Nouvelles des Fréquences Cosmiques du 3 janvier 2024 – Promouvoir l’innovation

Selon les satellites géostationnaires opérationnels d’étude de l’environnement (GOES), une collaboration entre la NASA et la NOAA, trois fortes éruptions solaires de classe M et une puissante éruption solaire de classe X.5, dont nous avons parlé dans un article précédent, ont eu lieu au cours des 30 dernières heures.

Le soleil – Les dernières 48 heures

Il y a également eu une « Prominence solaire » – un énorme courant d’électromagnétisme allongé – qui a jailli de notre Soleil et dont la taille était supérieure à celle de 25 Terres !

De telles prominences se produisent périodiquement, mais elles ont été plus fréquentes au cours des dernières années, en raison de l’intensité solaire maximale qui s’est développée.

Ces protubérances sont en fait des éjections de masse coronale, c’est-à-dire du plasma de rayonnement qui tend à s’allonger au lieu de s’échapper de notre Soleil en formant un nuage.

Comme les autres CME, elles envoient des ondes de choc vers la Terre et stimulent la « résonance de Schumann » (RS), c’est-à-dire la fréquence vibratoire de notre planète (cycles de rotation sur son axe par seconde) et son amplitude (la force et la profondeur de la fréquence vibratoire).

Plus il faut de temps à une CME – qu’il s’agisse d’une protubérance ou d’une forme nuageuse – pour atteindre notre planète, plus son impact est important.

Bien que la « RS » puisse être évaluée en termes généraux pour l’ensemble de la planète, ses vibrations et ses amplitudes varient d’un endroit à l’autre du globe.

Par exemple, lorsque les conditions météorologiques sont intenses à certains endroits, comme lors d’une puissante tempête de pluie ou de neige, ou lorsqu’il y a eu un fort tremblement de terre ou une éruption volcanique, le « RS » est plus fort dans cette région.

Cependant, dans de tels cas, la planète entière est toujours affectée d’une manière ou d’une autre. Par exemple, lorsqu’un ouragan puissant frappe une partie du monde, d’autres endroits en subissent souvent les conséquences sous la forme de nuages et de pluies torrentielles.

Les vaisseaux physiques, les esprits et les émotions de l’homme reçoivent également les impulsions du « SR », qui vibre en fréquence et expérimente la profondeur des événements.

Les mouvements des plaques tectoniques internes de notre planète, les particules de magnétite, etc. ainsi que son atmosphère électromagnétique extérieure affectent également l’humanité.

Aujourd’hui, 3/1/2024, il y a eu jusqu’à présent un total de 103 tremblements de terre au cours des dernières 24 heures, avec une magnitude assez puissante de « 5,5 » en Argentine.

Cela fait suite au tremblement de terre de magnitude « 7,5 » survenu au Japon il y a quelques jours et au tremblement de terre de magnitude « 6,2 » qui s’est produit par la suite, ainsi qu’aux quelque 40 répliques (en fait plus de tremblements de terre) que le pays a subies.

La magnétosphère de la Terre est également engloutie dans un flux dense de particules d’électrons et de protons.

Lorsque des événements cosmiques extrêmement puissants sont en route vers notre planète, ils sont annoncés à l’avance, tout comme, par exemple, la nébulosité et le tonnerre annoncent un orage à venir.

Cependant, les événements cosmiques qui vont agiter la planète d’une manière ou d’une autre ne sont pas toujours détectables par l’homme de la manière habituelle, c’est-à-dire en observant certaines conditions qui s’intensifient dans le ciel.

En d’autres termes, certaines conditions cosmiques peuvent être observées par des satellites sophistiqués que les humains ne peuvent pas détecter à moins d’être particulièrement sensibles à l’énergie cosmique ou d’être en phase avec leur MOI SUPÉRIEUR pour obtenir des informations intuitives.

Ainsi, ces personnes peuvent « sentir » l’énergie cosmique à venir de diverses manières, physiquement, mentalement et émotionnellement. D’autres ressentent les énergies cosmiques dès leur arrivée.

Tous, cependant, doivent récupérer des événements cosmiques par la suite. De nombreuses suggestions de « mise à la terre » ont été données dans des articles précédents, qui sont autant de moyens de traverser plus facilement l’intensité des événements cosmiques.

Il est certain qu’il faudra beaucoup de « mise à la terre » au fur et à mesure de l’escalade géomagnétique du cosmos cette année et les années suivantes.

Ainsi, ce que l’on appelle communément les  » symptômes de l’Ascension « , et que l’on appelle aussi les  » Expériences d’Activation de la LUMIÈRE  » (LAE), seront vécus par un plus grand nombre de personnes à mesure que le vaisseau humain – à l’intérieur et à l’extérieur – est travaillé par les CODES DE LUMIÈRE qui activent ce que l’on appelle  » l’ADN dormant  » et recâblent toutes les parties de l’humanité.

Ce n’est pas un processus qui se déroule du jour au lendemain. Il a fallu plusieurs milliers d’années à l’humanité pour atteindre un point où elle a besoin d’un « remodelage » de ses enregistrements cellulaires, ce qui orchestre en même temps une invitation à un changement vers le haut de la conscience.

Je dois réaffirmer ici une chose que j’ai déjà mentionnée dans le passé. Dans ces articles, je ne fais pas référence à l' »évolution » darwinienne. Nous ne sommes pas issus de singes !

La patience est nécessaire dans ce processus de transformation. Sans elle, il y aura de la frustration face aux malaises continus qui accompagnent le « changement des âges » pour tant de gens.

S’il est vrai que tous les  » symptômes  » ne sont pas dus à l’arrivée de la LUMIÈRE, tout le monde est invité à recevoir la LUMIÈRE SOURCE.

Cependant, certaines personnes peuvent repousser la LUMIÈRE en s’engageant dans des techniques médicales conventionnelles, en suivant un régime alimentaire pauvre et dépourvu de nutrition, et en étant constamment impliquées dans le chaos (le leur ou celui des autres).

Le vaisseau physique, l’esprit et les émotions déclinent alors et la perspective « 3D » prend le dessus. C’est pourquoi l’ÉTUDE, la PRIÈRE et la MÉDITATION – dont il est constamment question – sont vitales.

C’est la seule façon de comprendre que l’humanité doit se reconnecter à la SOURCE afin d’être finalement « ré-engendrée » dans les grands âges qui mèneront au « Nouvel Âge d’Or ».

Dr. Schavi

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18753 Articles
L'amour comme but ultime !