Un  » réfugié  » afghan à la base de Quantico a agressé sexuellement une fillette de trois ans et a affirmé que sa conduite était  » acceptable dans sa culture « .

Un « réfugié » afghan de Joe Biden a été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement une fillette de 3 ans à la base marine de Quantico, en Virginie.

Selon des documents judiciaires, Mohammed Tariq, 24 ans, a caressé une petite fille et touché ses parties intimes par-dessus ses vêtements.

Deux Marines américains ont vu Tariq embrasser la petite fille et la molester.

Mohammed Tariq a affirmé, par l’intermédiaire d’interprètes, qu’il n’avait rien fait de mal, car la maltraitance des enfants « fait partie de sa culture ».

L’ AP rapporte :

« Un jury fédéral a reconnu un réfugié afghan coupable d’avoir agressé sexuellement une fillette de 3 ans sur la base des Marines de Quantico où il était hébergé.

Tariq a été arrêté en septembre au Camp Upshur de Quantico après que des Marines l’aient observé en train de caresser la fillette, qui n’avait aucun lien de parenté avec lui, au-dessus de ses vêtements, sur ses parties intimes.

Selon les documents judiciaires, Tariq a tenté d’expliquer par l’intermédiaire d’interprètes que sa conduite était acceptable dans sa culture. Les efforts visant à faire supprimer ses déclarations ont été rejetés par le juge.

Tariq, qui a été amené en Virginie après avoir travaillé aux côtés des troupes américaines en Afghanistan, doit recevoir sa sentence le 26 avril. »

« Les personnes qui viennent dans notre pays pour y chercher un refuge contre la tyrannie et le terrorisme méritent de vivre ici en sécurité », a déclaré lundi dans un communiqué Jessica Aber, procureur des États-Unis pour le district Est de la Virginie.

Des enfants mariés sont également arrivés aux États-Unis en raison du retrait bâclé de Joe Biden et de l’évacuation frénétique des Afghans.

Selon l’Associated Press, plusieurs hommes afghans « beaucoup plus âgés » sont arrivés dans le Wisconsin avec des jeunes filles qu’ils prétendaient être des « épouses ».

Le retrait bâclé de Joe Biden a entraîné la mort de 13 membres des services américains, 15 Marines grièvement blessés et des filles abusées sexuellement amenées aux États-Unis (trafic d’enfants).

C’est ce que Joe Biden considère comme un « succès extraordinaire ».

Par Cristina Laila, Rédacteur invité


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.