DNews : nouvelles en continu du 13 avril 2022

La Maison Blanche a demandé un budget de 26 milliards de dollars pour la NASA en 2023 afin de financer les alunissages Artemis, les sciences de la Terre et d'autres activités, l'agence ayant pour objectif d'envoyer des personnes sur Mars d'ici 2040, ont déclaré des responsables de la NASA. L'exploration de la Lune et de Mars, la technologie spatiale et les sciences de la Terre figurent parmi les priorités de la proposition de budget de l'administration Biden.
Selon la journaliste Tina Brown, auteur de "The Diana Chronicles", le duc d'York est considéré comme une "machine à sordre corrompue", il y a donc une distance entre lui et le reste de la famille. "Tout ce qu'il peut faire maintenant, c'est de l'équitation - Andrew détestait absolument l'équitation d'ailleurs. Mais il en fait beaucoup en ce moment parce que la seule personne qui lui parle, c'est le cheval", a déclaré M. Brown au Daily Telegraph. 

Cependant, les souffrances du prince Andrew semblent être loin d'être terminées, car un nouveau scandale est en train de se développer : selon les rapports des médias britanniques, le duc d'York et sa famille ont reçu de l'argent de l'ancien banquier de Goldman Sachs, Selman Turk, qui est maintenant accusé de fraude par le millionnaire turc Nebahat Evyap Isbilen.
Le 23 mai, l'administration Biden prévoit de supprimer le Titre 42, une mesure de l'ère Trump permettant aux douaniers d'expulser rapidement les migrants illégaux en raison de restrictions sanitaires liées au COVID. L'abrogation du titre 42 étant prévue pour la fin mai, des dizaines de soldats de la Garde nationale du Texas effectueront des exercices à la frontière entre les États-Unis et le Mexique pour se préparer à ce que les responsables décrivent comme un événement migratoire de masse. 

Les autorités texanes s'attendent à ce que des milliers d'immigrants clandestins traversent la frontière chaque jour, soulignant qu'"avec ses 1 900 miles de frontière, le Texas est sans doute la première ligne de défense".
Selon un rapport de Reuters citant une personne familière de l'affaire en cours, les régulateurs antitrust de l'UE préparent une charge supplémentaire contre Apple dans le cadre d'une enquête de plusieurs années initiée par une plainte déposée en mars 2019 par Spotify. Spotify a toujours affirmé que la politique d'Apple en matière de gestion des paiements in-app étouffait les concurrents sur le marché avec des frais de 30 % ajoutés aux achats in-app pour les entreprises par abonnement. 

Cette taxe étant inexistante pour les abonnements proposés par les applications affiliées à Apple, Spotify et les autres services de streaming musical étaient plus coûteux pour les utilisateurs, malgré des prix de base similaires.
Mariupol a été un centre crucial du conflit entre les forces ukrainiennes et leur opposition depuis 2014, date à laquelle des États séparatistes ont été déclarés dans le Donbas. La position stratégique intégrale de Marioupol rend sa défense cruciale pour l'Ukraine. Désireuse de défendre la ville à tout prix, la Garde nationale ukrainienne a même commandé le bataillon Azov, une unité paramilitaire néonazie, afin de renforcer sa puissance de feu. 

Le bataillon Azov a lui-même personnifié la guerre culturelle entre la Russie et l'Ukraine, depuis qu'il a été cité comme base de la mission du président russe Vladimir Poutine de "dé-nazifier" l'Ukraine (mission abandonnée depuis) jusqu'à représenter le sentiment nationaliste des Ukrainiens qui existe depuis la chute de l'Empire russe et la révolution bolchevique. 

C'est le bataillon Azov qui est entré dans la ville de Buca les jours précédents, avant d'être présenté comme la preuve de crimes de guerre, ce que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a démenti avec véhémence, allant jusqu'à proposer de présenter la preuve du contraire aux Nations unies.
Le Salvador a arrêté plus de 10 000 personnes au cours d'une opération menée dans tout le pays pour lutter contre une vague de morts violentes, a déclaré mardi le président Nayib Bukele. Le 27 mars, le parlement du Salvador a approuvé la demande de M. Bukele d'imposer l'état d'urgence dans le pays après que plus de 60 personnes ont été tuées en une journée dans des fusillades avec des bandes armées. "10 094 terroristes ont été arrêtés en 17 jours. 

Nous continuons…", a tweeté M. Bukele. L'état d'urgence a été déclenché par une recrudescence des meurtres dans les prisons et au-delà. Ces crimes sont associés au célèbre gang centraméricain Mara Salvatrucha 13, ou MS-13.
Le premier ministre et le chancelier de l'échiquier du Royaume-Uni font partie des 30 personnes qui ont reçu des amendes sur place à la suite de l'enquête sur le scandale du "Partygate". La BBC a rapporté mardi après-midi que le premier ministre Boris Johnson et le chancelier Rishi Sunak avaient reçu une amende pour avoir enfreint les règles de verrouillage du COVID-19. 

"Le Premier ministre et le Chancelier ont été informés aujourd'hui que la police métropolitaine avait l'intention de leur infliger des amendes fixes", a déclaré un porte-parole de Downing Street. Cela porte à 50 le nombre total d'amendes de type "Fixed Penalty Notice" (FPN) infligées par la police métropolitaine de Londres. L'épouse du Premier ministre, Carrie Johnson, a révélé qu'elle avait également reçu une amende.
L'ambassade de Chine en Israël a envoyé plusieurs tasses de voyage contenant prétendument des dispositifs d'espionnage comme cadeaux à au moins deux ministres israéliens, ont rapporté plusieurs médias israéliens. Selon le site d'information Walla, citant un responsable israélien anonyme, un mug a été envoyé au ministre de l'Innovation, des Sciences et de la Technologie, Orit Farkash Hacohen. Un autre aurait été envoyé au bureau du ministre des transports, Merav Michaeli. 

Le ministère de la Culture et des Sports a également été informé par l'ambassade de Chine que des mugs souvenirs leur avaient été envoyés, rapporte Haaretz. Le contenu caché suspect des tasses a été découvert lors d'un contrôle de sécurité de routine, a rapporté la radio de l'armée israélienne. Les médias israéliens ont affirmé que les tasses ont été mises sur écoute et que l'agence de sécurité Shin Bet a été alertée de l'incident. Le ministère des affaires étrangères du pays s'est également penché sur la question, a rapporté la chaîne israélienne Channel 12.
Depuis que le conflit a éclaté entre la Russie et l'Ukraine, les laboratoires biologiques ukrainiens financés par les États-Unis ont attiré l'attention du monde entier. Le 22 mars, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Ryabkov, a déclaré que la Russie ne pouvait tolérer que les États-Unis installent des laboratoires biologiques en Ukraine dans le but de développer des composants d'armes biologiques, rapporte l'agence TASS. 

Au début du même mois, le ministère russe de la défense a également révélé que les États-Unis avaient dépensé plus de 200 millions de dollars pour des laboratoires biologiques en Ukraine, selon TASS. Le ministère russe de la défense a déclaré avoir pris connaissance des détails d'un projet mis en œuvre dans les laboratoires de Kiev, Kharkov et Odessa, qui étudiait les possibilités de propagation d'infections particulièrement dangereuses par le biais des oiseaux migrateurs, notamment la grippe hautement pathogène H5N1 (mortelle pour l'homme dans 50 % des cas) et la maladie de Newcastle. 

Selon une déclaration du représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU, Vassily Nebenzia, l'enquête a été supervisée par l'agence américaine Defence Threat Reduction Agency (DTRA) dans l'intérêt du National Center for Medical Intelligence du Pentagone. L'analyse des matériaux obtenus confirme le transfert à l'étranger de plus de 140 conteneurs contenant des ectoparasites de chauves-souris provenant d'un biolab à Kharkov, selon la déclaration de Nebenzia.
La dette mondiale atteint un tel niveau qu'une approche coopérative mondiale est nécessaire pour faire face au danger, selon Vitor Gaspar, directeur du département des affaires fiscales du Fonds monétaire international (FMI), et Ceyla Pazarbasioglu, responsable de la stratégie de l'organisation. Les données de la base de données sur la dette mondiale du FMI montrent que les emprunts ont augmenté de 28 points de pourcentage pour atteindre 256 % du produit intérieur brut (PIB) en 2020, ont écrit Gaspar et Pazarbasioglu dans un billet de blog du FMI le 11 avril. 

Environ la moitié de la dette a été comptabilisée par les gouvernements, les ménages et les sociétés non financières constituant le reste. En janvier 2022, lors du "Davos Agenda" virtuel, une version en ligne de la conférence annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a averti que les hausses de taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine pourraient "jeter de l'eau froide" sur la reprise économique de certaines nations qui ont des niveaux élevés de dettes libellées en dollars, rapporte CNBC.
De nouvelles données de Statistique Canada montrent que les propriétaires de propriétés multiples détenaient entre 29 et 41 pour cent du parc immobilier en Ontario, en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick en 2019 et 2020. Les données montrent que les 10 pour cent de propriétaires les plus riches dans ces provinces gagnent plus que les 50 pour cent les plus pauvres réunis, les 10 pour cent de propriétaires les plus riches en Ontario et en Colombie-Britannique ayant chacun un revenu annuel supérieur à 125 000 $. 

La publication de ces données intervient moins d'une semaine après l'annonce par le gouvernement fédéral d'une série de mesures en matière de logement destinées à rendre les maisons plus abordables pour les premiers acheteurs et temporairement moins accessibles pour les non-résidents.
Tamara Lich, organisatrice du Freedom Convoy, a engagé un éminent avocat pénaliste, Lawrence Greenspon, pour la représenter. Lich a été arrêtée le 17 février et accusée d'avoir conseillé de commettre un méfait pour son rôle dans les manifestations d'Ottawa contre les mandats fédéraux COVID-19 plus tôt cette année. Elle a été libérée sous caution 18 jours plus tard. 

En plus de l'accusation initiale, Lich et un coorganisateur du Convoi de la liberté, Chris Barber, ont fait face à de nouvelles accusations le 24 mars. Tous deux sont désormais accusés de méfait, d'incitation au méfait, d'entrave à la police, d'incitation à l'entrave à la police, d'incitation à l'intimidation et d'intimidation par blocage d'une ou de plusieurs routes.

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.