Nouvelles des Fréquences Cosmiques du 18 octobre 2023 – Préparation de la saison des éclipses

La « saison des éclipses » commence lorsque le soleil se déplace dans le signe dans lequel il va éclipser, et le 23 septembre, lorsque le soleil s’est déplacé dans la Balance tropicale, a marqué le début de la « saison des éclipses » actuelle.

Comme nous le savons, il y a eu une « éclipse solaire » le 14 octobre dans la Balance tropicale, et il y aura une « éclipse lunaire » dans le Taureau tropical le 28 octobre.

Eclipse lunaire 28 octobre 2023

Une « saison des éclipses » dure environ six mois, car c’est le laps de temps pendant lequel les messages des éclipses ont tendance à se dérouler.

Cependant, comme nous l’avons mentionné dans un article précédent, d’anciennes informations indiquent que la durée en minutes d’une « éclipse solaire » correspond au nombre d’années pendant lesquelles ses messages se manifesteront, et que la durée en minutes d’une « éclipse lunaire » correspond au nombre de mois pendant lesquels ses messages se manifesteront.

Les deux concepts sont probablement exacts en fonction des niveaux de conscience humaine à des époques particulières – d’autant plus que l’axe nodal se déplace constamment au fil du temps et que divers autres angles et degrés planétaires se produisent.

Quelle que soit la période pendant laquelle les éclipses produisent leur « Théâtre Cosmique » – le portail lui-même (de l' »Eclipse Solaire » à l' »Eclipse Lunaire » – une période d’environ deux semaines) – elles augmentent toujours les sensations physiques, mentales et émotionnelles de l’homme ainsi que les tourbillons et les vagues dans et sur la Terre. Elles fournissent également de plus grandes « invitations » à recevoir une CONNAISSANCE PLUS ÉLEVÉE.

Maintenant que l’on recherche davantage d’informations sur les « Pulsars » – en particulier le « Pulsar Vela » – on se rend compte qu’ils provoquent eux aussi des activations planétaires continues, car leur LUMIÈRE extrêmement puissante pulse dans toute la galaxie et affecte les éruptions de notre Soleil, les CMEs et d’autres énergies solaires.

Aujourd’hui, mercredi 18 octobre 2023, les vents solaires s’élèvent jusqu’à présent légèrement au-dessus de 400 km/s, et la magnétosphère se construit dans des protons densément peuplés et chargés positivement qui viennent de l’extérieur de notre système solaire.

Il existe des milliers de « pulsars » dans notre galaxie, mais le « pulsar Vela » est jusqu’à présent celui qui émet le plus intensément des rayonnements gamma de forte puissance.

Pulsar Vela

Les sons des pulsars peuvent être détectés, et « Pulsar Vela » ressemble au battement profond d’un tambour – son « battement de cœur » évident – étrangement similaire à la façon dont les battements de cœur humains sont rythmés ou parfois décalés par rapport au rythme normal apparent.

Souvent, le déphasage du cœur se produit lorsqu’il est réaligné ou recalibré par rapport à l’énergie cosmique.

Pourtant, la plupart des gens ne comprennent pas cela et s’alarment d’une tonalité apparemment hors rythme, puis se précipitent dans une salle d’urgence où une procédure est effectuée pour donner au cœur un rythme « normal » au sens humain, qui, s’il n’est pas en accord avec le cosmos, est en fait un rythme « anormal ». Nous devons nous rappeler que nous sommes de l’ÉNERGIE EN FORME, et que notre « forme » est en train de changer pour correspondre à l’ÉNERGIE DU COSMOS.

Il faudra un temps considérable pour que l’humanité comprenne pleinement ce qui se passe dans sa physicalité, c’est pourquoi l’establishment médical actuel continuera à gagner beaucoup d’argent en étiquetant les soi-disant « anomalies » et en développant des pilules, des injections et d’autres procédures pour les traiter. L’humanité a donc encore beaucoup de chemin à parcourir dans sa véritable connexion à la FRÉQUENCE SOURCE.

La conscience collective humaine est encore assez faible spirituellement et intellectuellement.

La science dominante affirme qu’un pulsar doit se trouver à environ 650 années-lumière de la Terre pour l’affecter de manière significative, et le « pulsar Vela » se trouve à environ 1000 années-lumière de notre planète.

