Planned Parenthood, universités et NIHÇ : commerce d’organes de bébés avortés tardivement

La journaliste espagnole Elina Villafañe parle de l’existence de nouvelles preuves montrant que “Planned Parenthood”, qui est censé être une institution à but non lucratif, vend des parties du corps de bébés avortés tardivement, pour d’importantes sommes d’argent, et ceci, en collaboration avec d’importantes universités y compris les NIH – National Institutes of Health – des États-Unis.

Les preuves ont été présentées par le “Center for Medical Progress”.

Cliquez sur ce LIEN, si vous ne voyez pas la vidéo.


Source

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18758 Articles
L'amour inconditionnel comme but ultime !