Nouvelle matrice – Partie 6

L’intérêt et l’attention amicale des lecteurs du DNI pour les parties 5-1 et 5-2 ont permis de corriger un certain nombre de fautes de frappe gênantes lors de la numérotation des éléments dans le billet précédent. Cela a donné une bonne motivation pour continuer le nouveau sujet de la Matrice de la Terre.

Comme DNI l’a raconté précédemment, il existe de nombreux scénarios de naissance et de développement des planètes et de leurs civilisations dans le Grand Cosmos.

Certains Absolus, appartenant à la Hiérarchie Suprême, déploient leurs corps de manifestation depuis les dimensions les plus élevées jusqu’au plan physique.

Dans d’autres cas, les planètes naissent de zéro avec l’aide de la Noosphère créée à cet effet, et évoluent ensuite dans les 100 dimensions suivantes.

Noosphère

Pour de nombreuses raisons, décrites par Disclosure News, la Monade de notre Terre n’a pu mettre en mouvement ses corps de manifestation qu’en 5D, puisque la planète tridimensionnelle a été créée par des Gris, puis occupée par des Noirs.

Pour que les personnes ayant une étincelle dans leur âme puissent survivre et se développer, Gaia a dû sacrifier la moitié de ses aspects et spiritualiser ce corps cosmique initialement sans vie.

C’est ainsi que cinq races sont apparues, et qu’une sixième est en train de naître, qui évoluera en même temps que la planète.

“Créateurs

Dans un même multivers, les neuf “copies” subtiles de la Terre ont leur histoire. Certaines sont habitées depuis longtemps par des civilisations très développées, d’autres (en 4D, 5D et 6D) ne sont pas encore peuplées et seront, pour beaucoup d’entre nous, les prochains foyers.

La Terre 3D a son propre scénario de mise à niveau, qui n’a pas d’analogue dans l’univers local. Son objectif est d’élever la planète jusqu’à la 5D et de transférer ceux qui sont prêts à le faire dans cette dimension au cours de leur vie.

Ensuite, ils continueront à évoluer dans des corps énergétiques, comme l’ont fait de nombreuses autres civilisations avec leurs planètes. Comment cela se passe-t-il ?

Dans notre univers (l’un des sept qui forment le Grand Cosmos), le processus se déroule en dix étapes, de 1D à 100D. Chacune d’entre elles couvre dix dimensions, qui se déploient dans l’espace dans l’ordre le plus strict, l’une après l’autre.

C’est à peu près la même chose que les éléments en 1D-7D sur Terre. Au dernier stade, la densité finale accumule dans le plasma le meilleur de ce qui a été créé auparavant, le comprime en singularité et, sous la forme d’un faisceau, l’envoie dans la dimension suivante pour commencer le grand cercle suivant.

Et cela se répète dix fois. Et toujours, dans la densité suivante, un nouveau prototype temporaire est d’abord créé à partir de l’énergie plasmatique qui a passé tous les morphings précédents, dans lequel le logiciel de développement initial est chargé.

Ensuite, le prototype entre dans les blocs avec ses programmes de transformation. Des champs de force sont formés là où ces programmes commencent à fonctionner.

Au cours de ce processus, le prototype est à nouveau divisé, une partie est envoyée sur des mondes porteurs de vie dans différentes densités, et une autre est utilisée pour la construction de la matrice de la nouvelle planète.

10D sert de canal de transition pour lequel la neuvième densité est le monde collecteur. Son espace accumule les énergies plasmatiques pour une nouvelle dimension avec l’aide de la rotation du temps.

Mais avant de se fondre dans la dimension suivante, la 11e, elles passent par un traitement très sophistiqué dans la zone frontalière.

10D

Les énergies plasmatiques accumulées en 10D pénètrent d’abord dans le canal de transport, à l’intérieur duquel elles sont transformées, puis transférées dans un segment spécial, où le logiciel de la rotation du temps est chargé et les dirige vers le secteur suivant.

Là, les énergies plasmatiques sont compactées en une substance subtile. Une partie de cette substance est renvoyée vers d’autres planètes porteuses de vie. La seconde partie sera utilisée plus tard pour la construction de la matrice 11D.

Elle démarre dans le secteur suivant de la zone frontalière. L’énergie est à nouveau divisée, accumulée et transférée de manière cyclique vers le canal qui condense le noyau de plasma.

Un logiciel spécial le sature de lumière rayonnante et le traduit en un cristal interdimensionnel qui resserre l’ensemble du flux et le dirige vers le pulsar qui le “distille” à nouveau.

Ayant atteint les propriétés nécessaires, le plasma passe à l’unité suivante, où il se condense à nouveau et entre dans le réseau de distribution. À ce stade, une naine blanche est intégrée au processus.

Elle crée un espace spécial et restrictif qui produit la prochaine rotation temporelle pour déplacer le plasma plus loin, dans la zone de stockage.

Un autre réseau de distribution y est connecté, par lequel une partie du flux est transmise aux planètes dans les dimensions supérieures, et l’essentiel va vers le nouveau bâtiment de la Matrice.

11D

Ainsi, à 11D, toutes les substances les plus précieuses et les plus prometteuses accumulées au cours des dix densités précédentes sont “expulsées” du plasma de la planète. De nouveaux programmes sont activés pour son développement. Lesquels ?

