Mauvaise foi des médias de masse : 3

Pire, le 13 janvier Agnès Buzyn, alors qu’elle était encore ministre de la santé en France a fait déclarer ce produit comme étant dangereux alors que la crise de COVID -19 faisait des ravages en Chine et qu’elle menaçait de se transformer en pandémie.

Et si on a élaboré beaucoup sur l’importance de respecter les mesures de confinement dans les médias, si on nous a partagé assidûment les statistiques concernant l’évolution de la pandémie, pas un seul mot n’a été écrit au sujet de l’efficacité du remède.

Au contraire, on l’a dénoncé et on a mentionné qu’il peut être dangereux.

Euh ! Il y a 100% de résultats positifs. Cette information circule abondamment sur internet et aucune conséquence négative n’a été enregistrée à date par suite de l’utilisation de ce produit.

Mais il y a une conséquence majeure qui est en train de faire surface et qui nous amène à poser de sérieuses questions concernant les intérêts véritables à la fois de l’OMS et du Collège des médecins.

Car il est soudainement mis très en évidence, que ces organismes ne travaillent pas pour le mieux-être de la population comme ils le prétendent.

Ce serait même le contraire, de toutes évidences. D’autre part, cela met aussi en évidence que l’objectif des médias de masse n’est pas réellement de nous informer.

Ces organismes et ces organisations viennent de se faire royalement piéger. Et si la population ne le voit pas, je me demande sérieusement ce que ça va prendre.

Au moment où j’écris ce texte, Alexis vient tout juste de produire un autre webjournal sur le sujet. Le titre de ce webjournal est : La victoire du net. Assurément encore très intéressant et pertinent.

Si j’écris ce texte, ce n’est pas dans le but de condamner qui que ce soit. C’est plutôt dans le but d’éveiller les gens qui n’aurait pas encore pris conscience de cela. Le temps n’est plus à la condamnation mais au choix conscient et éclairé.

J’ai souvent mentionné dans mes écrits que ce système et tout ce que cela implique, existe parce que nous y consentons par notre ignorance.

Alors, sans condamner, il est grand temps de dire, ne serait-ce que dans notre for intérieur, que nous cessons de consentir.

Ensuite, nous pourrons faire les choix qui correspondent à ce que nous recherchons pour notre mieux-être et pour notre évolution. Plus il y aura de gens qui feront ce choix, plus l’égrégore de pouvoir de la Cabale/État profond se désagrégera.

Bonne transition


Découvrir les autres séries

A propos de Giuseppe 18481 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !