Nouvelles des Fréquences Cosmiques du 19 décembre 2023 – Le soleil au centre de la galaxie

Notre soleil au centre galactique et l’énergie cosmique : Préparez-vous à une plus grande illumination !

Il y a eu 115 tremblements de terre au cours des dernières 24 heures, et le tremblement de terre le plus destructeur depuis neuf ans a frappé la province de Gansu en Chine – une magnitude de « 6,2 » qui a blessé 700 personnes, et 127 autres ont trouvé la mort.

La plupart des autres tremblements de terre dans le monde sont d’une magnitude de 4 ou 5, et quelques-uns d’une magnitude de 3.

Tout tremblement de terre peut causer des dégâts, mais un tremblement de terre de 6,0 et plus peut être très puissant et destructeur.

Les centaines de tremblements de terre qui se produisent chaque jour indiquent que notre planète Terre est très instable sur le plan énergétique, car de puissantes forces cosmiques l’affectent.

Tremblements de terre M4 et au-dessus au cours des dernières 36 heures

Les vents solaires se déplacent à plus de 500 km/s aujourd’hui, 19/12/2023, et la magnétosphère subit la pression des particules de plasma tout autour d’elle, comme à l’accoutumée.

Cependant, notre planète est également affectée par des CME transitoires provenant de plusieurs éruptions solaires de classe M et d’une éruption solaire de classe X, d’où les nombreux tremblements de terre et l’énorme « 6,2 » en Chine, les forces électromagnétiques de la dynamique solaire se connectant à la dynamique électromagnétique de la Terre et agitant les plaques tectoniques internes et les sphères externes (atmosphère, stratosphère, ionosphère, etc.).

Le soleil – Les dernières 48 heures

Aujourd’hui, notre Soleil a atteint 27 degrés du Sagittaire et s’aligne avec le centre de notre galaxie qui se trouve entre 27 et 28 degrés du Sagittaire.

Cette conjonction provoque une élévation de la conscience planétaire et est particulièrement vitale car notre Lune a atteint 27 degrés de Poissons et est donc en carré avec notre Soleil, et l’humanité a besoin de toute l’aide qu’elle peut recevoir avec Mercure toujours rétrograde – ayant commencé sa rétrogradation le 12 décembre en Capricorne, mais elle retournera en Sagittaire le 24 décembre avant de remonter en Capricorne plus tard et finalement de devenir directe le 1er janvier 2024.

Notre Lune en Poissons peut être source de confusion, d’éparpillement mental, de notions fantaisistes, mais aussi d’intuitions spirituelles. Au 27e degré, des décisions fermes peuvent être prises sur certaines questions mineures qui peuvent être quelque peu anxiogènes sur le plan émotionnel, tout en gardant les questions plus importantes jusqu’à ce que Mercure soit direct.

Nous sommes également à deux jours des Solstices dans les hémisphères Nord et Sud, et les forces cosmiques s’agitent davantage et activent notre planète.

Les anciens astronomes appelaient cette période de l’année « le soleil qui sort de sa caverne », indiquant qu’il était en route pour atteindre son zénith ou point culminant, qui se produit au solstice d’été dans l’hémisphère nord.

C’est de ce mythe solaire que vient l’histoire de Yeshoua (« Jésus ») né dans une grotte ou une étable en tant que « Fils » de SOURCE (« Dieu ») le 25 décembre, alors qu’en réalité, trois ou quatre jours après les solstices (donc le 24 ou le 25), notre soleil est à un niveau vibratoire élevé dans l’hémisphère nord, envoyant de fortes fréquences d’énergie sur la planète.

Les jours s’allongent progressivement au cours de l’ascension solaire. Bien que la personnalité connue sous le nom de « Yeshoua » ait réellement existé et qu’elle ait été un puissant Instructeur mondial, il y a beaucoup de fables liées à sa vie.

En fait, toute la BIBLE SAINTE contient de nombreuses fables – dont beaucoup sont d’excellentes métaphores sur la façon dont l’humanité devrait vivre sur Terre. Cependant, une grande partie de ces fables traite de l’énergie cosmique.

Par exemple, la personnalité connue sous le nom de « Salomon » est une compilation du mot pour le « Soleil » qui est « Sol » et de l’un des anciens noms Kemetic (égyptien) pour SOURCE (« Dieu ») qui est « Amon » qui est également orthographié « Amen ». Il est défini comme « l’éternel caché ».

Ainsi, le « Soleil » de notre galaxie brille toujours, mais semble « caché » par temps nuageux.

Il est donc faux de dire : « Il n’y a pas de soleil aujourd’hui parce que le temps est nuageux ». Le Soleil, comme nous venons de le dire, brille toujours. C’est juste que ses rayons sont moins visibles lorsque les nuages glissent dans le ciel et créent une atmosphère grise.

Ainsi, lorsque nous terminons nos prières par le mot « Amen », nous utilisons l’un des anciens noms de SOURCE.

Ce mot ne signifie pas « Et c’est ainsi », comme l’enseignent souvent les ministres des grandes religions qui n’ont malheureusement pas suffisamment étudié les voies spirituelles plus anciennes et les autres langues, et qui n’ont peut-être pas voyagé dans les pays anciens.

Ils enseignent donc à leurs paroissiens ce qu’on leur a enseigné sans faire de recherches plus approfondies.

C’est ainsi que les fables se perpétuent au fil des siècles. Certains ministres, imams et rabbins connaissent de nombreuses vérités mais refusent de les enseigner parce que les gens risquent de quitter l’église, la mosquée ou la synagogue par peur de la vérité.

Un autre fait très intéressant est que le chapitre intitulé « Cantique des Cantiques » est un poème qui traite de la conversation métaphorique entre notre Soleil et notre Lune. Beaucoup pensent qu’il s’agit de l’histoire d’amour entre Salomon et la reine de Saba.

Il y a tellement, tellement, tellement plus de fables dans les textes sacrés de tous les chemins.

Ceux qui ont une CONNAISSANCE SUPÉRIEURE comprennent les métaphores et les véritables événements historiques.

Ceux qui ne sont pas à l’aise avec la vérité se tortillent sur leur siège, froncent les sourcils, ferment les bras sur leur poitrine (bloquant le cœur) et pincent les lèvres – tous en désaccord avec ce qu’ils lisent ou entendent.

Dans ce cas, un vieux proverbe suffit : « Ceux qui le peuvent enseignent. Ceux qui ne peuvent pas enseigner ont tendance à critiquer ».

Nous devons toujours nous interroger sur certains concepts :

« Comment en suis-je arrivé à accepter cela ? »
« Ai-je mené mes propres recherches ? »
« Qu’est-ce qui a constitué ma recherche ? »
« Qu’ai-je lu des documentations anciennes ? »
« Ai-je participé à des voyages d’étude ou ai-je simplement voyagé pour faire du shopping et m’amuser ou pour voir les sites touristiques sans remettre en question l’histoire ? »
Suis-je « programmé » ?
Comment puis-je commencer à démanteler cette « programmation » ? « Est-ce que je commence vraiment à croire que l’histoire, la religion et la science ne se limitent pas à ce que l’on m’a raconté ?

Napoléon Bonaparte a dit un jour : « L’histoire est une fable convenue ». Ses soldats ont arraché le nez des statues géantes de Kemet et ont écrit des mots grossiers en français sur de nombreux monuments que l’on peut encore voir aujourd’hui.

Sa grand-mère lui aurait dit, lorsqu’il était enfant, de toujours se méfier des gens qui ont un grand nez, car ils sont très puissants.

Qu’il s’agisse d’une histoire vraie ou non, il est prouvé que Napoléon et ses soldats ont été les auteurs de la destruction de nombreux monuments anciens de cette civilisation.

Au moins, les Britanniques ont confisqué les reliques kémétiques et les ont emmenées au British Museum (ce qui reste un crime, cependant).

De nombreuses vérités apparaîtront avant le début des âges de l’ascension de la conscience supérieure de l’humanité. Il le faut. L’humanité ne peut pas continuer à faire passer des fables pour des vérités. Elles s’estompent.