L’un d’eux ferme le canal par lequel le plasma sous forme de particules est entré dans la onzième dimension depuis la 10D, relié à elle par un cordon d’énergie “ombilical”. Un autre programme “coupe” ce cordon et commence à créer du nouveau plasma à partir des particules.

Le troisième forme des caillots à partir de ce plasma. Le quatrième élargit l’espace pour les accueillir. Le cinquième y construit une nouvelle matrice. La sixième active le scénario pour un nouveau plasma dans cette matrice. Le septième charge le logiciel évolutif de l’intelligence dans la matrice.

Le huitième construit une unité de pilotage. La neuvième étape consiste à créer un champ permettant d’améliorer la matrice, son espace et la planète qui s’y trouve.

Le dixième crée des champs capables de diviser le plasma de la planète pour la faire passer dans la 12e dimension, à un nouveau niveau de développement. Le onzième soft effectue cette action.

12D

Les habitants des planètes en transformation traversent dans leurs corps énergétiques et plasmatiques tous ces changements sur le chemin du 100D. Et ils le font ensemble avec l’Absolu, qui évolue également sur le chemin de la Source. Et ceci pourrait être notre scénario d’évolution.

Le 21 mai à 01:05 PM CET, les Co-Créateurs ont transmis les informations suivantes via un Canal Hiérarchique Unique.

Ne vous précipitez pas et n’accélérez pas les délais. Tous les changements se produiront en temps voulu. Sur le Plan Subtil, un travail intensif se poursuit, impliquant de nombreux Logos, des Aspects Supérieurs des Hiérarques Suprêmes du Plérôme, la gestion externe de la Terre, les guerriers de la Lumière et les travailleurs de la Lumière.

Ils interagissent de manière cohérente et ciblée, mais doivent soigneusement équilibrer leurs efforts en raison de l’état et de la situation actuels de la planète. Ils changent à chaque minute, dans un sens positif, puis dans un sens négatif, ce qui oblige à vérifier soigneusement chaque étape, à ajuster les tactiques et les stratégies de l’Alpha à l’Oméga.

Il est nécessaire de vérifier avec précision tout ce qui est possible, de prendre en compte littéralement les plus petits facteurs du continuum espace-temps, voire les surprises, leur échelle et leur profondeur.

C’est peut-être difficile à croire, mais tout est prévu pour identifier les cellules dormantes et les graines infectées par la pourriture. C’est dans ce but que sont lancés des remakes d’événements et que sont créées, par le biais d’une nouvelle perception, des circonstances par lesquelles, comme par le passé, la Terre est passée plus d’une fois.

C’est ainsi que les énergies négatives sont identifiées pour être anéanties et que la pourriture et l’infection ne pénètrent pas dans la nouvelle matrice de la Terre.

Il est incorrect et naïf de demander aux forces supérieures de lumière pourquoi elles ne peuvent pas faire ceci ou cela. Vous ne pouvez pas voir l’ensemble du tableau, toutes les lignes de temps, tous les espaces, toutes les dimensions et toutes les circonstances de l’Univers local.

Univers local

Soyez patients et prudents. La Terre est sous le plus haut patronage. Nous divulguons le pire et le meilleur, ce que nous emporterons avec nous et ce dont nous nous débarrasserons. Comme dans toute transformation, des difficultés apparaissent inévitablement.

Sur Terre, elles sont créées par la diversité de ses habitants. Regardez autour de vous, combien il y a d’ignorants, de fous, d’inadéquats et tout simplement de méchants. Et nous devons tenir compte de toutes les énergies, collectives et planétaires.

Le simple fait de rompre une multitude de fils profondément imbriqués fera encore plus de mal. Les conséquences frapperont comme un boomerang, et personne ne pourra s’y soustraire. Tout le monde est lié par des incarnations, des liens de parenté et bien d’autres liens enracinés.

Touchez une corde, et il y aura une résonance à laquelle tout le monde devra répondre. L’énergie vous atteindra si vous en avez une particule.

C’est pourquoi nous essayons, avec tout le monde, de guérir la Terre ENTIÈRE et TOUS ses habitants.

Nous essayons de trier ce qui ne peut être traité et de le rassembler dans l’une des sphères préparées sur le plan subtil, où le mal peut être transmuté et évoluer pour devenir le bien. L’atmosphère énergétique nécessaire a été créée à cet effet.

Le réacteur anti-karmique, et il n’est pas le seul sur Terre, collecte les énergies en fonction de leurs fréquences dans les différentes densités, plans et lignes de temps de la planète.

Selon les fréquences

Pouvez-vous imaginer un volume de ce travail ? Bien sûr que non. Ne jugez donc pas ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire spécifiquement sur Terre.

Ce n’est qu’une petite partie de ce qui se passe dans le système solaire, les galaxies et tout l’univers local, qui affecte également les possibilités et les circonstances, les relations de cause à effet.

Et pour finir, les nouvelles de la dernière heure. Le 25 mai à 10:56 AM CET, depuis le Plérôme, la Terre 14D est entrée dans notre planète tridimensionnelle et a créé sa nouvelle Matrice. Les détails suivront.

(à suivre)

Lev

A propos de Giuseppe 18512 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !