Nouvelles des Fréquences Cosmiques du 24 octobre 2023 – Alimentation et éclipse lunaire

Il arrive souvent, à l’ère moderne, que la majeure partie de l’humanité pense qu’elle est beaucoup plus avancée que ne l’étaient nos ancêtres et que certains types d’informations anciennes ne sont que des superstitions.

C’est certainement le cas à l’époque du « Kali Yuga », où seulement un quart des êtres humains ont une conscience élevée ou essaient sincèrement de s’élever.

Les trois quarts de l’humanité sont donc égoïstes, spirituellement en faillite et intellectuellement épuisés.

Ces trois quarts ne croient qu’en ce que dit la « télévision », la « science dominante » ou un riche « homme d’affaires », un « dirigeant politique », un « artiste » ou un « athlète ».

Système de contrôle mental

Ils ne recherchent pas d’informations par eux-mêmes, et ils prient ou méditent rarement afin de se connecter à leur MOI SUPÉRIEUR (qui est la SOURCE).

Ils peuvent cependant être très « endoctrinés religieusement » sans se rendre compte qu’ils ne font souvent que suivre des idées culturelles et des mythes historiques plutôt que de véritables RÉVÉLATIONS DIVINES qui ont été testées à travers les âges et se sont avérées exactes.

Il y a quelques personnes qui ont été formées aux concepts traditionnels dans divers domaines et qui sont maintenant orientées vers la spiritualité alors qu’elles continuent à travailler et à faire carrière.

Les remarques introductives de cet article ont été faites parce que les connaissances anciennes qui suivent sembleront effectivement « superstitieuses » aux personnes qui n’ont pas approfondi les enseignements anciens, soit parce qu’elles n’ont pas jugé nécessaire de le faire, soit parce qu’elles ne s’y sont pas intéressées.

Si vous êtes ce type de personne, soyez honnête avec vous-même et ne poursuivez pas votre lecture. Si vous le faites, vous ne trouverez que des raisons d’être critique. N’oubliez pas, cependant, qu’un vieux dicton dit que : « Ceux qui le peuvent enseignent. Ceux qui ne peuvent pas enseigner, critiquent ».

L’éclipse lunaire du 28 octobre commence son « Penumbral » (début de l’ombre) à 14h01 et 25 secondes (EDT), et notre Lune sera complètement dans l’ombre à 15h35 et 48 secondes (EDT). L’éclipse se terminera à « 4:14 » PM et 5 secondes (EDT). La Lune régit les émotions et les processus biologiques.

Lors d’une éclipse lunaire, les émotions sont plus vives que lors d’une pleine lune normale et le système digestif est plus sensible à l’ingestion de nourriture.

Pendant une éclipse lunaire, les aliments perdent rapidement leur valeur nutritionnelle toutes les quelques minutes, au rythme d’une heure, ce qui équivaut à les laisser sur un comptoir à l’air libre pendant 28 jours, et ils deviennent littéralement toxiques pour les cellules digestives.

C’est pourquoi les anciens enseignements sacrés nous recommandaient de ne pas manger une heure avant le début d’une « éclipse lunaire » (la période « pénombrale ») et de manger après la fin de l’éclipse.

Ce calendrier indique que le 28 octobre, toute nourriture doit être consommée avant 13 h 01 (HAE) et qu’aucun autre aliment ne doit être ingéré avant une heure après l’éclipse, soit 17 h 14 (HAE).

Par conséquent, pendant l’éclipse proprement dite, les gens jeûnent. La période totale d’abstinence alimentaire doit donc s’étendre de « 13 h 01 » (HAE) à « 17 h 14 » (HAE). Si l’on procède autrement, on s’expose à des troubles digestifs ou à des maladies.

Pourquoi la nourriture devient-elle toxique lors d’une éclipse lunaire ? C’est parce que l’énergie ordinaire qui donne à la « bio » (« vie ») des « photons » (« LUMIERE ») – tout comme notre Soleil qui fait la même chose – est diminuée.

Comprenez bien qu’il s’agit de SCIENCE SPIRITUELLE, et non de la science dominante. De nombreux scientifiques titulaires de diplômes divers, tels que des biologistes, des chimistes, des physiciens, des astronomes, etc. commencent à se rendre compte que les connaissances scientifiques typiques ne sont plus le pilier.

Des événements se produisent dans le cosmos qu’ils ne comprennent pas, et ils commencent à rechercher des enseignements anciens et même à faire appel à des mystiques particuliers (yogis, yoginis, acharyas, guérisseurs énergétiques, scientifiques vibratoires, etc. Ils se grattent la tête et ont les yeux écarquillés d’émerveillement.

Leur déclaration habituelle est la suivante : « Mais je pensais que… » : « Mais je pensais que… » ou « Mais on m’a toujours appris que… ». Nous avons tous été dans cet état d’esprit. On nous a donné certaines informations et nous y avons cru parce que, enfants, nous avons cru ce que les adultes disaient et, en mûrissant, nous avons cru ce que nous étions « programmés » à croire parce que ceux qui nous ont enseigné étaient eux-mêmes « programmés ».

Ceux d’entre nous qui ont eu la chance d’avoir le désir d’une CONNAISSANCE SUPÉRIEURE parce que, d’une manière ou d’une autre, leur MOI SUPÉRIEUR les a poussés à l’acquérir, et qui ont ensuite eu la chance de s’asseoir aux pieds de grands enseignants spirituels, continuent d’apprendre et de partager.

L’apprentissage continu fait littéralement pousser de nouvelles cellules cérébrales.

Il y a trois citations célèbres que j’utilise souvent dans mes enseignements et que j’ai partagées dans des articles plus d’une fois, et encore une fois, je les offre à la considération des lecteurs :

1.) « Étudie-toi pour te montrer à la hauteur » (BIBLE SAINTE).

2.) « Quiconque fait un pas vers moi, je viens à lui en courant » (SAINT QU’RAN).

3.) « La connaissance est comme un jardin. S’il n’est pas cultivé, il ne peut être récolté » (Enseignement d’anciens Sages de la nation africaine du Zaïre).

En ce qui concerne les repas, certaines personnes orientées vers la métaphysique testeront toujours leur nourriture avec des perles de prière bénies, et elles le feront certainement lors d’une « éclipse lunaire ». Si les perles tournent dans le sens des aiguilles d’une montre, la nourriture est saine. S’il tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, l’aliment n’est pas sûr.

Il est recommandé de consacrer du temps à la prière et à la méditation pendant une éclipse lunaire. Il n’est pas nécessaire de le faire pendant toute la durée de l’éclipse, mais il faut y consacrer un certain temps pendant qu’elle se produit.

Souvent, un diapason jouant la tonalité miraculeuse de « 528 » Hertz sera joué au-dessus de la nourriture pour en élever la vibration.

Eclipse lunaire

Ainsi, quoi que vous choisissiez de faire de votre libre arbitre le 28 octobre, vous avez au moins reçu un message ancien qui a été reçu par les « Rishis » (Sages) par le biais d’une RÉVÉLATION DIVINE et qui s’est avéré être vrai. Restez immobile aussi souvent que possible pendant les jours qui précèdent l’éclipse lunaire et décidez de la manière dont vous voulez penser, ressentir et agir.

Comme le dit une autre citation donnée récemment : « L’humanité s’est vu accorder le libre arbitre et peut donc adopter le canal – bon ou mauvais – par lequel elle souhaite que sa vie s’écoule » (BHAGAVAD GITA).

Comme l’a dit Tehuti de Kemet : « Dieu agit par le biais de la nature » (TABLETTE D’EMERALD).

L’éclipse lunaire à venir et tous les autres phénomènes cosmiques comprennent la « Nature », et ce mot est dérivé du terme « Neter » – l’ancien « Medu Neter » (« parole sacrée ») de Kemet.

Il se traduit par « Force divine ». Notre Lune est l’un des « Neteru » – « Forces Divines ».

Elle a sa mission à accomplir et elle est très puissante pendant une éclipse.

Dr. Schavi

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18568 Articles
L'amour comme but ultime !