La plupart des gens disent, à l’approche de Noël, que « Jésus est la raison de la saison ». Non, la vérité est que Yeshoua est la raison pour laquelle l’humanité devrait s’éveiller à la conscience.

Il a voyagé dans de nombreux endroits qui étaient considérés comme anciens au cours de sa vie planétaire : Tout au long de Kemet (où il est né parce que « Asrae » [Israël] faisait partie de Kemet – ainsi, il est né en Afrique – et non au « Moyen-Orient ».

L’Égypte se trouve au nord-est de l’Afrique), en Perse et au Tibet. Il voyage avec son oncle dont le nom de famille est « Ben Parachia ». Le nom « Ben » se traduit par « fils de ». Le nom de famille de Yeshoua était « Ben Pandera » ; il était donc Yeshoua Ben Pandera.

Il est devenu « Yeshua Ha Messiah » (Yeshua, l’Oint) après avoir été initié à de nombreuses voies sacrées au cours de ses voyages et de ses études. L’initiation à une voie spirituelle est une « onction », et l’huile est généralement frottée sur le troisième œil.

Dans les temples (appelés « Hetu » dans l’ancienne langue) de Kemet, l’onction la plus élevée pour un homme était le degré « Fils de la LUMIÈRE » (« Sa Ra »), et pour une femme c’était « Fille de la LUMIÈRE » (« Sat Ra »).

Yeshoua retourna à l’âge de 30 ans à Asrae et commença à enseigner à son peuple un grand nombre des principes qu’il avait appris, mais la plupart de son peuple eut peur de ce qu’il enseignait parce que cela allait à l’encontre du gouvernement romain qui, à cette époque, avait soumis et opprimé les « Habiru » (nom original pour les « Hébreux »).

C’est ainsi que nous trouvons ce verset biblique : « Je suis venu vers les miens, et ils ne m’ont pas reçu ».

Un complot visant à le détruire a été ourdi par les dirigeants romains et le Sanhédrin (juges hébreux) qui avaient été contraints et « programmés » contre les enseignements de Yeshoua parce qu’ils n’étaient pas conformes aux enseignements dominants.

Cependant, il a réussi à s’échapper une nuit et a de nouveau voyagé à travers le monde. Il était censé avoir plus de quatre-vingt-dix ans lorsqu’il a quitté son corps physique. Il n’a pas été pendu à une croix (ce n’était pas le mode d’exécution romain) à côté de deux voleurs.

L’humanité a beaucoup d’histoire vraie à déballer avant de se diriger vers le « nouvel âge d’or ».

Pendant que les gens apprennent (ou refusent d’apprendre) les vérités qui ont été volontairement cachées pendant de nombreuses époques, c’est la « fenêtre d’opportunité » qui s’ouvre toujours pendant le « Crépuscule du Kali Yuga » – une période pendant laquelle des élévations de conscience peuvent encore être réalisées avant qu’un cataclysme mondial ne soit imposé à l’humanité.

Personne n’a alors le temps de haïr qui que ce soit, car la plupart des gens sont dans une situation désespérée et tentent de survivre.

Prions pour que les haines actuelles disparaissent, que les mensonges soient révélés, que les expériences dangereuses sur la création soient arrêtées, que l’humanité croie vraiment en la SOURCE et ne se contente pas d’y croire du bout des lèvres.

Il faut savoir que le terme « vacances » provient à l’origine de l’expression « jours saints ». Les mouvements des forces cosmiques sont des moments sacrés pour respecter le vaste multivers dont l' »auteur » est SOURCE et pour apprendre à « lire » ses messages.

« Les cieux racontent la gloire de Dieu. Jour après jour, ils répandent la parole, et nuit après nuit, ils déploient la connaissance » (extrait des Psaumes).

Mise à jour du CFN sur l’énergie solaire et éolienne

Les vents solaires se déplacent maintenant à une vitesse impressionnante de « 617,8 » km/s à 11:40 AM (EST) le mardi 19/12/2023, poussant puissamment les CMEs transitoires.

Dr. Schavi

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18748 Articles
L'amour comme but ultime !