Levianthan : Les mers au service de Gaia

Du plus profond des eaux sombres, je parle en Lévianthan. (Je vois un énorme serpent de mer au visage de dragon, bleu aqua et gris, avec des nageoires à la place des pattes). Je suis mentionné dans vos livres saints comme le grand qui a été massacré.

Comme j’ai survécu depuis lors, ce n’est manifestement pas le cas. Je suis une créature ancienne qui a survécu en échappant aux humains et à leurs lances pendant des éons. (Il me dit qu’il a 5 041 ans). Mon écholocalisation et ma télépathie me permettent d’être invisible quand je le souhaite, car je sais où ne pas être.

Je parle maintenant, car j’ai un message pour les êtres de la surface, les créatures de la surface qui pensent que les mers leur appartiennent. Ce n’est pas le cas. Les mers servent Gaia.

Quand on sert, on comprend l’importance de l’équilibre, un concept de partage que les êtres de la surface n’ont pas encore compris. La cupidité est arrivée dans le monde de la surface sous la forme des écailleux d’Orion et d’autres venus d’ailleurs qui souhaitaient dominer et contrôler à leurs propres fins.

Cela ne sera plus permis. Le peuple mer et moi-même avons conclu une alliance et nous sommes impatients d’entrer en contact avec les humains lorsque les énergies auront atteint un niveau plus élevé.

Je peux dire avec plaisir que les énergies changent instant après instant et jour après jour, les choses s’améliorent pour l’humanité et pour les créatures de Gaïa qui ont été affectées par les scories, ce qui est le cas de beaucoup d’entre elles.

Depuis le début de votre ère, Gaïa a été une planète de beauté, de changement, de refuge pour de nombreuses personnes venant de nombreux endroits. La diversité génétique des eaux donne à elle seule à réfléchir. Dire que vous connaissez vos propres eaux est bien loin de la vérité.

Vous ne connaissez qu’environ 10 % de ce qui se trouve dans vos océans. Il existe des cavernes sous-marines qui s’enfoncent dans les profondeurs sur des kilomètres et des kilomètres et qui relient les continents intérieurs, les terres intérieures et les mondes qui sont les vôtres.

C’est ainsi que nous avons échappé à vos sonars, à votre capture. Ce sera une grande surprise pour ceux qui peuvent voir la vérité lorsqu’il sera révélé que vous savez peu, très peu de choses sur le monde, le globe sur lequel vous vivez.

Nombreux sont ceux qui vivent dans le globe, car il est creux, et il existe de nombreux endroits secrets où des créatures survivent et prospèrent avec bonheur, loin du monde des hommes.

La terre intérieure et la terre extérieure, c’est un peu comme si vous alliez sur votre lune, en ce qui concerne les différences, la diversité, la distance. (Il me montre l’hyper vitesse et peut-être le voyage inter dimensionnel ?)

Oui, il y a des portails qui accélèrent le voyage d’un endroit à l’autre à l’intérieur de Gaïa. Vous en saurez bientôt plus à ce sujet.

Moi, Levianthan, je suis l’un des nombreux êtres de mon espèce. Nous sommes des créatures pacifiques. Les histoires de monstres marins de vos livres sont des histoires d’autodéfense.

Nous ne voulons pas faire souffrir les autres. (Il a traversé un portail aquatique dans une grotte sous-marine profonde et apparaît près d’une plage de sable où le sable est plutôt de couleur orange et le ciel d’un orange fumé. Les plantes sont énormes, tropicales, luxuriantes et très vertes.

J’entends des cris d’oiseaux, des singes qui jacassent et un tigre blanc qui rugit. C’est un endroit sauvage). Bienvenue sur la Terre intérieure, Galaxiegirl Beaucoup souhaitent communier avec les êtres de la surface.

De nombreuses alliances devront être formées, ce qui sera plus facile lorsque les énergies seront plus élevées. Mais le moment est proche. Nous, les créatures marines des profondeurs, nous l’espérons de tout cœur. Nous attendons nous aussi l’ascension de Gaia.

Je suis Levianthan.

Galaxygirl

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18715 Articles
L'amour comme but ultime !