Vidéo : NBC News conseille aux parents de tenir leurs enfants à l’écart des « personnes non vaccinées »

Un correspondant médical affirme à tort que « nous ne savons pas pourquoi » plus d’enfants tombent malades à cause de virus respiratoires.

À l’approche de l’hiver, NBC News donne quelques conseils aux parents qui craignent que leurs enfants n’attrapent des virus respiratoires : il faut les tenir à l’écart des personnes sales non vaccinées.

Dans un récent segment, une infographie conseillait à ceux qui veulent « protéger » leurs enfants de se laver les mains, de rester à la maison, de se faire vacciner et « d’éviter toute interaction physique avec des personnes non vaccinées. »

Il n’existe aucune preuve réelle que les personnes non vaccinées sont plus à risque de transmettre le COVID ou que les vaccins empêchent la propagation du virus, mais peu importe cette distraction gênante.

Les présentateurs ont ensuite demandé au correspondant médical, le Dr John Torres, pourquoi davantage d’enfants sont désormais si sensibles au VRS (virus respiratoire syncytial), ce à quoi il a répondu « nous ne savons pas exactement pourquoi ».

Ce n’est pas vrai non plus, étant donné que le CDC a récemment publié un rapport soulignant comment un nombre record d’enfants sont maintenant hospitalisés pour des rhumes communs en raison de l’affaiblissement de leur système immunitaire.

Commentant les résultats, le Dr Scott Roberts, directeur médical de l’université de Yale, a déclaré que les lockdowns avaient un impact sur la capacité des enfants à développer une immunité contre les maladies courantes.

« Il y a deux implications à cela », a déclaré le médecin, expliquant « Premièrement, l’écart donne le temps aux virus de muter encore plus pour causer des maladies plus graves ».

« Et deuxièmement, quelle que soit l’immunité construite contre ces virus, elle se sera affaiblie, rendant la réponse immunitaire désormais beaucoup moins puissante », a ajouté M. Roberts.

Le médecin a également noté que les enfants, y compris son propre fils, sont désormais victimes d' »infections constantes ».

Les données du CDC sont conformes aux recherches menées par des scientifiques de Yale, qui ont prévenu qu’il n’est pas normal de voir des enfants atteints de combinaisons de sept virus courants, dont l’adénovirus, le rhinovirus, le virus respiratoire syncytial (VRS), le métapneumovirus humain, la grippe et le parainfluenza, ainsi que le COVID-19.

Mais quoi qu’il en soit, garder vos enfants en sécurité à la maison et loin des personnes non vaccinées est la meilleure solution.

Steve Watson


Retrouvez-moi sur Telegram, GETTR et TikTokCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.