Pfizer a dissimulé et manipulé des données sur son vaccin pour obtenir une autorisation d’urgence

L’étude des documents de Pfizer montre qu’au début de l’essai clinique, il n’y avait pas de différence entre le groupe placebo et les vaccinés. En fait, 6 vaccinés et 5 non-vaccinés sont décédés, mais Pfizer a indiqué 2 décès de vaccinés et 4 décès de non-vaccinés lors de la présentation des données pour l’autorisation d’utilisation d’urgence. Ils ont menti.

Les sites d’essai disposaient d’un double système informatique pour retarder la déclaration du décès d’un vacciné.

Cliquez sur ce LIEN, si vous ne voyez pas la vidéo.

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18768 Articles
L'amour comme but ultime !