Rapport de l’Université de Washington et de l’Université Johns Hopkins : Les radiations de la 5G tuent les animaux et la faune sauvage.

Un long rapport sur l’exposition à la 5G a révélé que cette nouvelle source de rayonnement nuit à la santé des créatures qui vivent à l’état sauvage.

Le rapport de 150 pages, compilé par des chercheurs de l’université de Washington et de l’université Johns Hopkins, contient trois sections, dont la première examine comment les CEM (fréquences électromagnétiques) environnementaux ont radicalement augmenté ces dernières années.

La deuxième partie s’intéresse à la façon dont les organismes vivants sont affectés par ces CEM. Elle révèle comment « des effets ont été observés chez des mammifères tels que les chauves-souris, les cervidés, les cétacés et les pinnipèdes entre autres, ainsi que sur les oiseaux, les insectes, les amphibiens, les reptiles, les microbes et de nombreuses espèces de flore. »

La troisième partie est consacrée aux limites d’exposition aux CEM et à la perspective de nouvelles réglementations pour aider à mieux protéger les êtres vivants contre les dommages causés par ce flot constant de rayonnements non ionisants.

« Cette revue éloquente donne un aperçu des occasions manquées de prévention du cancer illustrées par l’amiante, le tabac, certains pesticides et maintenant les rayonnements RF (radiofréquences) », a déclaré un porte-parole de l’Environmental Health Trust (EHT).

« Les auteurs soulignent comment les considérations économiques ont été privilégiées au détriment de la prévention du cancer. Une stratégie visant à semer le doute sur les risques de cancer a été mise en place il y a des décennies et est maintenant adoptée et mise en œuvre de manière plus sophistiquée par l’industrie des télécommunications en ce qui concerne les risques de RF-EMF pour les êtres humains et l’environnement. L’industrie a le pouvoir économique, l’accès aux politiciens et aux médias, alors que les personnes concernées ne sont pas entendues.' »

La cour d’appel de Washington a statué en faveur d’une pétition réclamant une plus grande réglementation des radiations cellulaires par la FCC.

Devra Davis, fondatrice de l’EHT, a déclaré que l’on sait depuis longtemps que les radiations cellulaires de toutes sortes sont dangereuses pour la faune et la flore ainsi que pour les personnes. Et pourtant, le gouvernement fédéral a fermé les yeux sur la science et a préféré promouvoir les intérêts de Verizon, AT&T et T-Mobile.

« Nous disposons de plus de recherches qu’il n’en faut pour déclencher de nouvelles mesures réglementaires visant à protéger la faune », aurait déclaré un porte-parole de l’EHT.

« La FCC aurait dû faire un examen complet de l’impact environnemental du déploiement du réseau 5G avant de rationaliser des centaines de milliers de tours cellulaires 5G à travers la nation. »

En août dernier, la cour d’appel du D.C. a statué en faveur d’une requête déposée par EHT contre la Federal Communications Commission (FCC). La cour a estimé que la FCC n’a pas fait assez pour répondre au nombre croissant de preuves liant les CEM à des effets négatifs sur la santé, même à des niveaux inférieurs à ce que la FCC considère comme « sûr ».

Le tribunal a également noté que la FCC n’a pas répondu de manière adéquate au ministère de l’Intérieur après que celui-ci a soulevé la question des dommages environnementaux causés par les CEM, notamment sur les oiseaux migrateurs. (Voir aussi : Les National Institutes of Health (NIH) ont publié un rapport montrant que la 5G et la 4G sont toutes deux nocives pour les humains et les autres êtres vivants).

Les médias d’entreprise, d’autre part, qui sont achetés et payés par l’industrie du sans fil, se sont moqués et ont méprisé l’idée que la 5G est autre chose qu’étonnante et merveilleuse.

Le géant des fausses nouvelles CNN, par exemple, a publié un article de propagande pour 2020 intitulé « Pourquoi les théoriciens de la conspiration pensent que la 5G est mauvaise pour votre santé et pourquoi les experts disent de ne pas s’inquiéter. » Le contenu de cet article de fake news est exactement ce à quoi on peut s’attendre.

« Avec l’arrivée de la 5G dans les quartiers du pays, les niveaux de rayonnement sans fil vont augmenter de manière significative », prévient Davis, qui estime que le moment est venu d’agir.

« Nous n’avons pas le luxe du temps pour continuer à débattre de cette question avec l’industrie du sans fil. Les adultes, les enfants, les animaux domestiques, la faune et notre environnement sont tous vulnérables. »

Reférence : Citizens.news


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

2 Comments

  1. Et oui il y en a vraiment plus que marre de ces satanées antennes!!! Juste la devant l’appartement, sur l’église en plus! Choquant, et surtout fatigué !

Les commentaires sont fermés.