avec son aide, à travers le groupe et les Logos de la Terre, les Co-Créateurs ont fait une capture d’embarquement de tous les Logos du cercle de précession et ont coupé le flux d’énergie via l’axe. Ainsi, les vestiges des éons sombres et gris ont perdu une autre source d’énergie vitale importante.

Selon le plan des Co-Créateurs, l’ancienne orientation de l’axe vers le Centre Galactique sera rétablie, et le cercle de précession sera démantelé avec l’ensemble du Système 3D et sa Pyramide de Pouvoir.

Cela signifie que la Terre et l’humanité sont entrées encore plus profondément dans la phase de non-retour, sur laquelle DNI a écrit à maintes reprises. Et il n’y a pas de chemin de retour.

Lev


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18522 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !