Suisse : surmortalité des jeunes et baisse de la natalité : 8.200 bébés manquent à l’appel

Konstantin Beck , économiste de la santé et professeur à l’université de Lucerne, rapporte qu’en ce qui concerne les jeunes, dès la fin de la deuxième vague et le début de la vaccination – qui, dans ce groupe d’âge, a eu lieu un peu plus tard – on a constaté une surmortalité soutenue pendant 75 semaines et elle était assez élevée, ce qui a été l’indicateur clé pour lui.

Cliquez sur ce LIEN, si vous ne voyez pas la vidéo.

Les jeunes n’ont jamais été le groupe cible du virus. En ce qui concerne le taux de natalité, il n’y a jamais eu de chute aussi brutale pour des raisons médicales. Lorsque la vaccination de ce groupe d’âge a été autorisée et que les femmes enceintes ont été fortement incitées à se faire vacciner, c’est exactement 9 mois plus tard que le problème s’est posé avec la baisse des naissances.

En Suisse, 8 200 bébés manquent à l’appel et les femmes perdent beaucoup plus de sang lors de l’accouchement.

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18769 Articles
L'amour comme but ultime !