Élargir notre conscience

Pourtant, le courant scientifique dominant affirme également que les pulsars peuvent influer sur les températures des planètes, les rendant, par exemple, très chaudes à des heures bizarres et pouvant provoquer d’autres situations planétaires inhabituelles.

N’avons-nous pas connu récemment des températures très élevées dans le monde entier, et n’y a-t-il pas eu des tremblements de terre massifs, des ouragans, des tornades, des inondations, etc.

On soupçonne que ces phénomènes n’ont pas tous été provoqués par les éruptions et les CME de notre Soleil, qui se sont dirigées vers la Terre pour activer « ses » champs électromagnétiques internes et externes.

Nous nous trouvons manifestement au milieu d’immenses volutes de LUMIÈRE pulsar – énormes dans leur force et leurs manifestations.

Ce sont peut-être les pulsars qui provoquent les pannes périodiques des équipements technologiques, et lorsque les techniciens sont appelés pour réparer les pannes de courant dues aux orages, nous devons nous demander « ce qui » a réellement provoqué les orages.

Même lorsqu’il n’y a pas d’orage et que l’équipement est défaillant, nous devons considérer que ce n’est pas seulement à cause d’un pépin ou d’une pièce à remplacer.

Qu’il s’agisse d’un temps calme et ensoleillé ou de violentes tempêtes, l’énergie cosmique est toujours à l’œuvre dans le processus météorologique. Les pulsars semblent en être les principaux acteurs.

L’humanité doit chercher plus profondément pour découvrir pourquoi et comment les conditions se manifestent via les courants d’énergie de la conscience collective et leur relation avec les courants d’énergie cosmique.

Comme je l’ai dit à maintes reprises, les textes anciens révèlent ce que l’humanité est en train de « découvrir ».

« Le pulsar Vela se trouve dans la constellation de Vela, et le terme « Vela » est un nom féminin sanskrit qui signifie « rivage » et « voile ». C’est également un mot espagnol et italien qui signifie « voile ».

« Le pulsar Vela se déplace à une vitesse estimée à 750 miles par seconde (mi/s).

D’un point de vue spirituel, il est clair qu’elle « navigue » à une vitesse impressionnante et qu’elle bat la mesure pendant son voyage.

Il y a un verset très mystique dans le SAINT QU’RAN (Sourate Tariq) où le Saint Prophète Muhammad entend : « Que savez-vous de l’étoile qui frappe ? »

De nombreux savants musulmans pensent qu’il s’agit de ce que l’on appelle les « pulsars », et Mahomet a conseillé à ses disciples, lorsqu’ils étaient stupéfaits de ce qu’il leur révélait de divers principes moraux sacrés et de faits cosmiques, de dire : « Ceci n’est pas une nouvelle religion » : « Ce n’est pas une nouvelle religion ».

Il admettait ainsi qu’il existait d’autres voies spirituelles antérieures à l’islam, et il transmettait à son peuple une grande partie de ces connaissances plus anciennes.

Il est si triste que les aspects divins de cette voie aient été altérés par des fanatiques qui croient au massacre d’autrui pour imposer leurs propres programmes qui ne sont pas du tout conformes à la révélation divine.

Un exemple rapide est le mot « Jihad », qui signifie « guerre sainte » en arabe.

Ce terme a été révélé comme un enseignement sur la manière dont une personne doit lutter contre son moi inférieur et son moi supérieur. Il ne s’agit pas d’une permission de détruire ceux qui ne partagent pas vos croyances ou vos coutumes particulières.

La SOURCE s’est adressée à tous les peuples du continuum espace-temps.

Il n’existe pas de « guerre sainte » ! Qu’y a-t-il de « saint » dans la guerre ?

Comme le dit l’une de mes citations préférées de Shakespeare : « Quels idiots sont ces mortels ! » (prononcée par le personnage de Puck dans la pièce « Songe d’une nuit d’été »).

Quels imbéciles sont ces mortels !

Il est parfois important de se référer à l’histoire, à la littérature, à la linguistique, à la science, etc. dans les discussions sur ce qui se passe sur notre planète en ce moment.

Les recherches les plus récentes dans le domaine des pulsars constituent un complément précieux à l’élévation de la conscience de l’humanité à mesure que notre ÉNERGIE EN FORME devient plus avancée.

Dr. Schavi

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18569 Articles
L'amour comme but ultime !